Gagner de l’argent avec l’affiliation : mode d’emploi

2
Happy calm smiling man having a rest after solving all the tasks at work

C’est forcément votre cas.

Vous n’avez pas pu échapper à tous les articles, vidéos, et emails qui parlent d’affiliation.

Vous avez certainement vu et lu que l’on pouvait gagner sa vie grâce à l’affiliation. Avec simplement un ordinateur.

Que vous y croyiez ou pas, c’est forcément une promesse intéressante.

Surtout, si vous avez un boulot pénible, un rythme de vie épuisant et des frustrations de vie en pagaille.

J’ai vu juste ?

Et du coup, vous vous posez peut-être une des deux questions…

  1. Est-ce que cette histoire d’affiliation marche vraiment ?

La réponse est simple.

Oui.

Oui, l’affiliation fonctionne. L’affiliation fonctionne depuis des dizaines d’années. L’affiliation fonctionne pour des milliers de personnes.

Vous souhaitez donc réussir en Blogging ? 

Faire de l'affiliation ou vendre vos infoproduits?

Inscrivez-vous, et vous recevrez des informations de qualité pour vous aider à réussir votre projet

Beaucoup de personnes arrivent à en vivre aujourd’hui.

Mais à côté de cela…

La majorité de ceux qui se lancent échoue.

C’est un fait.

D’ailleurs, est-ce votre cas ? Avez-vous déjà tenté de promouvoir un produit sans réaliser de ventes ?

Du coup arrive la seule vraie question que vous devez vous poser.

  1. Qu’est-ce que je dois faire pour que ça marche pour moi ?

Ou en d’autres termes…

Qu’est-ce que je dois faire pour avoir une source de revenus en plus, voir pourquoi pas, en faire mon nouveau job ?

Vous tombez bien. C’est précisément la réponse à cette question que je vous livre dans cet article 😊

Mais avant cela, permettez-moi de partager avec vous quelque chose d’un peu personnel.

Vous voulez savoir ?

Je vais vous parler de mon premier orgasme… sur Internet !

Je vous rassure, ça n’a rien à voir avec certains sites web interdits aux mineurs 😊

C’est parti.

1.    Mon premier orgasme

Je m’en rappelle comme si c’était hier.

Comment l’oublier d’ailleurs.

C’était en avril 2011. J’avais lancé mon premier blog quelques semaines auparavant.

Ce soir-là, un mardi (non je déconne !), je m’étais mis au lit vers minuit. Après avoir regardé un épisode de Prison Break.

Le lendemain au réveil je consulte mes emails, et la je me dis…

Je n’en croyais pas mes yeux.

Je venais de gagner 282 euros !

Mieux encore.

Je venais de gagner 282 € pendant mon sommeil.

Je n’en revenais pas.

J’ai même retrouvé le mail en question.

Je n’avais pourtant pas fait grand-chose.

Je m’étais lancé sur le web 5 mois auparavant. J’avais publié quelques articles sur mon blog, commenté des blogs et posté des réponses sur des forums. Je proposais à mes abonnés une formation sur le Marketing Internet dont j’étais affilié.

(Petit coucou à Thierry Dubois qui continue de faire de l’excellent boulot sur marketing-bienveillant.com 😊)

C’est tout.

Vous imaginez ma réaction ?

J’ai bondi de joie. Littéralement. Je pense même avoir crié un grand « yes », tel un footballeur qui marque un but en finale de coupe du monde.

Je n’exagère pas.

Pourquoi tant de joie ?

Je vais vous surprendre. Pas pour l’argent.

La raison est tout autre.

Plus simple, mais tellement plus importante.

Tout ce que j’avais lu ces derniers mois était donc vrai.

On pouvait donc gagner de l’argent grâce à un site web.

On pouvait donc gagner de l’argent… pendant que l’on dort !

(J’apporterai beaucoup de nuances à cette dernière phrase tout au long de l’article).

Je ne savais pas une chose par contre.

Que cette commission allait me permettre de plaquer ma carrière de cadre dans une multinationale, pour bosser de chez moi et mieux m’occuper de ma femme, mes enfants… et de moi-même 😊

(je parle de mon parcours ici).

Fin de l’anecdote. On passe aux détails ?

2.    L’affiliation : Comment ça marche ?

Si vous ne connaissez vraiment pas l’affiliation, cette partie est pour vous.

On parle de quoi au juste ?

L’affiliation c’est probablement LE concept qui séduit le plus sur Internet.

Pourquoi ?

Le concept est simple. Très simple même.

Faire de l’affiliation c’est avoir une seule mission :

Faire la promotion d’un produit qui ne vous appartient pas en diffusant vos liens d’affilié.

Voilà, c’est tout.

Si une vente est réalisée grâce à vous, vous touchez une commission sur la vente.

(Les commissions en question tournent généralement autour de 50 % voir au-delà pour les produits digitaux).

Ça, c’est pour le côté théorie.

La pratique ?

Ce n’est pas tellement plus compliqué.

Faire de l’affiliation signifie que vous allez devoir avoir un blog qui « attire du monde ». Ça marche aussi avec une chaine YouTube ou un groupe Facebook.

C’est justement à ce « monde » que vous allez parler du produit dont vous faites la promotion.

S’ils vous font suffisamment confiance et si le produit leur parle, bingo. Vous touchez une commission aussitôt qu’ils commandent.

Les gros « plus » de l’affiliation

La liste est longue. Passons tout ça en revue.

L’investissement n’est pas énorme.

À dire vrai, il est même insignifiant. Vous pouvez avoir un site web professionnel et les outils indispensables pour le faire tourner pour un budget entre 300 et 600 euros… an !

Je vous livre un peu plus loin le détail de ce que vous aurez à investir.

Les commissions sont (très) intéressantes.

Ça met l’eau à la bouche.

Une fois votre site (correctement) mis en place, vous avez la possibilité de toucher des commissions d’une manière « passive ». Votre site web et autorépondeur bosseront pour vous.

Sur les produits digitaux type ebooks, formations… les commissions tournent autour de 50 %. Plutôt pas mal, sachant que le produit n’est pas à vous.

Vous n’êtes bien sûr pas limité à la promotion d’un seul produit. Vous pouvez également développer vos propres produits.

Vous n’avez pas à développer de produits.

Créer un produit, c’est souvent prenant et ça demande une certaine maitrise. Au final, vous n’êtes pas certain que votre produit se vendra ou pas.

L’affiliation permet de contourner la partie création de produits… dans un premier temps en tout cas.

Vous pourrez ainsi mieux vous concentrer sur votre tâche principale : faire connaitre votre blog (et vous faire connaitre par la même occasion).

Vous n’avez pas à rédiger une lettre de vente.

Là aussi, savoir écrire un texte qui a pour mission de vendre est un métier. Ça s’apprend, mais ça ne vient pas du premier coup.

Si le produit dont vous faites la promotion réalise pas mal de ventes sur Internet, cela doit avoir avec la qualité de la lettre de vente qui l’accompagne.

En faisant de l’affiliation, vous contournez cette partie.

Vous ne gérez pas la logistique.

Les tracas et réclamations sont pour le vendeur. Vous n’êtes qu’un simple intermédiaire.

Le côté lifestyle

Le rêve ultime. Travailler d’où voulez, simplement avec un ordinateur.

Vous arrivez à imaginer l’impact sur votre vie ?

Les 3 trucs que vous devez impérativement savoir sur l’affiliation

La liste est moins longue cette fois-ci, mais votre extrême attention est demandée !

Ça demande du boulot…

Alors oui, lancer et faire connaitre un blog ça demande du temps.

Et forcément quand on a un boulot ou des trucs à gérer ça devient compliqués.

J’en parle en connaissance de cause.

Quand j’ai lancé mon blog, j’étais un cadre d’entreprise débordé. 2 ans plus tard ? J’étais cadre et jeune papa encore plus débordé 😊

Vous allez devoir consacrer chaque jour une à deux heures pour votre projet.

On n’a rien sans rien, je suis désolé 😊

Vous allez devoir patienter !

Non seulement vous allez devoir bosser sérieusement sur votre blog, mais vous allez devoir attendre avant de voir les résultats apparaitre.

En général, on parle de 6 mois à une année si vous voulez avoir des résultats sérieux.

C’est comme une grosse mayonnaise. Elle doit avoir le temps de prendre !

Certains délais sont incompressibles.

Pour que votre blog soit connu des moteurs de recherches, vous avez besoin de temps. Se construire une réputation ? Ça demande du temps. Apprendre le métier ? demande du temps.

Une fois que l’on a compris la règle, on peut réagir de deux manières :

Le découragement total, ou la super motivation 😊

Attendre pour voir les résultats apparaitre fait partie du jeu.

Du coup ?

Vous allez devoir vous retrousser les manches chaque jour pour traverser cette période au plus vite.

Vous allez souffrir pour votre trafic.

Je vous le dis tout de suite, c’est un sujet sur lequel vous allez devoir passer du temps.

Vous allez de voir d’un côté préparer du contenu pour votre blog, et de l’autre le faire connaitre.

Les sources de trafic sont nombreuses :

  • Les articles (Référencement naturel)
  • Les réseaux sociaux.
  • Votre newsletter.
  • Vos vidéos ou chaines YouTube.
  • La publicité payante (Google AdWords/Facebook).

Pour aller plus loin :

Si vous recherchez une formation pour apprendre à obtenir du trafic qualifié, envoyez-moi un message et je vous orienterai vers ce que je pense être une des meilleures formations du web.

Vous dépendez du vendeur…

Forcément.

Le vendeur du produit peut faire ce que bon lui semble quand bon lui semble.

S’il décide de modifier ou de retirer son produit, vous aurez un impact direct sur votre business. Heureusement ça ne se produit pas trop souvent.

Mais attendez, il y a pire !

Les clients ne sont pas à vous !

Ce n’est pas rien.

Et d’ailleurs souvent, vous n’avez pas la possibilité de savoir qui de vos abonnés à passer commande ou pas.

Dans la pratique cela signifie aussi que le vendeur du produit aura la possibilité de contacter « ses » nouveaux clients de nouveau, de leur proposer de nouveaux produits.

Des nouvelles ventes sur lesquelles vous ne toucherez rien.

À moins que…

À moins que l’on vous propose une affiliation à vie.

L’affiliation à vie c’est justement avoir la garantie que vous êtes réellement dans un partenariat gagnant gagnant. Vous toucherez des commissions sur toutes les ventes actuelles ou futures des produits que propose le vendeur.

Et ça, c’est intéressant.

Je propose de l’affiliation à vie sur mon site de ressources en droits de label privé, la Caverne DLP. Aurélien Amacker en fait de même avec Système. io (lien d’affilié).

L’affiliation sur les abonnements est également quelque chose d’intéressant. C’est ce qui explique en grande partie le succès de la plateforme Builderall qui offre en plus une affiliation sur deux niveaux.

On passe à la partie budget ?

3.    Comment mettre en place mon blog ?

Faire de l’affiliation ne coûte pas grand-chose, c’est un fait.

Concrètement, vous avez besoin d’un blog mis en place et d’un autorépondeur.

En fonction des options que vous choisissez, cela peut vous revenir entre 300-500 €… par an. Un peu plus si vous avez envie de faire quelque chose de vraiment spécifique.

Pour faire simple, vous avez deux options

Option 1 : Créer un blog avec WordPress :

WordPress est depuis plus d’une dizaine d’années le leader du marché (et de loin) pour tout ce qui est création de blogs.

Pour faire simple, c’est un tableau de bord standard qui vous permet de gérer les aspects liés à la forme et au contenu de n’importe quel thème WordPress.

Sa particularité ? Il est gratuit.

Sa deuxième particularité ? Sa communauté.

Vous trouverez sur le web des tonnes de forums et vidéos qui vous expliqueront tout ce que vous devez faire et savoir. Vous pourrez installer un nombre incalculable de plugins qui viendront renforcer votre site web… gratuitement.

Vous ne serez jamais seul.

Si WordPress est gratuit, vous allez avoir besoin au moins de :

  • Un nom de domaine et un hébergement. J’utilise pour ma part Godaddy.
  • Un thème pro. Vous en trouverez des tonnes sur com
  • Un autorépondeur. J’utilise GetResponse (lien d’affilié).
  • Un outil pour optimiser la conversion de vos visiteurs en abonnés. J’utilise ThriveThemes (lien d’affilié).

Je présente d’ailleurs l’outil en détail ici :

Comment multiplier par 4 vos taux de conversion avec ThriveThemes (+ démonstration)

Le cout d’un site sous WordPress se situe généralement entre 500. Il faut prévoir un peu plus si vous décidez de faire appel à quelqu’un pour effectuer certaines modifications ou si vous avez besoin de plugins supplémentaires.

Option 2 : Utilisez une plateforme type Builderall

Si vous avez un budget limité, et si vous souhaitez ne pas trop vous casser la tête à chercher, trouver et installer des outils pour votre blog, vous allez adorer Builderall.

Cet outil règle le souci principal que vous pourriez avoir avec WordPress. Plus besoin de tâtonner ou d’investir dans des outils complémentaires. Tout est intégré dans Builderall (blog, tunnels de ventes, boutique, autorépondeur, webinaire… etc.).

En gros avec un seul abonnement, vous avez tout ce dont vous avez besoin pour faire tourner votre site web.

Vous pouvez tester Builderall gratuitement (lien d’affilié) pendant 7 jours.

Il faut prévoir un montant fixe de 300 € par an.

Je vous invite à jeter un coup d’œil à cet article. Je traite dans le détail de ce sujet, et je compare notamment Builderall à WordPress. J’explique les gros plus de Builderall, mais également les trucs que j’aime un peu moins.

Petit comparatif

Une image vaut mieux que 1000 mots.

J’avais d’ailleurs écrit un article très détaillé sur ce sujet :

Pour aller plus loin :

Si vous avez des questions concernant WordPress et les outils à utiliser, Builderall ou Wix, n’hésitez pas à me contacter.

4.    Comment trouver « l’idée du siècle » pour faire de l’affiliation ?

C’est certainement une question cruciale, pour votre projet et vie future 😊

Avoir l’idée du siècle signifie deux choses :

  • Trouver un super-produit.
  • Trouver une super-cible.

Vous ne pouvez pas dissocier les deux.

Si vous trouvez la bonne audience, mais que vous ne lui proposez pas un bon produit, c’est fichu également.

Si vous trouvez un bon produit, mais que vous n’arrivez pas à atteindre la bonne audience, c’est fichu.

Je sais, ça ne répond pas à votre question 😊

Je vais partager

  • Approche 1 : Trouver une thématique puis trouver des produits
  • Approche 2 : Choisir une niche
  • Approche 4 : Trouver un produit puis valider le marché.

Au final le résultat est le même, car dans les deux cas de figure vous aurez à faire des recherches sur votre marché, vos concurrents, le ou les produits à promouvoir.

Encore une chose…

Trouver une idée ou un produit c’est bien, mais c’est qu’une étape.

Vous allez devoir recherches les principaux blogs sur cette thématique et comprendre leur stratégie de monétisation. Vous allez probablement trouver de cette manière des produits à promouvoir.

Approche 1 : Utilisez vos aptitudes

Vous avez des connaissances dans un domaine ou un savoir-faire particulier ?

C’est un bon point de départ.

Vous allez pouvoir vous appuyer dessus pour lancer votre blog…

… après quelques vérifications.

Toutes les aptitudes et connaissances ne sont pas monétisables.

Vous devez répondre à une question avant de plonger tête baissée.

Est-ce qu’il existe des blogs qui « fonctionnent » dans votre thématique ?

Si c’est le cas, c’est… c’est une bonne nouvelle. Vous allez pouvoir vous en inspirer pour lancer votre blog.

 

Approche 2 : Trouver un problème et y répondre

Gardez toute votre vie une chose à l’esprit.

Votre rôle est de régler un problème. Votre rôle est d’apporter une solution.

Vous ne devez pas nécessairement être un expert pour y parvenir 😊

Et du coup, la question qui se pose devient :

Comment trouver un problème à résoudre ?

Si vous n’avez aucune idée, vous allez devoir faire des recherches, beaucoup de recherches.

Je vais partager avec vous 2 sources que je trouve géniales pour trouver des idées.

Quora

Un site comme Quora, est également fabuleux pour trouver des idées. Des gens viennent sur ce site justement pour poser des questions !

YouTube

YouTube est également une source géniale pour trouver des idées.

Si une vidéo qui apporte une solution à un problème cartonne, vous tenez certainement une super idée !

Petit conseil…

Idéalement vous devriez choisir un marché « Evergreen ». Evergreen signifie en gros quelque chose qui se périme ou ne démode pas.

Cette liste n’est certainement pas exhaustive, mais vous avez 3 gros marchés qui fonctionnent et fonctionneront toujours :

  • Les relations : Rencontres en ligne, trouver des amis, réussir son mariage..
  • La santé : Perdre du poids, faire de sport, bien manger, arrêter de fumer, soigner des soucis de santé…
  • L’argent : Gagner de l’argent sur Internet, le bitcoin, MLM, trouver un emploi, économiser de l’argent, l’immobilier…

La pyramide de Maslow vous aidera également à trouver des besoins « evergreen ».

Source : https://insertion.pro/la-pyramide-de-maslow-la-hierarchie-des-besoins/

Approche 4 : Trouvez un produit puis validez votre marché

Si vous n’avez aucune idée, vous pouvez passer un peu de temps sur les plateformes d’affiliation.

Vous allez découvrir de nombreux produits qui se vendent bien sur le web et vous

Sans transition…

5.    Comment trouver un « bon » produit à promouvoir.

Petite précision.

Quand je parle de « produit » c’est pour désigner tout ce qui peut être promu sur le web (ebooks, formations, logiciels, produits physiques…).

Pour trouver un bon produit, vous avez essentiellement 3 méthodes (la première ne compte pas).

  • Méthode 1 : Faire le tour des plateformes d’affiliation.
  • Méthode 2 : Faire le tour des principaux blogs de votre thématique.

Méthode 1 : Faire le tour des plateformes d’affiliation

Voici une liste non exhaustive de plateformes d’affiliation

Les plateformes que je cite ont une excellente réputation sur le web.

1TPE.COM

Un incontournable du web francophone. Vous trouverez sur cette plateforme des centaines de produits à promouvoir.

Je vous suggère de regarder la page des meilleures ventes sur cette plateforme.

Clickbank :

Une grosse référence mondiale pour les ebooks notamment. Vous trouverez également pas mal de produits en français.

Le programme Amazon.fr

Un incontournable avec un « mais ».

Les commissions sur les produits « physiques » sont naturellement plus faibles que celles des produits digitaux.

Si vous n’avez pas un gros blog en place avec beaucoup de trafic, n’envisagez pas Amazon, vous n’y trouverez pas votre compte.

TradeDoubler

Vous aurez accès sur cette plateforme à de grosses enseignes à promouvoir.

Plus d’information sur cette plateforme ici.

 

CJ Affiliate

Grosse référence US. Là aussi vous trouverez énormément de marques célèbres à promouvoir.

Pour en apprendre plus sur cette plateforme, je vous invite à lire cet article :

L’affiliation avec CJ Affiliate (Commission Junction)

Pour aller plus loin

Et trouver de nouvelles plateformes, je vous invite :

Méthode 2 : Faire le tour du web

Ça peut sembler un peu fastidieux, mais il n’en est rien.

Tous les vendeurs ne passent pas par des plateformes d’affiliation pour recruter des affiliés.

Vous allez devoir :

  • Identifier les plus gros blogs et influenceurs de votre thématique.

Ça ne devrait pas être trop difficile si vous avez bien étudié votre marché.

  • Consulter leurs sites web pour découvrir les produits disponibles.
  • Vérifier si un programme d’affiliation existe sur le site web en question.
  • Contacter le vendeur pour leur demander comment promouvoir leurs produits.

Une dernière chose…

Une fois que vous avez trouvé un produit à promouvoir, vous allez devoir faire deux choses :

  • Vérifier la réputation du produit

Des recherches sur Google devraient vous permettre de comprendre rapidement si vous avez entre vos mains un bon produit ou l’inverse.

  • Tester le produit par vous-même

Si vous voulez être crédible quand vous parlez d’un produit, vous ne pouvez faire l’économie de cette phase.

6.    5 choses que j’ai tardé à comprendre et qui ont plombé mes premiers projets

C’est probablement la partie la plus importante de l’article.

Vous voulez savoir pourquoi?

Jusqu’à à présent je vous ai parlé de l’affiliation d’une manière un peu générale, disons.

Là c’est autre chose.

Ça fait pas mal d’années donc que je fais de l’affiliation. J’ai pu tester énormément de choses.

Je me suis planté pas mal de fois surtout au début.

Je vous livre « un best » of largement inspiré de moi-même de ce que ce vous ne devez pas faire pour flinguer vos projets.

Erreur n° 1 : Prendre les gens pour des idiots

Ça peut paraitre bizarre dit comme ça. Pourtant, c’est une erreur que l’on croise souvent.

Prendre des gens pour des idiots c’est en gros publier du contenu plutôt bof sur son blog en espérant que des gens viennent, cliquent et commandes.

Vous avez probablement croisé ce type de blogs. Ils n’apportent rien, mais nous proposent de cliquer sur beaucoup (trop) de choses).

Tout ça part d’un malentendu.

Quand on entend parler d’affiliation, on garde à l’esprit le côté « passif » du job.

Et du coup, on commence à croire que tout va fonctionner automatiquement.

On publie du contenu, Google nous repère et envoie du tarif, on obtient des clics sur les liens d’affilié et le tour est joué.

Le truc c’est que…

Les gens ne sont pas idiots !

Vos visiteurs se rendront compte si vous cherchez à apporter un plus ou si vous publiez du contenu juste histoire de publier du contenu.

Et vous savez qui d’autres n’est pas idiot ?

Google.

Google est suffisamment intelligent pour savoir si le contenu que vous publiez attire ou repousse les visiteurs. Google sait également juger de la réputation de votre site web.

Gardez à l’esprit une chose.

La vente sur Internet en général et l’affiliation en particulier dépend de la relation de confiance que vous allez mettre en place entre vous et ceux qui vous suivent.

Le meilleur moyen pour que l’on nous fasse confiance est de montrer que vous essayez de régler le problème des gens.

Ça contraste avec les articles de 400 mots à répétition qui n’apportent rien.

Pourquoi selon vous j’écris des articles super longs et détaillés ?

Pour être utile à ceux qui me suivent tout simplement.

Erreur n° 2 : Oublier l’éthique

C’est vrai que c’est tentant.

Si les commissions un programme d’affiliation sont attrayantes (c’est souvent le cas), on peut tous être tenté de le promouvoir même si on ne connait pas le produit.

Pire.

On peut promouvoir un produit et taire ses défauts !

La solution ?

Dire les choses 😊

Si vous faites la promotion d’un produit parce qu’il vous « semble » sympa sans l’avoir testé, dites le tout simplement.

S’il y a des choses que vous n’aimez pas dans un produit, dites-le.

Petit exemple personnel.

Je fais pour ma part la promotion de certains outils (Builderall, Système. io, ThriveThemes notamment).

Quand j’en parle, je n’hésite pas à mettre en avant ce que j’aime et ce que je n’aime pas dans ces outils.

J’ai d’ailleurs à plusieurs reprises orienté ceux qui me posaient des questions vers d’autre solution. La raison est toute simple. Ce que je suggérais ne correspondait pas à leurs besoins.

Sur le long terme, la confiance paie.

Ne cherchez jamais à tromper votre lecteur pour une commission.

Erreur n° 3 : Considérer le blogging comme un hobbie.

Quand on se lance dans l’affiliation, c’est souvent que l’on a envie de changer sa routine.

Une routine où on trouve souvent un boulot prenant ou fatigant. Une routine où parfois on trouve des gamins dont il faut s’occuper.

La conséquence ?

Le blogging passe au second plan. Dans la pratique, c’est plutôt le 10ème plan.

Le truc c’est que l’affiliation c’est comme une plante qui demande beaucoup d’eau et que l’on doit arroser chaque jour.

C’est indispensable de dédier une à deux heures de travail par jour, si vous voulez avoir des résultats.

En même temps, je n’ai jamais dit que c’était simple 😊

Erreur n° 4 : L’effet « papillon »… mais pas celui que vous croyez

Si vous papillonnez d’une idée à une autre, ou d’un projet à une autre vous ne réussirez pas.

(rien à avoir donc avec l’effet papillon et la théorie du chaos 😉)

C’est très simple.

Faire décoller un blog demande de la préparation, mais aussi du temps. Papillonner de droite à gauche est le meilleur moyen de retarder ou de ne pas avoir de résultats.

Vous pouvez passer d’une stratégie de rédaction d’article, à YouTube puis Instagram.

Vous pouvez lancer un projet sur une thématique, puis lancer le 2e quelques semaines après.

Vous pouvez vous inscrire à une formation, puis en prendre une autre

J’imagine que tout comme moi à l’époque, votre temps est limité.

Mieux vaut se donner à fond sur un projet pendant quelques mois, puis vous lancer dans quelque chose de nouveau

Vous allez devoir donc dédier un certain nombre d’heures chaque jour si vous voulez avoir des résultats… après quelques mois. Le paramètre temps est malheureusement incompressible.

Votre plus gros challenge ?

Apprendre à dire non aux opportunités que vous allez rencontrer et aux tentations.

Erreur n° 4 : Ne pas développer vos produits

Si vous réussissez à promouvoir un ou des produits, c’est très bien. Vous avez accompli le plus difficile :

Avoir un blog qui répond à un besoin, des lecteurs qui vous font confiance, et un processus de vente efficace.

Pour faire passer votre business en ligne à un niveau supérieur, développer vos propres produits est capital.

Vous ne pouvez pas indéfiniment dépendre de produits qui ne vous appartiennent pas.

Vous devez vous transformer en vendeur et recruter des affiliés 😊

La boucle est bouclée.

C’est présumément ce qu’a fait Nina Habaut (Melle web Marketing) quand elle s’est lancée sur le web. Elle touche à présent environ 2500 € en affiliation et le double avec ses propres produits !

Retrouvez son interview ici :

Comment gagner sa vie avec l’affiliation — Interview de Nina Habault

Erreur n° 5 : cibler trop grand ou trop petit

Votre marché cible devra répondre à quelques conditions si vous voulez faire de l’affiliation dans la durée :

Pas trop large : pour ne pas vous disperser. Avouez qu’un blog qui traite de la « santé » est compliqué à mettre en place.

Ni trop petit – De la même manière, un but trop ciblé n’est pas une bonne chose. Si vous vous enfermez, vous n’allez pas pouvoir proposer plusieurs offres. Cela va limiter vos possibilités de gains.

Contenir des personnes prêtes et capables d’acheter ce que vous allez leur proposer.

Trouver une idée et un produit c’est bien. Connaitre ceux qui sont actifs dans le même domaine que vous comprendre leurs stratégies, c’est mieux.

Vous ne pouvez pas faire l’économie de cette phase. Donnez-vous le temps qu’il faut pour bien préparer votre projet.

D’ailleurs, on peut faire une bonne transition vers la suite.

Les guillemets sont importants.

Je dis volontairement en une phrase « un bon produit pour une bonne thématique » pour une raison très simple.

Si vous voulez réussir en affiliation, vous ne pouvez pas dissocier les deux.

Et du coup ?

Erreur n° 6 : Abandonner !

Sans doute la pire de toutes.

Il y a des moments ou on est tenté de lâcher prise.

Il y a des jours ou travailler sur son blog est difficile. Des jours où on est découragé de voir que les résultats ne viennent pas.

Il y a des jours ou on se dit que ça fait des mois que l’on fait tout de travers.

Il y a des jours ou on est dans le creux de la vague tout simplement

Réussir en blogging et affiliation c’est savoir sortir de ces moments.

C’est savoir continuer quand on a mal. C’est savoir recommencer quand on a fait mal les choses.

C’est ce qui distingue ceux qui réussissent de ceux qui ne réussissent pas.

Que faire à présent ?

Quand vous avez commencé la lecture de cet article, c’était pour une raison très simple. Vous recherchez un moyen pour gagner des revenus en ligne.

Vous vous intéressez de près ou de loin à l’affiliation, mais vous avez du mal à y voir clair ?

Est-ce le contenu de cet article vous a permis d’y voir plus claire ?

Je l’espère sincèrement ! (sinon, ça voudrait dire que j’ai mal fait mon job 😊)

Je vais vous faire une confidence.

Faire de l’affiliation n’est pas une fin en soi.

C’est une première étape.

Une première étape vers un véritable business en ligne.

Une fois que vous aurez réussi à mettre en place un blog ou une chaine YouTube, avec des abonnés et des revenus en affiliation, vous allez pouvoir :

  • Développer vos propres produits et recruter vos affiliés.
  • Vous pourrez également lancer un ou des nouveaux blogs. Vous utiliserez et dupliquerez ce que vous avez appris.

Un business en ligne qui peut transformer votre rythme de travail et votre mode de vie. Je parle en connaissance de cause 😊

À vous de jouer à présent.

Retroussez-vous les manches et lancez-vous. Vous ne prenez pas de risque.

Si vous avez déjà votre projet web, retroussez-vous davantage les manches !

Ah oui, une dernière chose…

  • Si vous avez des difficultés à mettre en place votre projet web ou à choisir les bons outils.
  • Si vous avez du mal à avoir du trafic.
  • Si vous ne savez pas quels produits choisir.
  • Si vous ne savez pas quelle formation prendre pour aller plus loin.
  • Si vous avez besoin simplement d’un avis.

Vous vous souvenez de l’orgasme dont je vous avais parlé en début d’article ?

Je vous en souhaite des milliers !

Si vous avez des questions et si vous avez envie d’aller plus loin en faisant de l’affiliation, envoyez-moi un email pour me parler de votre projet. Je pourrai vous orienter ou vous accompagner 😉

Nassim

 

 

 

2 COMMENTAIRES

    • Je me rappelle encore le jour ou j’ai découvert le “Club Stratégie” et … tous nos échanges 🙂 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here