Travail à domicile : 18 idées concrètes pour travailler de chez soi en 2019

0
Idées pour travailler de chez soi.
Idées pour travailler de chez soi.

Êtes-vous frustré(e) ?

Je vous explique en deux mots pourquoi je vous pose cette question.

Si vous êtes en train de lire cet article, c’est que quelque part, vous en avez marre (un peu ou beaucoup) de votre travail, de votre patron, ou de votre routine actuelle.

Vous avez envie d’autre chose. Quelque chose qui vous stimule, quelque chose qui redonne du sens à vos journées.

Ai-je raison ?

Vous souhaitez entreprendre. Dans un coin de votre tête, vous savez que lancer votre affaire et/ou travailler depuis chez vous, va améliorer (grandement) votre qualité de vie.

En fait, ce n’est pas juste un souhait.

Vous faites depuis pas mal de temps déjà des recherches sur le web pour trouver la bonne idée ou la bonne opportunité.

Et la, l’horreur.

Vous êtes confronté à quelque chose qui se passe souvent avec le web :

Le tsunami d’information.

Vous trouvez bien des informations et des opportunités. Oui, mais comment démêler le tout ? Vous êtes submergé.

Certaines opportunités semblent « trop » simples. C’est louche. Vous flairez l’arnaque.

Les autres ?

Oui il y a bien des opportunités qui semblent » cohérentes mais… compliquées à mettre en place.

Du coup ?

Vous êtes frustré.

Frustré parce que vous avancez trop lentement voire même pas du tout. Frustré surtout parce que les résultats que vous recherchez ne sont pas au rendez-vous.

Et du coup arrive cet article.

Sa mission ? Vous aider à vous y retrouver 😊.

2, 3 petites choses avant d’entrer dans le vif du sujet…

Cet article n’est pas un article « fourre-tout » comme on peut en croiser parfois. Pas question ici de vous refourguer des idées loufoques juste pour la longueur de l’article.

Au contraire.

Les idées et opportunités que vous allez trouver ici sont fiables. Vous trouverez pour chaque opportunité, une petite description, les prérequis, les pièges à éviter et surtout…

Je vous donne des ressources pour aller plus loin.

Je vous livrerai des liens et des articles complémentaires pour que vous puissiez aller au bout de chaque opportunité.

Est-ce que le programme vous convient ?

Encore un truc…

Quand on parle de travail à domicile, on a souvent deux options :

  • Option 1 : Trouver un job « classique », que l’on peut exercer de chez soi.
  • Option 2 : Lancer son propre business et l’exercer depuis chez soi (c’est moins simple, mais tellement plus fun !).

Si vous recherchez un emploi « classique », jetez un coup d’œil à cet article : Liste des meilleurs sites web pour trouver un emploi à domicile (l’article sera diffusé prochainement).

Par contre, si vous souhaitez lancer votre activité à partir de chez vous, vous allez trouver ici 21 idées à explorer pour y arriver.

Et bien voilà, nous y sommes.

Installez-vous confortablement.

Nous en avons pour un moment ensemble 😊

I. Lancez un blog et monétisez-le !

Comment ne pas commencer par le blogging ?

Qui n’a pas un jour rêvé de gagner de l’argent grâce à un site web ?

Après tout, si on se fie à tout ce qui raconte c’est facile.

Vous sentez venir les nuances ? 😊

Lancer un blog est effectivement aujourd’hui d’une simplicité enfantine… techniquement. Je vous invite d’ailleurs à lire cet article : lancer un site web avec Builderall : idée du siècle ou arnaque ?

Ce dont on parle moins c’est du temps (et des efforts !) que cela demande. J’y reviendrai dans un autre article.

Ce qui est vraiment bien avec le blogging, c’est les options de monétisations que vous avez.

À vous de juger.

1. Faire de l’affiliation :

L’affiliation occupe une place toute particulière de mon cœur 😊

L’affiliation est ce qui m’a permis de débuter sur Internet. Aujourd’hui encore je touche des commissions sur les quelques produits dont je fais de la promotion.

Le principe :

C’est un, pour ne pas dire, le concept qui séduit le plus sur Internet.

Pourquoi ?

2 raisons à cela : La simplicité du concept et les gains « passifs » potentiels.

Côté simplicité, jugez plutôt :

Vous faites la promotion d’un produit qui ne vous appartient pas sur votre site internet. Votre mission sera de rediriger vos visiteurs ou abonnés vers la page de vente du vendeur. Vous aurez à utiliser votre lien d’affilié.

Vous touchez une commission à chaque fois qu’une vente est réalisée grave à vous.

Les commissions sur les produits « virtuels » peuvent dépasser les 50 %, ce qui est, vous en conviendrez, assez conséquent.

Une fois votre site (correctement) mis en place, vous avez la possibilité de toucher des commissions d’une manière « passive ». Votre site web et autorépondeur bosseront pour vous.

Ou presque 😊

Les prérequis :

  • Avoir un blog.
  • Avoir 2 à 3 heures de temps par jour à consacrer

C’est à peu près tout.

Les avantages :

  • L’investissement n’est pas énorme. Il est même insignifiant. Vous pouvez avoir un site web professionnel pour un budget entre 300 et 600 euros… an ! => Article sur les couts d’un site
  • Vous n’avez pas à développer de produits.
  • Vous n’avez pas à rédiger une lettre de vente.
  • Vous ne gérez pas les tracas d’ordre logistique.
  • Vous vous concentrez sur une seule chose, faire connaitre le produit du vendeur (en vous faisant connaitre en premier mieux).

Ce que l’on ne vous dit pas :

Votre succès dépendra de deux choses :

  • Le choix de votre thématique et des produits dont vous allez faire la promotion.
  • Votre capacité à faire connaitre votre site en développant du contenu de qualité et en tissant des partenariats.
  • Le facteur temps : Il faut compter 6 mois à une année pour que le trafic vers votre site puisse commencer à devenir intéressant. Et comme vos commissions sont directement liées au trafic…

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

2. Vendre des produits digitaux :

Le principe :

Quand on dit « produits digitaux », on pense généralement aux ebooks, vidéos, logiciels… etc.

La vente de produits digitaux est ce qui me permet de générer le plus de revenus sur le web. Pour vous faire une meilleure idée, jetez un coup d’œil à mon site de ressources en droits de label privé : La Caverne DLP.

2 choses rendent la vente de produits digitaux particulièrement intéressante :

  • Le cout : créer un ebook ou une formation audio/vidéo ne coute pas grand-chose.
  • La possibilité d’automatisation : Comme pour l’affiliation, des ventes peuvent se faire sans que vous n’ayez rien à faire… une fois que votre site arrivera à être alimenté en trafic et que vos processus de ventes fonctionneront correctement.

Vous pouvez placer votre produit sur votre site web ou sur des plateformes dédiées.

Les prérequis :

  • Avoir un produit qui apporte de la valeur ajoutée. Vous ne réussirez pas sur le long terme si vous proposez quelque chose de médiocre à ceux qui vous suivent.
  • Avoir du trafic et des abonnés. Vous pourrez leur proposer votre formation.

C’est tout 😊

Les avantages :

  • Créer un ebook ou même une formation audio/vidéo ne coute pas grand-chose.
  • Vous n’avez pas à gérer la logistique associée aux produits « physiques ».

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Vos produits impérativement devront répondre à un besoin et surtout, régler un problème.
  • Faire connaitre votre site web et vos services demande beaucoup de temps.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

3. Faire du coaching en ligne :

Le principe :

Cette stratégie m’a été suggérée par André Dubois de traficmania.

Je peux vous dire une chose, elle fonctionne ! (voici le lien de ma page coaching) !

L’idée est de proposer à vos abonnés une séance de coaching virtuelle (téléphonique/skype) pour pouvoir régler un de leur problème ou les faire passer à un niveau supérieur !

Cette technique est beaucoup plus accessible qu’on ne le pense. Il n’est pas nécessaire d’être l’expert de l’année. Il suffit d’avoir un niveau d’expertise supérieur à la personne que vous devez coacher 😊.

Les avantages :

  • Le coaching peut constituer une source de revenus principale ou complémentaire très intéressante.
  • Le prix de vos séances peut augmenter dans le temps.

Les prérequis :

  • Avoir des compétences qui apportent une valeur ajoutée aux autres.
  • Avoir une audience suffisamment importante qui vous permet de toucher des personnes qui pourraient faire appel à vos services.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Devenir coach ne s’improvise pas. Il faut un minimum d’apprentissage et d’entrainement pour devenir légitime aux yeux de vos clients.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

4. Lancez une chaine YouTube !

Le principe :

Qui ne sait pas dit un jour : « Ses youtubeurs doivent se faire des millions d’euros avec leurs vidéos ? »

Les chaines YouTube viennent parfois renforcer les blogs ou dans certains cas les remplacer.

Si vous avez suffisamment d’abonnés et de vidéos regardées, vous pouvez monétiser vos vidéos.

Comment ?

  • La publicité (évidemment)
  • Le placement de produit. Vous êtes payé pour promouvoir directement ou indirectement des produits.
  • En faisant la promotion de vos produits (livres, formations, coaching…)

Les avantages :

  • La viralité des vidéos. Si votre contenu est bon, il peut être partagé très rapidement.
  • Les possibilités de gagner des revenus « passivement ». Vos vidéos travailleront pour vous.
  • Les nombreuses options de monétisation.

Les prérequis :

  • Maitrise du côté technique pour faire des vidéos de qualité.
  • Proposer du contenu intéressant, enrichissant ou divertissant.
  • Pouvoir proposer du contenu de qualité… régulièrement.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Avoir une grosse chaine YouTube demande énormément de temps. Avant que la chaine ne décolle, vous aurez à passer de nombreuses heures à préparer vos vidéos et à les faire connaitre. Le secret de la réussite ? Rester régulier et constant.

Pour aller plus loin :

5. Autres techniques pour monétiser un blog.

Les techniques que nous avons abordés jusqu’à présent sont les plus simples et les plus efficaces. Elles permettent d’obtenir les meilleurs résultats financièrement parlant.

Vous avez d’autres techniques pour monétiser un blog. Je ne vous recommande pas de commencer par ces techniques.

Les revenus publicitaires :

Si vous avez un blog qui draine beaucoup de monde, vous pouvez envisager d’insérer de la publicité via les annonces Google Adsense. Vous toucherez un (tout petit, tout petit) montant à chaque fois que quelqu’un cliquera sur les liens. Vous pouvez également passer par d’autres régies publicitaires.

À moins d’avoir beaucoup de trafic. Cette stratégie n’est pas intéressante.

Les articles sponsorisés

Si votre blog est spécialisé ou s’il draine beaucoup de visiteurs, vous serez peut-être contacté par d’autres sites web/société afin de rédiger un article publicitaire les concernant. Vous aurez également la possibilité de démarcher vous-même certaines entreprises.

Cette technique est à envisager en complément des précédentes.

II. Travailler de chez vous en vendant des objets

Sortons de tout ce qui est produit virtuels et allons voir les options qui s’offrent à vous si vous souhaitez vendre des objets bien réels.

6. Dropshipping

Le principe :

Le Dropshipping est un concept qui a le vent en poupe depuis quelques années à présent.

Le concept est simple et avouons-le… très tentant.

Vous faites la publicité de produits (réels) via un site internet. Vous commandez auprès de votre fournisseur que si un client vous passe commande.

Généralement, ce sont des produits en provenance de chine, via le petit frère d’Alibaba, AliExpress.

La vente se fera via un site web qui contient une partie boutique. Pour cela, vous pouvez opter pour des boutiques prêtes à l’emploi sous Shopify, ou bien encore prendre des thèmes WordPress avec boutique et utiliser le plugin WooCommerce.

Les avantages :

  • Peu d’investissements du fait que vous commandez les produits uniquement si vous recevez des commandes. Pas de stocks donc.
  • Les gains peuvent être rapides.

Les prérequis :

  • Savoir trouver des produits qui rencontrent une demande. Le tout avec des prix compétitifs.
  • Maitriser la publicité sur Facebook et l’art du ciblage pour pouvoir toucher la bonne audience en optimisant son budget.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Vous risquez de souffrir pour tout ce qui est « support client ». Cette partie n’est pas totalement sous votre contrôle.
  • Vous risquez de perdre de l’argent quand vous ferez la promotion de vos produits sur Facebook.
  • Pour pouvoir générer des ventes, vous devez être compétitif côté prix. Cela signifie que vos marges peuvent rapidement baisser.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

7. Amazon FBA/ Fulfillement by Amazon

Le principe :

Il y a des grandes similitudes avec le dropshipping.

Le processus est simple :

Vous choisissez des produits que vous souhaitez commercialiser. Vous envoyez vos produits à Amazon en vous inscrivant ici.

Amazon s’occupe du reste : Stockage des commandes, préparation, emballage, livraison… Amazon s’occupera de tout.

Amazon s’occupera (en partie) de la publicité et pourra faire ressortir vos produits sur ses pages. Vous aurez ainsi une exposition bien plus importante.

À vous de faire la promotion de vos produits en utilisant Amazon, ou bien votre site web.

Vous payez simplement à Amazon votre espace de stockage.

Les avantages :

  • Vous bénéficiez de l’expertise d’Amazon (excusez du peu !) pour vendre vos produits. Amazon se charge de toute la partie logistique (incluant le stockage).
  • Vos délais de livraison sont plus rapides (forcément).
  • Si vous choisissez les bons produits, vous aurez la possibilité de réaliser des marges importantes.
  • Vous allez libérer un temps fou sur votre agenda.

Les prérequis :

  • Il faut pouvoir disposer d’un capital d’investissement nettement plus élevé que si vous faisiez du Dropshipping. Vous devez acheter les produits en question puis les livrer à vos frais à Amazon.
  • Savoir « atteindre » les clients potentiels pour promouvoir le produit sera votre plus gros challenge. Amazon prend le relai ensuite.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Comme dans tout business, le risque de perdre de l’argent est important.
  • Vous devez passer beaucoup de temps à analyser votre marché. C’est le nerf de la guerre. Vous devez être certain d’avoir un prix qui vous permet d’avoir suffisamment de marge, mais également un nombre limité de concurrents.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

8. Vendre avec le boncoin/eBay

Le principe :

Rien de bien complexe. Vous achetez des objets (pas cher idéalement). Vous les revendez ensuite sur les sites de petites annonces ou autres sites de ventes spécialisés. En prenant une marge bien entendu.

Les avantages :

  • Vous pouvez constituer un revenu complémentaire assez rapidement.

Les prérequis :

  • Savoir dénicher les bonnes affaires. Cela demande de passer beaucoup de temps sur Internet ou dans les brocantes locales.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Faites attention à ne pas prendre des produits que vous risquez de ne pas pouvoir revendre ensuite.
  • Vous devez déclarer vos revenus !

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

9. Le marketing de réseau (MLM)

Le principe :

J’avoue qu’au début, j’étais sceptique. J’ai changé d’avis par la suite.

D’abord le principe.

Le MLM est une technique qu’utilisent certaines entreprises pour vendre.

L’originalité de cette technique de vente réside dans le fait que l’entreprise ne paie plus pour avoir de la publicité classique. Elle paie le « bouche-à-oreille » !

Ces entreprises préfèrent donc verser des commissions à des vendeurs et… aux ventes réalisées par leur réseau, plutôt que d’investir dans un budget promotionnel classique.

C’est là où les choses deviennent intéressantes.

En tant que vendeur d’un produit donné, vous aurez la possibilité de toucher des commissions bien sûr si vous le vendez. Vous aurez surtout la possibilité de recruter des vendeurs qui se chargeront à leur tour de promouvoir le produit. Vous toucherez des commissions sur leurs ventes !

Souvent on assimile à tort le MLM aux systèmes pyramidaux (dit de Ponzi) qui sont illégaux. La différence majeure entre les deux systèmes est que le MLM s’appuie sur la promotion de produits réels.

J’ai moi-même longtemps été hésitant par rapport au MLM. J’ai changé d’avis en discutant avec des personnes actives dans ce domaine depuis de longues années et qui font du super boulot (et ont des super résultats).

Les avantages :

  • Vous touchez des commissions sur la vente.
  • Vous touchez des commissions sur les ventes de ceux que vous avez recrutés !

Et enfin…

  • Vous allez pouvoir découvrir énormément de choses sur le métier de la vente directe, travailler en équipe et développer les autres.

Les prérequis :

  • Trouver le « bon » produit à promouvoir.
  • Aimer la vente, que ce soit pour vendre le produit ou pour parrainer de nouveaux vendeurs.
  • Réussir à mettre en place un réseau performant.
  • Être prêt à faire des efforts pour développer les autres.
  • Pouvoir mettre en place un site web pour recruter de nouveaux vendeurs.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Le risque d’échec est grand ! On trouve un peu partout que 95 % des personnes qui se lancent dans le MLM.
  • Vous pouvez facilement tomber sur la mauvaise entreprise, perdre du temps (et de l’argent), et devoir tout recommencer.
  • Le facteur temps : réussir à parrainer et à transformer des vendeurs en un réseau efficace demande du temps… d’où le risque de découragement.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

III. Travailler de chez vous en rendant « service »

10. Proposez des « microservices » sur 5euros.com ou Fieverr

Le principe :

Vous allez tout de suite comprendre pourquoi on parle de « micro » services 😊

L’idée est de proposer des services sur un site comme 5euros.com pour… 5 euros (c’était évident ?).

Ces prestations peuvent concerner de nombreuses thématiques : design et graphisme, rédaction, sites web, audio, vidéo, réseaux sociaux, business, aide et conseils… etc.

Je vous invite d’ailleurs à jeter un coup d’œil sur le site 5euros.com pour trouver le détail des prestations.

Oui, je vous l’accorde 5 euros dans l’absolu ce n’est pas grand-chose.

Il y a pourtant une chose qui rend l’approche « micro service » particulièrement intéressante et…. potentiellement très lucrative.

Vous allez pouvoir présenter, en même temps que votre offre à 5 euros, des prestations ou des services supplémentaires et complémentaires pour des tarifs supérieurs évidemment.

Exemple :

  • Vous corrigez un article pour 5 euros et vous proposez d’en corriger une vingtaine pour 80 euros.
  • Vous créez un logo pour 5 euros et vous proposez de livrer la version HD pour 20 euros.
  • …etc.

Vous avez compris l’idée.

Les prérequis :

  • Avoir un compte sur 5euros.com ou l’alternative anglophone Fiverr.com.
  • Avoir une compétence ou une expertise qui répond à un besoin.

Les avantages :

  • Vous l’avez compris, le service « de base » permet également de proposer des services plus élaborés à des prix plus élevés et intéressants.
  • Certains clients peuvent devenir des fidèles.
  • Mis bout à bout, tous ces revenus peuvent devenir intéressants financièrement parlant. Certains arrivent à cumuler des milliers d’euros par mois.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • La concurrence est de plus en plus rude !
  • La difficulté de la première commande. En effet, cela peut demander un peu de temps avant que vous ne puissiez décrocher vos premières commandes. Les choses s’enchaineront plus rapidement quand vous aurez vos premières références et commentaires positifs.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

11. Offrez vos services sur des sites de jobbing (services entre particuliers) comme YoupiJob

Le principe :

Ici on ne parle plus de micro services, mais de services bien réels.

Vous pouvez monétiser votre savoir-faire sur des sites spécialisés si vous vous débrouillez bien en :

  • Bricolage
  • Jardinage,
  • Déménagement
  • Ménage
  • Garde d’enfants
  • Animaux
  • Informatique
  • Conciergerie

Cette liste n’est pas exhaustive

Les avantages :

  • Ce type d’activités peut se transformer en un complément de revenu intéressant, voir devenir un revenu à part entière.
  • Un site comme YoupiJob vous donne la possibilité de définir vos tarifs par heure. Vous allez également connaitre le tarif moyen des prestations pour vous aligner.

Les prérequis :

  • Avoir une compétence dont les gens peuvent avoir besoin.
  • Être mobile : Vous aurez certainement pas mal de déplacement.
  • Être flexible coté horaire : vous aurez certainement à vous adapter aux horaires de vos clients.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Le facteur temps encore et toujours. Cela peut demander du temps pour décrocher la première commande et vos premiers commentaires positifs.
  • Prenez le temps de vérifier les commissions du site en question pour éviter des mauvaises surprises.
  • N’oubliez pas de déclarer vos revenus !

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

12. Devenez Freelance sur Malt ou Upwork

Le principe :

SI vous disposez d’un savoir-faire « technique » qui ne nécessite pas de déplacement, vous pouvez devenir freelance en ligne.

Pour cela vous pouvez vous inscrire sur une plateforme comme Upwrok (leader du mondial) ou son équivalent francophone Malt.

Vous pourrez proposer vos services en répondant aux annonces publiées par ceux qui auraient besoin de prestations dans votre domaine d’expertise. Vous pourrez également parfois être approché directement.

Voici à titre d’exemple des prestations que l’on peut trouver : Développement web, rédaction, Design et graphisme, marketing, comptabilité… etc.

Voici la liste des métiers à la une sur Malt.

Les avantages :

  • Vous n’avez pas à démarcher directement des clients potentiels pour en trouver (vous pouvez le faire évidemment). Le site a pour rôle de vous apporter des clients potentiels.
  • Vous avez accès potentiellement au monde entier. Aucune limitation géographique.

Les prérequis :

  • Avoir des compétences !
  • Être réactif et savoir répondre aux annonces et aux sollicitations. Si vous voulez sortir du lot, vous devez apprendre à vous vendre pour donner à l’autre l’envie de travailler avec vous.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • La difficulté est de décrocher les premières commandes et références pour gagner en crédibilité.
  • La concurrence des pays comme l’Inde, le Pakistan… qui proposent des tarifs horaires assez faibles.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

13. Devenir consultant :

Le principe :

Selon Wikipedia : Un consultant est un prestataire de services en conseil. Il dispose d’un savoir-faire avéré dans un domaine bien précis sans pour autant être spécialiste. Il s’agit d’un spécialiste extérieur à une organisation à qui l’on fait appel afin d’obtenir un avis au sujet d’une question ou de l’aide pour résoudre un problème précis.

Tentant n’est-ce pas ?

Les avantages :

  • Vous vous adressez généralement à des entreprises. Vous avez la possibilité de toucher des revenus plus importants.
  • Le métier de consultant ne nécessite pas forcément une présence à l’extérieur permanente. Vous pourrez réaliser une grande partie des missions qui vous seront confiées à partir de chez vous.

Les prérequis :

  • Avoir une expertise et une expérience pour laquelle des entreprises seraient prêtes à investir.
  • Être bon en vente. Démarcher des clients et savoir les convaincre nécessite des talents de vendeurs.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • La phrase de démarchage des clients quand on commence est souvent longue. Les choses s’enchainent plus rapidement ensuite.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

IV. Travailler de chez vous en formant les autres

Parce que le savoir se paye 😊

14. Vendre des formations sur Udemy

Le principe :

Vous avez une expertise sur un sujet donné ? Vous pensez que des personnes seraient prêtes à payer pour en apprendre plus sur ce sujet ?

Très bien. Vous devez vous inscrire à Udemy.

Udemy est la plateforme numéro 1 au monde. 17 millions d’étudiants au monde sont inscrits sur Udemy avec aussi 27 000 formateurs. Tout le monde n’est pas francophone, mais tout de même.

Udemy met à votre disposition son site et ses outils pour que vous puissiez créer et mettre en ligne votre formation.

Les avantages :

  • Vous disposez de la plateforme, des outils et du trafic Udemy.
  • Vous pouvez réaliser des ventes d’une manière passive. Le site se charge de ramener de vos visiteurs. Vous pouvez (devez) également faire la promotion de vos produits.
  • L’effet boule de neige. Plus vous aurez des ventes, plus vous aurez de ventes. Vous allez en effet acquérir en notoriété sur le site et des commentaires positifs qui vous permettront d’acquérir plus facilement rapidement de nouveaux clients.

Les prérequis :

  • Avoir une expertise sur un sujet donné.
  • Avoir une maitrise de base concernant les vidéos.
  • Savoir vous différencier des autres. Vous avez essentiellement deux possibilités :
    • Le contenu : une qualité supérieure aux autres.
    • L’approche : le sujet traité doit être différent de ce qui est proposé sur le site, ou traité sous un angle différent.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • C’est le démarrage qui est le plus difficile. Sans référence au début, il est difficile d’avoir beaucoup de vente. Cela demande du temps.
  • De plus en plus de concurrence sur ce site. Votre formation devra être au top niveau.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

15. Donner des cours (virtuels)/enseignant en ligne

Le principe :

Cette idée est très sympathique. Son principe est simple.

Vous vous inscrivez à des plateformes d’enseignement en ligne comme qwerteach ou classgap.com. Vous donner ensuite des cours virtuels à un ou plusieurs étudiants.

Les avantages :

  • Vous travaillez de chez vous !

Les prérequis :

  • Être bon techniquement et pédagogiquement.
  • Être accepté par une plateforme.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Le plus gros challenge sera d’être accepté par une plateforme et d’avoir ensuite un volume horaire intéressant.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

V. Travailler de chez vous en écrivant

Si la langue française n’a pas de secrets pour vous, vous avez de nombreuses options.

16. Devenir rédacteur web sur des plateformes spécialisées :

Le principe :

C’est simple. Très simple même.

Si vous êtes bon en rédaction, vous pouvez vous enrôler auprès de plateformes de rédaction comme Redacteur.com, afin qu’elles puissent vous confier des missions.

N’oubliez pas que vous avez également la possibilité de vous inscrire sur 5euros.com pour proposer vos services.

Les avantages :

  • La plateforme en question se charge de trouver des clients pour vous.
  • Si les missions sont nombreuses, vos travaux de rédaction peuvent constituer un complément de revenu très intéressant.

Les prérequis :

  • Savoir écrire — grosse évidence.
  • Savoir respecter les deadlines !

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Forcément si vous passez par une plateforme, c’est la plateforme qui se chargera de définir les prix et vous passer des commandes.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

17. Devenir correcteur sur des plateformes spécialisées :

Le principe :

Nous avions vu un peu plus haut, si le métier de correcteur vous intéresse, vous pouvez proposer vos services sur des sites comme 5euros.com.

Vous pouvez également viser les plateformes de relecture/correction.

Le principe est là aussi très simple. Vous vous inscrivez à des plateformes de correction, elles vous apportent du travail, si vous êtes accepté.

Les avantages :

  • Vous travaillez de chez vous. Les plateformes vous apportent du travail.

Les prérequis :

  • Être très doué en orthographe (forcément !).
  • Être réactif et surtout être capable de corriger beaucoup de textes rapidement en cas d’accélération de la demande.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Il est parfois nécessaire de se former de nouveau pour réellement être irréprochable.

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

18. Écrire un livre et le vendre sur Amazon :

Le principe :

En théorie, rien de bien compliqué. Vous écrivez un livre, vous le placez sur Amazon et hop, vous réalisez des ventes !

Si le livre connait du succès sur Amazon, vous aurez la possibilité d’aller sur une édition « classique » auprès des maisons d’édition.

Si vous avez plusieurs livres c’est encore mieux. Vous verrez vos revenus augmenter nettement plus rapidement.

Passons aux détails.

Les avantages :

  • Vous bénéficiez du trafic Amazon.
  • Vous pouvez utiliser votre ebook pour promouvoir des produits ou services.

Les prérequis :

  • Avoir du talent en écriture (évidemment).
  • Savoir faire du marketing pour promouvoir votre livre.

Ce que l’on ne vous dit pas :

  • Vous devez réaliser quelques ventes afin que votre ebook puisse apparaitre dans les suggestions Amazon. Cette phase de démarrage est critique.
  • Vous devez donc être actif dans la promotion de votre livre

Pour aller plus loin :

  • Un peu de patience, je vous donne plein de ressources d’ici février 😉 

Et maintenant ?

Souvenez-vous.

Travailler de chez vous peut avoir un impact monstrueux sur votre vie.

Si vous vous demandez à quoi peut ressembler cet impact, je vous invite à lire :

Le plus gros challenge est de trouver une activité et de s’y tenir suffisamment longtemps pour que les résultats puissent venir.

Aujourd’hui vous avez pu parcourir 20 idées très concrètes qui peuvent vous permettre de commencer l’aventure dès aujourd’hui.

La suite ?

C’est simple.

  1. Choisissez une idée.
  2. Consultez les ressources que vous trouverez dans la partie « pour aller plus loin ».
  3. Mettez-vous au boulot.

Et surtout :

  1. Si ce n’est déjà fait, abonnez-vous au bas de cette page, si vous voulez ne pas rater les prochains articles.

A très vite et comme à l’accoutumée, n’hésitez pas à me contacter en cas de besoin.

Nassim Amisse