octobre 28

Travail à domicile : 36 idées concrètes pour travailler de chez soi en 2020

A la une, Par ou commencer

0  comments

Êtes-vous frustré(e) ?

Si vous êtes en train de lire cet article sur le travail à domicile, c’est que quelque part, vous en avez marre (un peu ou beaucoup) de votre travail, de votre patron, ou de votre routine actuelle.

Vous avez envie d’autre chose. Quelque chose qui vous stimule, quelque chose qui redonne du sens à vos journées. Quelque chose qui améliore vos finances.

Ai-je raison ?

Dans un coin de votre tête, vous savez que lancer votre affaire et/ou travailler à domicile, va améliorer (grandement) votre qualité de vie.

(et cette idée n’a peut être rien à voir avec la crise du COVID 19).

En fait, ce n’est pas juste un souhait.

Vous faites depuis pas mal de temps déjà des recherches sur le web pour trouver la bonne idée ou la bonne opportunité.

Et là, l’horreur.

Vous êtes confronté à quelque chose qui se passe souvent avec le web :

Le tsunami d’information.

Vous trouvez bien des informations et des opportunités. Oui, mais comment démêler le tout ?

Vous êtes submergé.

Certaines opportunités semblent « trop » simples. C’est louche. Vous flairez l’arnaque.

Les autres ?

Oui il y a bien des opportunités de travail à domicile qui semblent cohérentes mais… compliquées à mettre en place.

Du coup ?

Vous avancez trop lentement voire même pas du tout.

Et du coup arrive cet article 😊

Sa mission ? Vous aider à vous y retrouver.

2, 3 petites choses avant d’entrer dans le vif du sujet…

Cet article n’est pas un article « fourre-tout » comme on peut en croiser parfois. Pas question ici de vous refourguer des idées loufoques juste pour la longueur de l’article.

Au contraire.

Les idées et opportunités que vous allez trouver ici sont fiables.

Vous trouverez pour chaque opportunité, une petite description, les prérequis, les pièges à éviter et surtout…

Je vous donne également des ressources pour aller plus loin.

Je vous livrerai des liens et des articles complémentaires pour que vous puissiez aller au bout de chaque opportunité.

Est-ce que le programme vous convient ?

Et bien voilà, nous y sommes.

Installez-vous confortablement, nous en avons pour un moment ensemble.

Au sommaire...

I.Travailler sur son propre blog et gagner de l’argent

Travailler à domicile grâce au blogging

Popularisés depuis un moment déjà, les blogs peuvent se décliner sous toutes les formes, aussi bien chez les particuliers que chez les professionnels.

De plus, la création d’un blog ne nécessite pratiquement aucun investissement sérieux, comme je l’explique dans cet article.

Mais savez-vous qu’il est possible de professionnaliser son blog en vue de le rentabiliser ? Si ce n’est pas le cas, je vous propose 5 méthodes différentes pour gagner de l’argent avec votre blog :

1.Gagner de l’argent grâce à l’affiliation

Faites de l'affiliation pour travailler à domicile

 

Pour ceux qui me suivent depuis un moment déjà, vous savez sans doute que l’affiliation est ce qui m’a mis sur le chemin du travail à domicile.

Aujourd’hui encore, j’arrive à toucher des commissions sur des produits dont je fais la promotion. Et je vous assure que ça permet toujours de mettre du beurre dans les épinards.

Le principe est on ne peut plus simple : votre rôle sera de faire la promotion d’un produit, en redirigeant vos visiteurs vers lui, grâce à votre lien d’affilié.

Si votre lien conduit à la conclusion d’une vente, alors vous toucherez une commission sur la vente en question.

C’est une méthode qui, une fois bien amorcée, permet de générer des gains passifs à longueur d’année.

Surtout lorsque l’on considère que ces commissions à la vente peuvent aller jusqu’à 50%, ce qui n’est pas du tout négligeable.

Si cette piste vous intéresse et que vous souhaitez en apprendre davantage sur l’affiliation, sachez que j’y ai déjà consacré deux articles que vous pouvez consulter ici :

 

2. Vendre différents produits digitaux via son blog :

Vendre des produits digitaux : méthode concrète pour travailler à domicile

Quoi qu’on en dise, toute production numérique peut être considérée comme un produit digital commercialisable, à condition de savoir où et comment le vendre.

Un produit digital, ça peut être différentes choses : un eBook, un logiciel ou même une vidéo. La seule limite étant votre créativité en l’occurrence.

L’avantage, c’est qu’une fois un produit digital est mis sur le marché, vous êtes en mesure de le vendre autant de fois que vous le permettent vos relais marketing.

Pour avoir une idée, jetez un coup d’œil à mon site de ressources en droits de label privé : La Caverne DLP.

Comme pour l’affiliation, ce procédé vous permettra de générer des gains passifs une fois la machine bien lancée.

La création d’un produit digital comme un eBook ne nécessite pas beaucoup d’investissement, avec un potentiel de rentabilité énorme.

Votre volume de vente dépendra essentiellement de votre trafic, ainsi de votre aptitude à promouvoir vos produits digitaux.

De plus, vous pourrez mettre en vente ces mêmes produits digitaux sur d’autres plateformes dédiées, histoire de gagner un peu plus de visibilité, en échange d’une petite commission sur vos ventes.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur cette piste, je vous laisse deux liens intéressants qui pourraient répondre aux questions que vous vous posez :

 

3. Transformer son blog en plateforme de coaching :

Devenir coach en ligne : avantages et inconvénients

Si votre blog traite d’une thématique précise et que vous avez une expertise à faire valoir auprès de vos visiteurs, la piste du coaching pourrait vous convenir.

Dans l’idée, le principe est simple : proposer un coaching en ligne à vos abonnées, via des applications comme Skype, ou directement au téléphone au besoin.

Plus vous avez des choses à apprendre aux gens, plus vos séances de coaching en ligne auront de la valeur. C’est d’autant plus vrai si vous disposez d’un capital sympathie important.

Si vous vous débrouillez bien en tant que coach en ligne, vous pourrez très vite faire de cette activité votre source de revenus principale.

De plus, plus votre expertise augmentera, plus vous serez populaire, vous permettant ainsi de revoir le prix de vos séances à la hausse.

Bien sûr, là aussi le trafic doit être assez important sur votre blog pour pouvoir espérer avoir des clients à coacher.

Moi-même j’ai recours au coaching en ligne comme source complémentaire de revenus et je peux vous dire que ça marche très bien.

Pour en savoir davantage, je vous laisse deux liens pour creuser la question :

Ma propre page de coaching, pour voir à quoi ça ressemble.

7 avantages du coaching en ligne (Aequilibrio)

 

4. Vivre des revenus publicitaires :

On vous dit souvent qu’il est possible de gagner de l’argent sur Internet grâce aux revenus publicitaires. Oui, mais comment ?

Et bien la réponse tient en deux mots : Google AdSense.

En effet, cet outil publicitaire crée par Google offre des perspectives de rémunération plutôt intéressantes, que ça soit pour un blog ou bien un site web.

Là où certains éditeurs peuvent espérer carrément vivre des revenus de Google AdSense, d’autres blogueurs, plus modestes, n’y ont recours que comme complément de revenus.

L’avantage principal de cet outil réside essentiellement dans son accessibilité. Facile à mettre en place, n’importe qui peut le configurer, sans avoir d’expertise particulière.

De plus, l’outil est totalement gratuit, vous permettant ainsi d’y recourir à titre expérimental, pour voir si la formule convient à votre blog.

Rappelons enfin que plus votre blog génère de trafic, plus vos revenus publicitaires seront revus à la hausse. Cela dépend donc principalement de la qualité du contenu que vous publiez.

Je vous laisse cet article du Journal du Net pour un peu plus d’informations sur le sujet :

Google AdSense : mode d’emploi, contact, avis…

 

5. Lancer un vlog et percer sur YouTube :

Travailler de chez soi en lançant une chaine youtube

Le vlogging est l’héritier technologique du blogging. Il en reprend une partie des codes, en adaptant le tout au monde de la vidéo.

La pratique est devenue populaire avec la popularisation de YouTube, et de ses contenus phares.

Particulièrement développé chez les jeunes, le vlogging permet de rassembler une communauté et de la fidéliser autour d’un thème.

Parfois, blog et vlog cohabitent parfaitement, tandis que d’autres fois, le vlog détrône le blog, si la chaîne YouTube de l’utilisateur explose en popularité.

Une fois une petite communauté créée, il est possible de rentabiliser votre chaîne YouTube de différentes façons, en optant pour la monétisation de vos vidéos par exemple.

Il est aussi possible de recourir au placement de produit ou au sponsoring.

Très en vue ces dernières années, la piste du crowdfunding peut aussi être intéressante si vous souhaitez faire financer vos projets par votre communauté.

Enfin, votre chaîne YouTube peut aussi devenir une plateforme où vous ferez la promotion de vos produits digitaux.

Si le monde de la vidéo en ligne vous parle, je vous conseille de poursuivre sur cet article qui en détaille davantage le fonctionnement :

Comment lancer et monétiser une chaine YouTube : les meilleures ressources

 

II.Former les autres / partager son savoir

Si vous avez un quelconque savoir que vous êtes en mesure de partager avec les autres, sachez qu’il y a moyen de rentabiliser ça.

Avec le développement d’Internet, les gens sont devenus de plus en plus ouverts à l’idée de l’amélioration de soi, et ce, dans tous les domaines.

Ce n’est donc pas un hasard si les cours en ligne sont devenus aussi populaires ces dernières années.

Mais vous pouvez aussi vendre des formations en ligne, ainsi que des conseils en consulting sur le web.

De quoi vous ouvrir de toutes nouvelles perspectives :

 

1. Donner des cours en ligne, sans bouger de chez vous :

L’enseignement est avant tout une passion. Cela requiert certaines prédispositions pédagogiques et un sens de la communication assez développé.

Si vous avez toujours voulu enseigner quelque chose en ligne, c’est peut-être l’occasion ou jamais de vous y mettre.

Avec l’apparition de nouvelles plateformes comme SuperProf, vous n’avez plus à vous soucier de comment et où trouver vos élèves.

Une fois inscrit sur cette plateforme, vous n’aurez plus qu’à attendre que l’administration du site valide votre profil.

De là, si votre profil est conforme, des élèves pourront vous contacter en ligne pour s’inscrire à vos cours.

En fonction de vos compétences, c’est une activité qui peut vous rapporter beaucoup, tout en étant assez ludique pour ne pas vous ennuyer.

De plus, l’avantage principal de donner des cours en ligne, c’est qu’absolument tout se fait à partir de chez vous.

Vous aurez aussi le loisir de préparer vos cours à votre propre rythme avant de les proposer à vos élèves.

J’ai d’ailleurs rédigé tout un article sur la question si cela vous intéresse :

Comment donner des cours en ligne ?

 

 

2. Vendre ses conseils sur Internet en tant que consultant :

Si vous avez déjà travaillé en entreprise, alors vous savez sans doute que l’information y est une ressource essentielle.

Que ça soit pour les petites entreprises ou les grandes multinationales, le recours au consulting est presque systématique.

Pour optimiser les coûts d’un tel service, les entreprises tendent de plus en plus à faire appel à des consultants en freelance.

C’est là où vous pourriez intervenir avec votre propre expertise, avec les plateformes adaptées, afin de proposer vos services.

En vous inscrivant sur la bonne plateforme, il vous sera possible d’accéder à un grand réseau de clients potentiels à qui dispenser vos conseils rémunérés.

N’importe qui peut devenir consultant en ligne, à condition d’avoir vraiment des conseils à fournir sur un secteur en particulier, comme le droit, le marketing ou encore le secteur des banques & assurances.

Par la suite, votre niveau de rémunération dépendra essentiellement de la réputation que vous parviendrez à vous tailler sur votre plateforme.

C’est un travail à domicile très porteur, car au bout d’un moment, les clients viendront d’eux-mêmes à vous si vous êtes performant dans votre domaine.

Si vous voulez essayer, je vous conseille la plateforme sur ce lien :

https://www.colibee.com/

 

3. Vendre des formations sur Udemy :

Avec ses 17 millions d’étudiants inscrits et ses 27 000 formateurs, la plateforme d’Udemy reste incontournable pour tous les auteurs de formations en ligne.

En plus d’être un travail qui s’effectue à 100% à domicile, il faut noter que la plateforme vous fournit même des outils pour créer votre propre formation.

De plus, comme avec toutes les plateformes de ce type, vous n’aurez pas à chercher vous-même vos clients, puisque ce seront à eux de venir à vous.

C’est une méthode sûre pour générer des gains passifs. Tout ce que vous aurez à faire, ce sera de travailler sérieusement sur votre formation avant de la mettre en ligne.

De là, les commentaires positifs attireront de nouveaux étudiants, ainsi de suite, avec un effet boule de neige qu’il faut prendre en compte.

Dans un premier temps, votre but sera de proposer des formations de qualité équivalente à celles déjà présentes sur le site.

Par la suite, libre à vous de peaufiner tout ça pour vous démarquer durablement, et générer ainsi plus de gains.

Si l’aventure sur Udemy vous intéresse, vous pouvez vous y inscrire dès maintenant grâce à ce lien :

https://www.udemy.com/teaching/?ref=teach_header

 

III. Travailler dans le secteur de la vente

Depuis le début de la civilisation, s’il y a bien un moyen sûr pour gagner de l’argent, c’est bien entendu le commerce, et plus spécialement, la vente.

Cependant, avant Internet, il fallait disposer d’un solide capital avant de se lancer dans un projet de vente ambitieux.

Dorénavant, avec toutes les options qui s’offrent à vous sur Internet, ce n’est plus le cas.

Si vous avez la fibre commerciale et assez de répartie pour vendre n’importe quel produit, cette section pourrait grandement vous intéresser.

Jetons un coup d’œil aux meilleurs plans pour gagner de l’argent grâce à la vente en ligne :

 

1. Dropshipping

Dropshipping et travail à domicile : Principe, avantages et inconvénients

  • De plus en plus populaire depuis quelques années, le dropshipping a tout pour séduire les vendeurs en herbe qui ne souhaitent pas prendre trop de risques.Le principe est simplissime : vous créez un catalogue pour tous les produits que vous voulez vendre sur votre site.Une fois qu’un client passe commande sur votre site, vous transmettez cette commande à votre fournisseur qui se chargera de la livraison.Oui, c’est aussi simple que ça : vous n’avez pas de produits à stocker par vos propres moyens, pas d’inventaire à gérer et pas d’investissement de départ colossal.

    La plupart du temps, votre fournisseur principal sera AliExpress, et il ne vous suffira que d’un site vitrine pour vous lancer.

    Vous pouvez opter pour des boutiques en ligne prêtes à l’emploi, comme celles proposées par Shopify ou Dropizi, ou encore opter pour un site web sur mesure pour votre projet.

    Tout ce que vous aurez à faire, c’est de repérer les produits qui marchent le mieux en ce moment, et en faire la promotion un peu partout sur les réseaux sociaux.

    Je parle davantage du dropshipping dans cet article que vous pouvez consulter dès maintenant :

    Dropshipping : définition, avantages, et comment bien se lancer.

2. Le marketing de réseau (MLM)

Travail à domicile : Faire du MLM

Classique de la vente en ligne, le MLM a l’avantage d’être facile à mettre en place et de permettre de générer des gains passifs grâce à un réseau de promoteurs en ligne.

Le but du MLM est de contourner les canaux publicitaires classiques pour faire une promotion de produits moins invasive et plus intuitive pour les utilisateurs.

Ainsi, les entreprises ayant recours au MLM n’investissent pas des sommes colossales dans un budget publicitaire, mais se tournent plutôt vers des vendeurs capables de constituer un réseau de vente.

En tant que vendeur d’un produit donné, vous toucherez une commission sur chaque vente réalisée grâce à vous.

Mieux encore : vous pouvez à votre tour recruter des vendeurs, et vous toucherez aussi une commission sur les ventes réalisées grâce à ceux.

Enfin, le MLM est particulièrement formateur en matière de vente en ligne, en plus d’être un travail qui s’effectue à domicile et à n’importe quel moment de la journée.

L’an passé j’avais publié cet article relatant les points de vue de 6 experts du MLM, il est toujours d’actualité et accessible à ce lien :

Comment réussir en Marketing de Réseau – 6 experts répondent !

 

3. Devenir chargé de clientèle en ligne :

Parmi les emplois qui peuvent s’effectuer aisément en télétravail, il y a celui de chargé de clientèle, particulièrement en vue ces dernières années.

Le rôle du chargé de clientèle est plutôt simple : entre en relation directe avec les clients de l’entreprise qui l’emploie.

Sa mission sera de conseiller chaque client en fonction de son profil, pour le faire bénéficier des offres et des produits qui le concernent.

Mais ce n’est pas là sa seule mission, puisqu’il a aussi pour but de prospecter de nouveaux clients, ainsi que de fidéliser les portefeuilles déjà existants.

Bien entendu, c’est un poste qui requiert certaines qualités commerciales, puisqu’il s’agit avant tout de réaliser des ventes et d’en maximiser le potentiel.

L’avantage, c’est qu’aujourd’hui, on peut très bien être chargé de clientèle en effectuant toutes ses tâches à partir de chez soi.

Si jamais ce poste vous intéresse, je vous conseille cet article pour aller un peu plus loin et mieux en comprendre les rouages :

Quel avenir pour le métier de chargé de clientèle ? (BankObserver-WaveStone)

 

4. Gagner sa vie en tant qu’animateur réseau :

Voilà un job très intéressant et relativement peu connu du grand public : animateur de réseau.

Pour faire simple, l’animateur réseau est la personne qui est chargée de la liaison entre la direction d’une entreprise et ses points de vente.

Son rôle est de maintenir tout le monde informé sur la stratégie à suivre, afin de développer un point de vente notamment.

Tout transit par l’animateur réseau et ses collaborateurs dépendent essentiellement de la qualité de ses informations.

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un job qui nécessite une certaine polyvalence, ainsi qu’un bon sens de la communication.

En fonction de l’entreprise pour laquelle vous travaillerez, ce poste s’effectuera soit à partir de chez vous, soit en déplacement, avec des missions sur le terrain.

Si vous pensez avoir de bonnes qualités relationnelles et que vous aimez les défis au quotidien, le poste d’animateur réseau pourrait parfaitement bien vous convenir.

Je vous conseille de jeter un coup d’œil à cet article pour en apprendre davantage sur ce métier de demain :

Les compétences de l’animateur de réseaux (Sforcadet-Lienzo)

 

5. Devenir représentant commercial à partir de chez soi :

Aussi considéré comme un agent commercial, le représentant commercial est en première ligne de la vente, que ça soit sur le Net ou encore sur le terrain.

Comme vous vous en doutez sans doute, son rôle est assez clair : contribuer à réaliser des ventes pour le titre de ses employeurs.

Pour y parvenir, il devra compter sur plusieurs qualités, dont notamment un bon sens de la répartie, ainsi qu’une connaissance avancée des produits qu’il propose.

Mais la véritable qualité du représentant commercial réside dans la qualité de ses prospections. N’importe quel vendeur vous dira que c’est là que se niche la vraie mine d’or.

Sur Internet, c’est le même principe : savoir où trouver les clients potentiels et savoir comment les aborder. De là, les choses se font d’elles-mêmes.

Le représentant commercial doit aussi apprendre à fidéliser ses clients afin d’augmenter son volume de vente.

En fonction de l’entreprise pour laquelle il travaillera, il devra remplir quelques objectifs : mensuels, trimestriels ou annuels.

C’est peut-être par-là que vous devriez commencer si vous souhaitez mettre à l’épreuve vos qualités de commercial.

Je vous mets un lien du Centre National Privé de Formation à Distance pour en apprendre un peu plus sur ce métier :

Représentant commercial | Zoom Métier (CNFDI)

 

6. Prétendre à un poste de télévendeur :

Comme le nom l’indique déjà, le poste de télévendeur est un travail à domicile à 100%, avec tous les avantages concrets que ça représente.

Le télévendeur est le principal représentant de l’entreprise qui l’emploie. À ce titre, il doit être doté de qualités relationnelles assez développées.

Contrairement au téléconseiller qui ne fait que réceptionner les appels entrants, le télévendeur s’occupe de la prospection et doit par conséquent passer des appels lui-même.

Le but du télévendeur est de faire savoir aux potentiels clients que les offres de son entreprise existent sur le marché, tout en essayant de les convaincre pourquoi ce sont les meilleures.

Ces offres peuvent être tout et n’importe quoi : produits divers, assurances, prêts bancaires, etc.

L’un des avantages du travail de télévendeur, c’est qu’il peut être effectué à temps plein ou à temps partiel, permettant ainsi de l’adapter à son propre planning.

Si le travail à domicile vous intéresse et que vous avez déjà fait vos preuves en tant que vendeur aguerri, vous n’aurez absolument aucun mal à vous convertir en télévendeur.

Je vous laisse un article du Centre d’Information et de Documentation Jeunesse pour un peu plus de documentation sur ce métier :

Fiche métier de télévendeur (CIDJ)

 

7. Devenir courtier en ligne :

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le métier de courtier en ligne concerne aussi bien les professionnels du secteur que les amateurs qui veulent se lancer.

Les domaines qui requièrent l’intervention d’un courtier sont légion : marchandises, banques & assurances, immobilier ou encore services en tous genres.

Le courtier est avant tout un intermédiaire entre ceux qui génèrent les offres et les entreprises ou particuliers ayant besoin de ces offres.

Fin négociateur, courtier en ligne a pour mission de de repérer les meilleures offres disponibles dans un domaine afin de proposer les prix les plus compétitifs à ses clients.

En plus d’un bon sens des affaires, le courtier doit aussi être capable d’analyser le marché dans lequel il évolue, afin de prédire la fluctuation des prix entre autres.

Si le boursicotage vous tente et que vous pensez être en mesure de percer dans ce milieu, je vous conseille cet excellent article du Café de la Bourse :

10 conseils pour choisir votre courtier en ligne (Café de la Bourse)

V. Doué en rédaction et en orthographe ?

On aurait tendance à l’oublier ou même à ne pas du tout y penser, mais derrière tous les textes qu’il y a sur Internet, il y a des millions de rédacteurs venant du monde entier.

Parfois amateurs, parfois professionnels, ces rédacteurs web alimentent chaque jour le Net avec des milliers d’articles, de billets de blog et de fiches produits.

Là où ça devient particulièrement intéressant, c’est que vous aussi, vous pouvez devenir auteur en ligne, et être rémunéré pour chacun de vos mots écrits.

Pour ça, il y a différentes pistes possibles, dont notamment celle des plateformes de rédaction web :

 

1. Devenez rédacteur web :

Si vous êtes doué avec les mots et que vous avez raté votre vocation de journaliste, la rédaction web pourrait tout à fait vous convenir.

Les petites entreprises comme les plus grandes multinationales ont toujours besoin de consolider leur présence sur Internet avec des images et du texte.

C’est là où vous leur devenez indispensable en tant que rédacteur web. Et croyez-moi, il y en a pour tous les goûts.

Qu’importe les thèmes que vous affectionnez en particulier, vous trouverez toujours des missions en rapport avec.

De plus, avec l’apparition des plateformes comme TextBroker, TextMaster et GreatContent, vous n’avez même plus à vous soucier de savoir où trouver vos futurs clients.

Bien sûr, vous devrez reverser une commission à ces plateformes à chaque texte livré, mais cela vous permettra de vous faire la main dans le domaine.

Jusqu’à présent, j’ai dédié plusieurs articles à la rédaction web, en évaluant moi-même certaines plateformes.

Je vous invite à consulter ces articles très détaillés si vous souhaitez devenir rédacteur web et travailler exclusivement à partir de chez vous :

Comment devenir un bon rédacteur web

Avis sur TextMaster : de la rédaction et de la traduction au menu

Avis sur Textbroker : le starter pack du rédacteur en freelance

2. Devenez correcteur en ligne :

Même un rédacteur chevronné pour laisser quelques coquilles se glisser dans son texte. Et c’est pour ça qu’il existe des correcteurs capables de passer derrière.

Le métier de correcteur en ligne n’est pas très difficile, mais il requiert au monde deux qualités : une maîtrise irréprochable de l’orthographe et de la grammaire, ainsi qu’une concentration à toute épreuve.

Comme pour le travail de rédacteur web, ici, en tant que correcteur, vous pourrez compter sur le concours de plateformes web pour vous mettre en contact avec différents clients.

De là, vous devrez vous forger votre propre réputation auprès de vos clients. Plus les retours sur votre travail seront positifs, plus vous attirerez de nouveaux clients.

La rémunération d’un correcteur en ligne dépend de son volume de travail et de sa qualité.

Afin de vous faire connaître davantage, vous pouvez aussi créer un blog ou un site web, afin de mettre en avant votre CV, tout en l’enrichissant au fur et à mesure des missions menées à bien.

Si vous vous sentez d’attaque pour corriger des textes et traquer la moindre faute d’orthographe, je vous conseille cet article que j’ai rédigé sur ce métier à part entière :

Devenir correcteur en ligne : mode d’emploi

 

3. Devenez écrivain :

Écrire un livre un jour est pour beaucoup un rêve inatteignable, et pour cause, le monde de l’édition peut se montrer parfois particulièrement élitiste.

Combien d’auteurs incontournables n’ont été enfin célébrés qu’à titre posthume ? C’est bien là la preuve qu’il ne suffit pas seulement de bien écrire.

Vous-même, si vous aspirez à écrire un livre un jour, vous devez vous poser la question sur vos moyens pour parvenir à l’éditer.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible aujourd’hui de s’autoéditer.

C’est une pratique qui tend à se démocratiser, notamment avec l’apparition des livres au format eBook ou ePub.

Dans la foulée de l’autoédition, certaines entreprises ont développé des outils accessibles au grand public.

Parmi ces plateformes, citons l’exemple d’Amazon, avec son service désormais célèbre : Kindle.

C’est peut-être l’occasion rêvée pour vous de tout mettre en suspens pour enfin vous consacrer à votre carrière d’écrivain.

Si vous ne savez pas par où commencer, je vous conseille la lecture de cet article que j’ai écrit à ce sujet, vous y trouverez pas mal d’informations complémentaires :

Comment rédiger et vendre un ebook sur Kindle ?

 

4. Retranscription de textes :

Comme vous l’imaginez, tout ce qui est en rapport avec le monde du texte peut être rentabilisé sur Internet, à condition de savoir s’y prendre.

La retranscription de textes ne fait pas exceptions à cette règle, et elle est en ce moment en plein essor.

Votre mission sera très simple : retranscrire le contenu d’un fichier audio en texte.

Même si des logiciels font déjà ce travail, il est presque toujours approximatif et de piètre qualité.

Certaines entreprises auront recours à vos talents de retranscripteur pour traiter les fichiers audios des réunions ou des briefings par exemple.

Bien entendu, comme l’essentiel de ce travail se fait sur ordinateur, vous pourrez travailler à partir de chez vous, en vous organisant vous-même à votre propre rythme.

Sachez en tout cas que de plus en plus d’entreprises recherchent des retranscriptions de qualité.

Si vous avez une bonne orthographe et que le métier vous parle un peu, vous devriez jeter un coup d’œil à cet article de Webmarketing-Com qui donne davantage de détails :

Retranscription audio : un job freelance accessible à tous (Webmarketing-com)

 

V.Travailler dans le secteur web

Depuis l’avènement d’Internet, les nouvelles technologies ne cessent de transformer notre rapport au travail, ouvrant la voie à de tout nouveaux métiers.

Pour beaucoup, c’est l’occasion de travailler dans des domaines passionnants, remplis de challenges au quotidien.

Aujourd’hui, tout le monde peut devenir webmaster ou web développeur, à condition de s’en donner les moyens.

Mais il y a aussi de tout nouveaux métiers qui prennent forme, à l’instar de celui de web analyse ou encore celui de community manager, apparu avec les réseaux sociaux.

Voici une petite liste qui pourrait vous intéresser si votre but est de travailler sur le web, à partir de chez vous :

 

1. Devenir webmaster et ne plus manquer de travail en ligne :

Autrefois considéré comme un gadget superficiel, le site web est rapidement devenu un concept incontournable pour toutes les entreprises du monde.

Il y en a pour tous les goûts : sites statiques, sites dynamiques, e-boutiques, etc.

Derrière chaque site, il y a un webmaster qui le fait vivre. Dans un premier temps, son rôle est de créer et d’animer un site web.

Par la suite, en fonction de la nature du site web créé, son rôle pourrait être celui de coordinateur, entre les différentes équipes de rédacteurs, web développeurs et graphistes.

Les missions du webmaster peuvent être diverses, et c’est pour cette raison que sa polyvalence technique est sa principale qualité.

Plus un webmaster est au point techniquement, plus il pourra espérer démarcher des clients exigeants.

Au bout de quelques créations originales, c’est au portfolio du webmaster de se transformer en vitrine pour lui.

Il existe différentes formations sur Internet pour devenir webmaster, en commençant à partir de zéro. De plus, c’est un métier qui se prête facilement à l’autodidaxie.

Voici un lien pour en savoir un peu plus si ce métier vous intéresse :

Devenir webmaster indépendant (Codeur)

2. Se lancer en tant que community manager et fidéliser sa communauté :

Maintenant, chaque entreprise, chaque boutique se dote de pages sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook.

Cela fait partie d’une stratégie de déploiement marketing pour occuper un maximum d’espace promotionnel.

Mais voilà, pour qu’une page Facebook soit vivante, elle doit être régulièrement alimentée en contenus, avec quelqu’un qui anime l’espace commentaire et qui répond aux messages.

C’est de ce postulat qu’est né le métier de community manager. Son rôle est précisément d’être un animateur virtuel.

On pourrait être tenté de sous-estimer le rôle de community manager, tant il semblerait que sa mission soit relativement facile.

Mais ce n’est pas le cas, puisque les meilleurs community manager ont un impact significatif sur une marque, la rendant plus sympathique et allant même jusqu’à la rendre plus populaire.

Si vous avez une expérience avec les réseaux sociaux et que vous en connaissez les codes, ça pourrait être l’occasion pour vous de travailler dans votre propre univers.

Je ne saurai que trop vous conseiller cet article du Journal du CM pour vous mettre sur cette piste :

Peut-on devenir community manager autodicate ? (Le journal du CM)

 

3. Se former pour devenir développeur web :

Ici, place aux choses sérieuses, le développeur web est un expert en programmation qui s’occupe de tout ce qui est en rapport avec le développement d’un site Internet.

En plus d’être passionné par le monde informatique, il vous faudra aussi avoir des compétences qui nécessiteront parfois des formations pointues.

Mais ne vous laissez pas décourager pour autant, plus qu’il s’agit d’un métier dont la demande est en plein essor et où ce ne sont pas les missions qui manquent.

Il faut aussi rappeler qu’un développeur web est avant tout un technicien. Il peut être salarié ou en freelance.

Si vous souhaitez travailler à partir de chez vous, alors je vous conseille d’opter pour le statut de freelance, bien plus accommodant au niveau du planning.

Comme je l’ai dit, impossible de faire l’impasse sur un minimum de formations pour devenir développeur web. Mais il faut voir ça comme un investissement sur le long terme.

Si vous n’avez pas froid aux yeux et que vous voulez emprunter cette voie, je vous conseille l’excellent article de Diplomeo qui détaille le parcours pour devenir développeur web :

Comment devenir développeur web ? (Diplomeo)

 

4. Gagner de l’argent grâce au webmarketing :

Pour se développer sur Internet, chaque produit, chaque service et chaque marque ont besoin d’une stratégie marketing imaginée pour durer, malgré tout le flux quotidien d’informations qui circulent sur le réseau.

Si vous êtes à la fois doué pour la vente et familiarisé avec les réseaux sociaux, le webmarketing n’aura plus aucun secret pour vous dès que vous vous y mettrez.

L’idée est de connaître tous les outils et les ressources à votre portée sur Internet afin de développer une stratégie marketing pour vos clients.

Pour cela, vous devez aussi être en mesure de créer une audience autour de votre discours, vous débrouiller avec le référencement naturel et recenser un maximum d’adresses mail valides.

C’est un métier que vous pouvez parfaitement bien exercer de chez vous, en freelance ou bien au sein d’une agence plus importante.

Bien entendu, pour être performant, il vous faudra vous tenir au courant de toutes les nouveautés qui touchent à votre secteur.

Vous pouvez aussi bien y aller directement au talent ou bien en profiter pour faire une formation avant de vous lancer.

Si le webmarketing vous passionne, jetez un coup d’œil à cet article que j’ai déniché pour vous :

Le web marketing : les recettes du marketing pour le web (AntheDesign)

 

5. Devenir web analyste et faire parler votre expertise :

Pourquoi un site marche plutôt bien tandis qu’un autre fait un flop total ?

Et bien c’est précisément pour répondre à cette question que les entreprises embauchent des analyses de site web, afin de leur remettre un rapport détaillé sur la qualité de leur site.

Un analyste web doit avoir le regard aiguisé et savoir parfaitement bien comment fonctionne le marché.

Sa mission est d’analyser plusieurs aspects commerciaux d’un site web donné : bénéficie-t-il d’un bon référencement naturel ? Touche-t-il le bon public cible ? L’ergonomie du site favorise-t-elle le retour des utilisateurs dessus ?

Une bonne analyse web peut permettre à l’entreprise d’améliorer grandement la qualité de sa présence sur le Net.

Malheureusement, ce n’est pas à la portée du premier venu de devenir analyse web. Cependant, de nombreuses formations existent sur Internet.

Pour peu que vous soyez du genre persévérant et en mesure d’investir dans un métier d’avenir, le poste d’analyse web vous permettra de travailler à partir de chez vous pendant toutes les années à venir.

Pour en savoir un peu plus sur ce métier atypique, c’est par ici que ça se passe :

Fiche métier : web analyste / digital analyste (Clementine.Jobs)

 

VI.Travailler sur le design et vendre sa créativité

Si les techniciens et les rédacteurs n’auront aucun mal à trouver un travail à domicile avec l’essor d’Internet, qu’en est-il des artistes ?

Et bien, figurez-vous que les artistes ont une multitude d’opportunités qui s’offrent à eux chaque jour sur la toile.

Pour en profiter, il suffit seulement de savoir où regarder.

Faisons un tour d’horizon sur les moyens de gagner de l’argent sur le web en monnayant sa créativité :

 

1. Devenir graphiste et démarcher ses clients en ligne :

Si vous avez une réelle affinité avec l’art pictural, sachez qu’il est possible de rentabiliser tout ça, sans même avoir à sortir de chez vous.

Tout comme pour le métier de rédacteur web, celui de graphiste est constamment recherché sur Internet, puisque chaque jour, des milliers de sites voient le jour.

Les missions du graphiste sont variées, puisqu’il est à la base de presque toutes les créations graphiques qui soient : couverture de magazine, création de logos, design d’un site web, etc.

Le principal gagne-pain du graphiste réside dans le dessin, mais il doit aussi savoir utiliser des logiciels comme Photoshop ou encore Illustrator, afin de pouvoir numériser ses projets.

Si vous voulez vous lancer en tant que graphiste en freelance, sachez qu’il existe de nombreuses plateformes pour vous mettre avec vos futurs clients.

À ce jour, la plus populaire est la plateforme Upwork, malheureusement uniquement disponible en anglais.

Fort heureusement, elle dispose de son équivalent francophone pour tous ceux qui auraient des difficultés avec la langue de Shakespeare, il s’agit de Malt.

Il y a quelques années, j’ai même fait un article à propos de ce sujet. Vous pouvez le retrouver ici :

Comment devenir graphiste freelance ?

 

2. Faire parler ses crayons en tant que dessinateur/illustrateur :

Pour orner un texte et lui donner vie, pendant la mise en page, on fait appel à un illustrateur. Son rôle est d’illustrer le texte en question.

Ce texte peut être celui d’une publicité, d’un article de presse ou de n’importe quelle histoire.

Bien sûr, en fonction de la mission, l’illustrateur devra se plier à un cahier de charges, en respectant la charte graphique imposée par son client.

L’illustrateur professionnel procède par croquis, d’où la nécessité d’avoir un talent confirmé pour le dessin, avec assez de créativité.

Avec la démocratisation des produits digitaux, les clients ont de plus en plus recours aux illustrateurs pour donner du peps à leurs produits.

D’ailleurs, de nombreuses plateformes ont vu le jour pour servir d’intermédiaire entre les illustrateurs et leurs clients, à l’instar de Graphiste.com, qui grimpe en popularité.

Une fois inscrit sur une plateforme, il ne vous suffira que de parcourir les différentes annonces qui y sont publiées avant d’en postuler pour une dont le contenu vous parle.

Plus ou moins dans le même sujet, je vous invite à lire mon article sur l’infographie :

Comment devenir infographiste indépendant ?

 

3. Gagner de l’argent en tant que décorateur d’intérieur :

Décorer un intérieur est tout un art, il faut avoir un goût esthétique prononcé et une maîtrise des couleurs et des formes.

Tout le monde n’a pas ce talent, et beaucoup de gens font appel à un décorateur d’intérieur pour obtenir le résultat esthétique le plus harmonieux possible.

Si ce monde vous parle, sachez qu’il est possible de faire des consultations en personne ou bien en ligne avant de proposer des devis à vos futurs clients.

C’est un métier que l’on peut soit aborder suite à une formation, soit directement en tant qu’autodidacte.

Vos premiers chantiers deviendront très vite votre vitrine, grâce à l’organisation méticuleuse d’un portfolio pour vous vendre.

Pour les clients, pas de panique : il existe aussi des plateformes pour architectes et décorateurs d’intérieur.

Vous pouvez dès maintenant vous inscrire sur Architonic et parcourir les annonces qui y sont publiées.

Il y a quelques années, j’avais même fait un article portant sur cette thématique. Si vous voulez le consulter, il est toujours disponible à l’adresse suivante :

Comment devenir décorateur d’intérieur ?

 

4. Vendre des photos en ligne sur des plateformes dédiées :

Pour orner un site web, il y a les textes, les graphiques, mais il y a aussi les photos. Parfois libres de droits et parfois commercialisées.

Les photos peuvent aussi être utilisées pour des publicités ou n’importe quel autre support requérant des photos de haute qualité.

Si vous avez un DSLR ou bien un SLT (appareil photo reflex ou hybride), alors sachez que vous pouvez dès maintenant mettre en vente vos plus beaux clichés.

Tout ce que vous avez à faire, c’est de repérer les photos qui marchent le mieux en ce moment, pour ensuite les mettre en vente sur des plateformes dédiées.

Parmi ces plateformes dédiées, on retrouve Shutterstock, Fotolia ou encore iStock.

Très accessibles, ces plateformes s’occupent pour vous de classer vos photos par thème, les rendant ainsi disponibles à l’ensemble des clients de la plateforme.

Une fois vos photos téléchargées sur la plateforme, elles génèrent des gains passifs sur chaque vente.

Plus vos photos sont bonnes, plus elles rencontreront un succès commercial.

Je vous invite à poursuivre sur cet article que j’ai rédigé, si jamais vous souhaitez vous mettre à vendre des photos sur Internet pour gagner de l’argent :

Comment vendre ses photos sur Internet ?

 

5. Devenir maquettiste en ligne :

Pour un maquettiste, il est essentiel d’être à la fois débrouillard avec le matériel informatique, et créatif avec le matériel artistique.

Son rôle est de faire en sorte que la mise en page soit étincelante, tout en étant la plus lisible possible pour le lecteur.

Le maquettiste est appelé à travailler sur différents projets, en rapport avec des magazines, des publicités papier ou encore des journaux.

Comme la plupart des entreprises préfèrent externaliser le travail du maquettiste, c’est un métier en plein essor chez les freelances.

Beaucoup de plateformes proposent chaque jour de nouvelles missions pour les maquettistes. Parmi elles, on retrouve encore Upwork et Malt qui restent les références en la matière.

Si le monde de l’édition ne vous effraie pas et que vous avez du talent en tant que créatif, c’est peut-être pour vous l’occasion de devenir maquettiste en ligne.

À ce propos, j’ai rédigé un article assez détaillé sur la question si cela vous intéresse :

Comment devenir maquettiste ?

 

VII.Travailler dans les métiers de l’audiovisuel

Longtemps réservés aux professionnels du secteur seulement, les métiers de l’audiovisuel sont devenus de plus en plus accessibles au commun des mortels.

La première raison de ce changement étant la démocratisation des outils informatiques et l’apparition de logiciels destinés au grand public.

Aujourd’hui, il suffit juste d’un peu de matériel pour pouvoir enregistrer une voix off, faire du montage ou enregistrer ses propres compositions.

En plus, avec des plateformes comme 5euros, il est même possible de vendre vos offres sous forme de micro-services, que vous soyez amateur ou professionnel, l’expérience en vaut le détour.

 

1. Enregistrer des voix off facilement :

Parfois, vous n’avez besoin ni de talent ni de formation pour gagner de l’argent sur Internet, mais seulement d’un don.

Si vous avez un timbre de voix qui convient, vous pouvez dès maintenant proposer vos services aux utilisateurs de la plateforme 5euros pour leur vendre une voix off.

Si vous n’avez jamais entendu parler de 5euros.com, il s’agit d’une plateforme où vous pourrez vendre tout un tas de micro-services, avec un prix de départ de 5 euros.

L’idée de la plateforme est toute simple : proposer des prestations de base pas chères du tout, pour ensuite créer une grille tarifaire plus complète, une fois le client intéressé.

C’est une alternative très intéressante par rapport aux grandes plateformes comme Upwork ou Malt. Elle permet de se lancer dans des missions accessibles, avec des clients peu exigeants.

Comme je l’ai dit, pour faire des voix off, il faut essentiellement avoir une voix « qui parle ». De là, vous n’aurez qu’à travailler un minimum votre élocution pour plaire.

C’est une piste assez ambitieuse, car plus vous serez connu, plus vous attirerez de nouveaux clients.

Si la piste des micro-services vous intéresse, je vous invite à poursuivre sur ce lien pour retrouver l’un de mes articles dessus :

Comment gagner de l’argent en vendant des micro-services sur 5euros.com

 

2. Faire du montage vidéo comme un pro :

À l’époque du tout numérique, la vidéo reste un outil central dans tous les projets, qu’ils soient marketing ou non.

Par conséquent, la demande en montages vidéo est en nette hausse ces dernières années, surtout avec l’intégration de nouveaux players sur tous les sites web.

Faire du montage vidéo est plus facile qu’il n’y paraît, puisque même si vous ne savez pas par où commencer, il y a des tutoriaux sur YouTube pour vous lancer.

Le montage vidéo est un art à part entière, mais avant de vous transformer en un artiste, vous devrez maîtriser les bases du métier de monteur.

Pour vous faire la main, il est toujours possible de trouver des clients sur une plateforme comme 5euros, afin de pouvoir leur vendre vos tout premiers montages.

Ne vous laissez pas intimider par ce monde, car il est possible d’apprendre très vite à faire du montage vidéo, et à se perfectionner ensuite.

Je vous laisse ce lien YouTube pour découvrir votre premier tutoriel si cette voie vous tente :

Le montage vidéo de A à Z sur Premiere Pro (Philéas / YouTube)

 

3. Composer des chansons pour les revendre :

Laissez l’artiste qui sommeille en vous s’exprimer enfin en vous mettant à la composition musicale.

Que ça soit en tant que parolier ou en tant que compositeur musical, vous trouverez de nombreux clients sur la plateforme 5euros.

Même si la concurrence y est rude, vous aurez peut-être ce « petit plus » que recherchent les gens.

L’inscription y est gratuite et ça ne coûte rien d’essayer d’y vendre vos compositions.

Afin d’attirer un maximum de clients potentiels, je vous conseille de bien étayer votre profil, mettant en avant la partie la plus intéressante de votre répertoire.

Même si on ne s’improvise pas compositeur du jour au lendemain, c’est quelque chose qui s’apprend, surtout si on a un don pour la musique.

Les tutoriaux pour composer sont légion sur Internet, et ce ne sont pas les logiciels comme Cubase qui manquent.

Si vous souhaitez tenter votre chance et travailler à partir de chez vous en tant que compositeur de musique, je me permets de vous laisser ce petit tuto vidéo :

Comment composer et écrire une chanson ? (Antoine Rudi)

VIII.En vrac :

Il existe aussi une multitude d’autres pistes pour gagner de l’argent sur Internet.

Parfois, ces pistes ne sont pas vraiment assimilables à du télétravail, mais elles permettent néanmoins d’arrondir les fins de mois.

Parmi ces options, il y a les sites de cashback, les sondages rémunérés, la location d’objet en tout genre, mais aussi l’investissement immobilier.

Voici en vrac quelques bons plans pour se faire de l’argent sur le Net.

 

1. Les sondages rémunérés :

Apparus il y a longtemps déjà, les sites de sondages rémunérés ont connu leur âge d’or durant la décennie précédente.

Avec de la persévérance, quelques-uns de ces sites ont survécu, comment notamment Ba-Click, dont la popularité est restée intacte.

Très simple d’utilisation, le site vous propose de participer à différents sondages en répondant à un maximum de questions.

En fournissant vos coordonnées au site, vous pouvez par la suite être rémunérés en bons d’achat ou bien via virement sur PayPal ou Skrill.

L’an passé, j’ai dédié tout un article aux sondages rémunérés. Vous voulez le retrouver ici :

–  Comment gagner de l’argent grâce aux sondages rémunérés ?

 

2. Les sites de cashback :

Beaucoup de plateformes de cashback négocient avec leurs partenaires pour vous obtenir des réductions à l’achat.

L’idée est de profiter de ces réseaux de partenaires en vous inscrivant sur le bon site de cashback.

En ce moment, plusieurs sites offrant un service de cashback intéressant ont attiré mon attention.

Parmi eux, il y a iGraal et Poupleo que je vous recommande chaudement.

Si vous me suivez depuis un moment, alors vous savez sans doute que je considère le cashback comme un must lorsqu’il s’agit de gagner un peu d’argent à partir de chez soi.

D’ailleurs, j’y ai même consacré tout un article, disponible sur ce lien :

Tout ce qu’il faut savoir sur le concept du cashback

 

3. La location en tout genre :

Vous pouvez louer presque tout ce que vous possédez. Que ça soit des outils, des biens immobiliers ou bien votre voiture.

Il y a une plateforme pour chaque type de location. Pour l’immobilier, Airbnb naturellement.

Pour louer un terrain vague ou bien un jardin, il y a Gamping.

Mais ce n’est pas tout, puisque vous pouvez aussi louer vos objets sur Zilok.

Quoi qu’il en soit, je vous invite à découvrir ou à redécouvrir cet article que j’ai dédié à Airbnb :

Comment gagner de l’argent avec Airbnb et avoir des revenus supplémentaires ?

 

4. Investissement en bourse ou immobilier :

Ce n’est sûrement pas moi qui vais vous l’apprendre : l’argent appelle l’argent.

Si vous avez un petit pécule de côté à investir, il serait peut-être temps d’investir quelque part.

La valeur sûre reste bien entendu l’investissement dans l’immobilier.

Vous pouvez acquérir un nouveau bien et le louer dès maintenant, en faisant en sorte qu’il gagne de la valeur avec le temps.

Pour ça, je vous conseille de suivre ce lien qui mène vers un article de « Les Clés de la Réussite » :

Connaissez-vous la vraie rentabilité de l’immobilier ? (Les Clés de la Réussite)

 

Travail à domicile : Et maintenant ?

Souvenez-vous.

Travailler de chez vous peut avoir un impact monstrueux sur votre vie.

Si vous vous demandez à quoi peut ressembler cet impact, je vous invite à lire :

Le plus gros challenge est de trouver une activité et de s’y tenir suffisamment longtemps pour que les résultats puissent venir. Pensez aux avantages du travail à domicile !

Aujourd’hui vous avez pu parcourir 18 idées très concrètes qui peuvent vous permettre de commencer l’aventure dès aujourd’hui.

La suite ?

C’est simple.

  1. Choisissez une idée.
  2. Consultez les ressources que vous trouverez dans la partie « pour aller plus loin ».
  3. Mettez-vous au boulot.

Et surtout :

  1. Si ce n’est déjà fait, abonnez-vous au bas de cette page, si vous voulez ne pas rater les prochains articles pour découvrir de nouvelles choses concernant le travail à domicile.

A très vite et comme à l’accoutumée, n’hésitez pas à me contacter en cas de besoin.

Nassim Amisse


Tags


You may also like

Comment devenir client mystère ?

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Et si jamais c'est pas encore le cas, cette newsletter devrait grandement t'aider dans ton projet ;)

>