fbpx

Gagner 10000€ avec un blog – Interview de Nicolas Daudin (ABCArgent.com)

J’ai eu le plaisir d’interviewer  Nicolas Daudin, la personne derrière le blog ABCArgent.com.

Vous ne connaissez peut-être pas Nicolas, mais vous connaissez certainement son blog ABCArgent.

C’est LE blog numéro dans la catégorie « Gagner de l’Argent ».

Ce n’est pas rien comme référence 🙂

Ce qui est remarquable, c’est que son blog livre des tonnes d’outils et d’astuces… d’une manière ultra objective.

Aucune fausse promesse sur son site.

Pas étonnant qu’avec un blog pareil, Nicolas arrive à générer dans les 10 000 euros par mois.

C’est donc cette personne que j’ai interviewée 🙂

Dans cet interview vous allez découvrir…

  • Qui est Nicolas et quel a été son parcours.
  • Comment est-ce qu’il a réussi à cumuler ses activités de freelance avec son job.
  • Ses stratégies pour monétiser son blog.
  • Comment est-ce qu’il a réussi à faire décoller son blog
  • La vie qu’il mène aujourd’hui et ses projets.

Un beau programme… qui devrait vous donner des idées 🙂

Vous souhaitez donc réussir en Blogging ? 

Faire de l'affiliation ou vendre vos infoproduits?

Inscrivez-vous, et vous recevrez des informations de qualité pour vous aider à réussir votre projet

Interview de Nicolas Daudin – Vidéo

A présent, je vous laisse découvrir l’interview.

Interview de Nicolas Daudin – Retranscription

Nassim : Bonjour Nicolas

Nicolas : Bonjour Nassim. Ça va ?

Nassim : Super et toi ?

Nicolas : Très bien. Merci de me recevoir sur ton blog.

Nassim : Écoute, tout le plaisir est pour moi. D’autant plus que ça fait pas mal de temps que je suis ce que tu fais sur internet et ça fait un petit moment aussi que j’avais en tête de pouvoir t’inviter. Donc je tiens à te remercier aussi d’avoir accepté cette invitation. Histoire de ne pas faire le truc super classique dans ce genre d’interview, je te dis voilà bonjour Nicolas peux-tu te présenter, je souhaite te présenter et tu me dis si j’ai juste ou si j’ai faux concernant ton parcours. On essaye ?

Nicolas : OK, ça marche.

Nassim : C’est vrai que tu es plutôt quelqu’un d’assez discret sur le web. On ne trouve pas beaucoup de détails d’informations sur toi, mis à part ce que tu laisses passer sur site. Donc, on voit que tu es quelqu’un qui aime beaucoup les voyages. D’ailleurs, tu as beaucoup voyagé, t’as vécu en Irlande, au Mexique, en Belgique, en Espagne maintenant. C’est bien ça ?

Nicolas : Oui, oui. Tu as bien fait ton travail effectivement.

Nassim : Et en fait, ce qui m’a beaucoup intéressé dans ton parcours c’est qu’il y a une cohérence et une convergence absolue entre ce qui te passionnait petit et ce que tu as étudié. J’explique ce que j’ai vu et tu me dis si c’est correct ou pas. J’avais lu en m’intéressant à ton parcours que quand tu avais dans les 10 ans, t’avais commencé à vendre une revue dans ton village avec ton frère et c’est peut-être à ce moment-là que l’idée de gagner de l’argent a commencé à germer dans ton esprit.

Nicolas : Oui

Nassim : Et quelques années plus tard, tu as commencé à creuser ce sujet. Mais en parallèle, tu as fait des études en informatique. Un de tes amis t’a initié aussi à tout ce qui est blogging et comment gagner de l’argent sur internet. Tu t’es intéressé ensuite à ce que disaient certains marketeurs. Et après avoir lancé des petits blogs qui n’ont pas forcément fonctionné, tu t’es dit, pourquoi ne pas lancer un blog sur un sujet qui m’a depuis toujours intéressé, sur lequel tu as eu l’occasion de faire pas mal de recherches. Parce que voilà, cette idée de gagner de l’argent est revenue à un moment quand tu étais plus grand et abcargent est né. Est-ce que c’est correct ?

Nicolas : C’est ça. Oui tout est correct. Avant abcargent j’avais effectivement lancé d’autres sites qui ont eu un succès plutôt modéré on va dire. Et donc, c’est à la suite de ça où je me suis dit, je vais essayer de lancer un plus gros site, sur une grosse thématique et j’avais toujours en tête comme tu disais, comment gagner un peu d’argent extra et faire un blog sur cette thématique en essayant de tout étudier sur le sujet et de partager ça.

Nassim : D’accord. Je pense que la plupart des personnes qui vont écouter ou lire cette interview sont probablement tombées à un moment ou à un autre sur ton site parce que c’est vrai que c’est le gros blog référence dans la thématique, gagner de l’argent sur internet. Mais en fait quand je disais tout à l’heure que tu t’intéressais à gagner de l’argent, ce n’est pas juste gagner de l’argent à tout prix. Il y a une certaine éthique dans la manière dont tu présentes les choses sur ton blog. On a l’impression que c’est plus le mécanisme, les opportunités qui t’intéressent, plutôt qu’avoir de l’argent pour avoir de l’argent. D’ailleurs, tu me dis si j’ai faux ou si j’ai juste là aussi. Quand on passe un peu de temps sur ton blog, il n’y a rien qui est trop tape-à-l’œil, il n’y a rien qui promet des grosses sommes en un temps rapide et record. Non. On est dans l’ultra concret, dans l’ultra pragmatisme.

Nicolas : En fait, quand je suis rentré sur cette niche, l’une des raisons pour laquelle j’ai choisi la niche, c’est parce que justement il y avait beaucoup de sites, de blogs qui vendaient vraiment des sortes de solutions miracles, qui promettaient du rêve. Pour avoir essayé quelques méthodes pour gagner de l’argent en plus de mon salaire à l’époque, j’ai bien vu que c’était impossible. L’idée de mon blog c’était vraiment de répertorier tout ce qui est possible, tout ce qui est véridique, d’essayer de détecter des arnaques aussi et d’éduquer mes lecteurs. Même si c’est un travail qui est toujours en cours malheureusement. Mais d’éduquer les gens pour leur dire, il n’y a aucune solution miracle, si vous voulez gagner de l’argent soit il faut mettre du temps, soit il faut mettre de l’argent, mais en tout cas, ça ne vient pas tout seul. Il y a forcément du temps qui est nécessaire, il faut faire un effort, il faut échanger des compétences contre de l’argent. C’est pour ça qu’il y a tout ce côté éthique dont tu parles. C’est vraiment que j’essaye d’expliquer aux gens un petit peu comment… Je n’essaye pas de leur donner tout dans la main, on va dire, j’essaye plutôt de leur expliquer ce qu’ils peuvent faire à partir de ce qu’ils ont, que ça soit du temps, des compétences, de l’argent ou les 3, ce qu’ils peuvent faire pour générer de l’argent.

Nassim : Je pense qu’on trouve aussi bien des articles qui expliquent que vous avez telle opportunité, tel site qui va vous permettre d’avoir des gains assez rapidement, mais ça sera peut-être qu’une dizaine ou une grosse dizaine d’euros au final. Vous avez des opportunités plus solides, mais qui demandent plus d’investissement en termes de temps essentiellement.

Nicolas : C’est exactement ça. J’essaye toujours d’expliquer qu’effectivement on peut gagner 10 €, 5 €, à gauche, à droite, mais c’est assez ponctuel, ça demande souvent pas mal d’efforts pour pas grand-chose. Et à côté, si on est vraiment motivé à investir du temps, alors là il y a pas mal d’autres choses. Par exemple, faire un blog tout simplement, c’est quelque chose qui peut sur le long terme et en faisant les choses bien, qui peut vraiment rapporter beaucoup d’argent. Par contre les 6, 7 premiers mois on ne va rien voir vraiment. C’est un investissement de temps.

Nassim : D’accord. Simple question de curiosité, comment tu expliques toi-même le succès rapide de ton blog ? Parce que je pense, entre le moment du lancement et le moment où tu as quitté l’emploi que tu avais, il y avait grosso modo 18 mois quelque chose comme ça…

Nicolas : C’est ça. Il y a 18 mois à peu près, je pense. Parce que je me suis très, très bien positionné sur Google tout simplement. Je me suis bien positionné sur Google niveau référencement. C’est un peu ce que j’avais appris avec mes autres blogs, du coup je maitrisais assez bien cette technique et j’avais vu que c’était une thématique qui était abordable sur Google où je pouvais me positionner, où je pouvais faire quelque chose de plus qualitatif comparé aux autres blogs qu’il y avait à l’époque. Et voilà, je pense que c’est la raison. Google a vu que je me positionnais sur plein de requêtes qui avaient un rapport avec cette thématique. Les gens restaient sur mon blog et parcouraient plusieurs pages, pour Google c’est un signal fort. Les gens me partageaient naturellement sur les réseaux sociaux. Et du coup tout ça mis ensemble ça aide à faire progresser le site. Ça m’a aidé à arriver premier sur plein de requêtes, de recherches sur Google.

Nassim : D’accord. Et fais-nous rêver un petit peu. En termes de chiffre, de nombre de visiteurs, peut-être même de chiffre d’affaires si tu as envie d’en parler, qu’est-ce que ça donne aujourd’hui ton site ?

Nicolas : J’en suis à peu près à 200 000 visiteurs par mois. Donc, c’est assez stable depuis 2 ans à peu près. Ces derniers mois j’ai fait un peu plus, mais ça a tendance à retourner à 200 000, l’été arrive, il y a un peu moins de gens. Et niveau chiffre d’affaires j’en suis à peu près à 10 000 € par mois.

Nassim : Ah oui ! C’est sympathique on va dire.

Nicolas : Oui, oui. C’est clair, c’est sympathique.

Nassim : Et du coup, côté stratégie de monétisation, comment est-ce que tu gères ça sur ton site ? Comment est-ce que tu monétises tout simplement ?

Nicolas : En partie, il y a les pubs AdSense, les bannières typiques qu’on peut trouver sur beaucoup de sites web. Donc, ça c’est une partie de ma monétisation. Et la partie la plus importante c’est de la recommandation en fait. C’est ce qu’on appelle souvent l’affiliation. Donc, voilà moi je recommande des services, je recommande parfois des produits, surtout des services. Par exemple un site de sondage rémunéré, et à chaque fois que quelqu’un va s’y inscrire, moi je reçois une commission. Sachant que je teste ces sites, je ne recommande que ceux qui m’ont paru intéressants, ceux pour lesquels j’ai eu des bons retours d’autres utilisateurs. Donc j’essaye quand même évidemment de filtrer, c’est logique. Et voilà, c’est la base de ma monétisation principalement.

Nassim : D’accord. Je m’intéresse un petit peu aussi à ceux qui viennent visiter ton site. Parce que j’imagine qu’une thématique comme gagner de l’argent, ça attire vraiment beaucoup de monde et t’as forcément des profils variés. Si tu devais les classer en catégories, qu’est-ce ça donne ?

Nicolas : Alors, c’est surtout des personnes qui ont… Il y a beaucoup de personnes qui ont besoin d’argent assez urgemment on va dire. Qui n’ont pas forcément envisagé de créer un blog ou de faire un truc sur le plus long terme. Vraiment qui ont besoin de 500 ou 1 000 € tout de suite. Donc, du coup évidemment sur mon blog, ils ne trouvent pas toujours une réponse comme ils aimeraient. Et c’est surtout des profils assez jeunes en fait, moins de 35 ans. Et après j’ai du trafic de tous les pays qui parlent français. Aussi bien France évidemment, Canada, Suisse, Belgique et j’ai pas mal de trafic de l’Afrique aussi.

Nassim : OK. Et quand on vient taper à ta porte, parce que j’imagine tu dois en recevoir des emails en plus des commentaires que tu dois recevoir sur ton site, vers quoi est-ce que tu orientes les personnes qui veulent avoir quelque chose de rapide, mais ça ne colle pas forcément avec la réalité ?

Nicolas : Quand ils veulent quelque chose de rapide, je leur propose souvent un… Quand ils sont en France, sur mon blog en fait, je me suis mis en partenariat avec un expert en paris sportifs et donc ensemble on propose un programme d’aide aux paris sportifs. Ce n’est pas un truc magique où on devine qui va gagner, c’est plutôt un programme où on optimise les données sur les paris sportifs. Donc il permet minimum, en jouant avec tous les bonus des 10 ou 11 sites qui existent sur le marché français, de gagner… La promesse qui est toujours remplie d’ailleurs c’est de gagner 350 € minimum. Voilà, donc c’est à base de quelques paris par semaine. Et donc, j’essaye souvent d’orienter les gens vers ça parce que…

Nassim : Ça a fait ses preuves

Nicolas : Ça a fait ses preuves, pour beaucoup de gens 350 € c’est une belle somme. Le seul souci souvent c’est que pour parier évidemment il faut avoir de l’argent à parier, donc il faut miser une certaine somme, donc il faut déposer d’abord de l’argent. Du coup pour certaines personnes c’est un problème parce qu’ils n’ont même pas cette petite base d’argent à transformer en 350 €. Sinon pour les autres j’essaye de suggérer de proposer son logement sur AirBnB, du covoiturage, mais du coup ce n’est pas l’argent rapide au final, ça prendra toujours un petit temps à se générer.

Nassim : D’accord. Et il y en a qui te posent des questions sur le blogging en général ?

Nicolas : Ça arrive. La question qu’on m’envoie le plus souvent c’est si je peux envoyer de l’argent. Généralement je ne réponds pas à ces emails parce que bah non, je ne suis pas une banque malheureusement. Ça m’arrive parfois d’avoir des personnes supères intéressantes qui m’écrivent, qui me disent voilà, j’ai commencé mon blog, je pense que c’était ton cas notamment, j’ai commencé mon blog, qu’est-ce que tu me recommandes, est-ce que je peux écrire pour ton blog, qu’est-ce que tu en penses, est-ce que tu as des tips et tout. Donc, souvent ça permet de démarrer des conversations vraiment intéressantes. Et sinon sur le blogging ouais ça arrive, ce n’est pas le plus souvent. Je n’ai pas réussi à me positionner très, très bien sur la partie « gagner de l’argent avec un blog ».

Nassim : D’accord. La question que je me pose aussi c’est qu’à quoi ressemblent maintenant tes journées, vu que t’as un blog qui fonctionne assez bien. Comment tu t’organises ? À quoi ressemble ton quotidien ?

Nicolas : Bah écoute depuis quelques mois, j’essaye de passer moins de 2 heures sur le blog et en général c’est en fin d’après-midi. Du coup ça me permet de faire du sport, de me renseigner sur plein de choses que j’aimerai essayer dans ma vie : du sport ou autre chose, du volontariat. De base j’ai une formation en informatique, j’ai laissé ça de côté depuis que je suis à 100 % sur le blog, mais je suis en train de me reformer là-dessus parce que moi c’est une passion le développement informatique. Donc, je suis en train de me reformer là-dessus, ça fait 2 mois tous les matins je passe 2, 3 heures sur un tutoriel. Avec pour objectif de pourquoi ne pas, proposer un service autour de mon blog, un service autour de l’argent, enfin je n’ai rien défini pour l’instant. Mais en tout cas, je suis en train d’acquérir les compétences on va dire.

Nassim : D’accord. Ah oui, c’est sûr que 2 heures de boulot sur un blog en fin de journée ça libère du temps le reste de la journée.

Nicolas : Oui

Nassim : Donc, pas d’autres projets de blog que tu souhaites lancer, pas d’autres projets qui sont mûrs dans ton esprit aujourd’hui, tu prends le temps de préparer les choses tranquillement.

Nicolas : Alors je prends le temps de préparer les choses. J’ai lancé un autre petit blog il y a un an justement, un site informatif sur les paris sportifs. Ça n’a pas vocation de proposer des pronostics, mais plutôt d’éduquer les gens sur les paris sportifs, sur la gestion de capital et tout. Donc il n’y a quasiment pas d’article, mais j’essaye de le construire pour en faire une autre source de revenus, un autre site de niche. Et à côté d’autres projets, c’est de voir comment personnellement je peux investir mon argent donc, je me renseigne un peu justement à ce sujet. Et après les autres projets ces prochains mois ça serait plutôt du développement.

Nassim : Eh ben, justement j’avais noté ça comme question, quand tu parles du développement, tu as en tête tout ce qui est développement personnel ? C’est quels aspects du développement que tu souhaites…

Nicolas : Non, non pardon ! Développement informatique.

Nassim : Ah ok. Ah oui. Parce que justement, c’est tout le temps un sujet qui revient quand j’échange avec des personnes qui ont réussi leurs projets web ou autre. C’est tout ce qui est dimension développement personnelle. C’est des sujets qui te parlent ? Tu y accordes un peu de temps ? Comment tu gères ça ?

Nicolas : Tu veux dire à titre personnel ?

Nassim : À titre personnel oui.

Nicolas : Oui, oui. Justement quand j’ai plus de temps j’essaye aussi de me former, de m’améliorer en tant que personne, donc ça passe aussi par lire pas mal, ça passe par aller faire du sport, ce que je ne faisais pas forcément beaucoup avant. Au final le sport développe côté saint. Donc, c’est un sujet qui me touche beaucoup.

Nassim : D’accord, ok. J’aimerais te poser encore 2, 3 petites questions sur le blogging encore une fois parce qu’il y a une grosse partie de mes lecteurs qui s’intéressent à ça. Grosso modo, aujourd’hui si tu devais recommencer quelque chose de zéro, tu ferais quoi différemment par rapport à ce que tu faisais en 2014, 2015 ? C’est quoi les erreurs, c’est quoi les trucs où tu te dis, là je me suis un petit peu raté et je devrai faire les choses différemment si je pouvais ?

Nicolas : Au début je n’ai pas forcément toujours bien ciblé les partenariats que j’essaye d’avoir avec d’autres blogs. Donc j’avais notamment contacté beaucoup d’autres blogueurs pour essayer d’avoir justement des relais via leurs blogs et ça n’avait pas forcément été très bien ciblé. Donc je n’avais pas eu de bons relais ni de bonne qualité, ni avec beaucoup de trafic, ni avec du poids en référencement suffisant. Et je n’avais peut-être pas assez contrôlé les liens entrants. Tu t’intéresses au référencement, tu dois connaitre le référencement négatif, le SEO négatif. Donc, il y a 3 ans environ, j’ai été victime d’une grosse attaque de SEO négatif, je regardais les liens qui m’intéressaient, les liens que je voulais valider parce que j’avais demandé à les avoir, j’avais écrit pour un article, donc je vérifiais qu’ils étaient là. Par contre je ne faisais pas trop gaffe à d’autres que je trainais, qui étaient de très mauvaise qualité, qui en fait c’était soit un hackeur, soit une personne mal intentionnée, un concurrent qui envoyait plein, plein, plein de liens de mauvaise qualité qui du coup à fait baisser mon trafic de 50 % pendant 6, 7 mois, ça c’était en 2017.

Nassim : Ah oui, c’est sérieux comme attaque !

Nicolas : Oui, oui, c’était assez sérieux. En plus je venais de partir en vacances, j’avais amené mon ordinateur, mais je n’avais pas forcément l’optique de travailler beaucoup. Et du coup, j’étais un peu en stresse, parce que 5 jours après mon blog a fait une chute de 50 % quasiment et j’ai passé un peu mes vacances du coup en… Je n’étais pas très serein on va dire. Donc maintenant c’est un truc que je fais tous les 3 mois, je revérifie tous les liens que j’ai, je regarde d’où ça vient, et s’ils ne sont pas bon je les envoie… Il y a un formulaire sur Google où on peut indiquer les liens à ne pas prendre en compte pour le référencement. Et du coup j’indique ces liens à Google pour qu’ils ne me baissent pas dans le classement.

Nassim : Et du coup, les personnes qui souhaitent se lancer en 2019 dans le blogging… Il y en a beaucoup qui vont dire c’est beaucoup plus compliqué, il y a moins d’opportunité, et toutes les niches ont été prises, attaquées, tu dis quoi à ces personnes ? C’est quoi le challenge pour elles aujourd’hui ?

Nicolas : Alors, c’est vrai, je pense que c’est plus compliqué que quand je me suis lancé il y a 5 ans et bien plus compliqué qu’il y a 10 ans. Parce qu’effectivement il y a beaucoup de niches qui sont saturées, il y a beaucoup de gens qui ont compris que pour arriver en premier sur Google, il faut faire de la super qualité. Ce qui n’était pas forcément le cas avant, on pouvait un peu faire n’importe quoi et ça passait. Maintenant il faut vraiment être super calé, il faut avoir des relais sur les réseaux sociaux, sur d’autres blogs, donc c’est plus compliqué. Après il y a des niches, il y a des thématiques qui apparaissent tous les jours. Par exemple, là je pense à ça tout de suite les voitures autonomes ou l’uberisation du travail… Il y a plein de nouvelles thématiques qui apparaissent petit à petit donc il y a toujours des niches qui restent accessibles. Et même les niches qui semblent saturées, j’en ai déjà vu des… Je ne pourrai pas citer de nom, je ne m’en rappelle plus, mais des études de cas sur les niches saturées comme la nutrition, ou l’argent ou les finances ou la santé, où les gens en 6 mois, un an ont réussi à se positionner en première place sur Google sur des niches vraiment saturées. Donc, en faisant vraiment bien les choses, il y a toujours moyen d’avoir du succès. Après c’est beaucoup de temps, c’est peut-être un peu d’argent, c’est surtout beaucoup de temps, beaucoup d’efforts. Et de la patience et de la persévérance encore plus qu’avant.

Nassim : OK. Pour être un peu dans le blogging depuis pas mal d’années, j’ai eu le temps aussi de tester pas mal de choses et c’est vrai que les résultats ne viennent jamais rapidement. C’est super ingrat comme job les premiers temps, et puis il y a un moment où la mayonnaise prend et continue de prendre et ça va un peu mieux. Donc pour résumer, aujourd’hui pour réussir c’est surtout soigner la qualité de son travail, ça semble logique, sans doute aussi avoir des backlinks de qualité, donc pas n’importe quelle backlink. Et aujourd’hui tu travailles encore activement tes backlinks ou bien ton contenu se partage tout seul ?

Nicolas : Ça se partage tout seul sur les réseaux. Parfois j’ai un nouveau blog ou un blog qui va faire un lien vers un de mes articles. Mais j’essaye de suivre tout ça d’un coin de l’œil pour avoir des nouveaux liens, des nouvelles opportunités. Je ne suis pas très actif, mais j’essaye effectivement parce que je pense qu’il faut toujours alimenter ça, de la même manière qu’il faut toujours avoir des articles qui paraissent de temps en temps, c’est bien d’avoir de nouveaux liens de temps en temps, si c’est possible, c’est mieux. Au final le référencement sur Google d’abord le contenu et l’espèce de réputation. Et la réputation c’est : lien de qualité depuis un site de la même thématique. Donc si on veut être bien positionné sur Google, au final on a aussi besoin de ses liens, donc c’est quelque chose auquel je fais attention. En tout cas, j’ai toujours un œil là-dessus, même de loin.

Nassim : OK. Et c’est quoi la stratégie backlink que tu conseillerais à une personne qui se lance, c’est les articles invités, qu’est-ce qui a bien fonctionné pour toi ?

Nicolas : Pour moi c’est les articles invités.

Nassim : OK

Nicolas : Parce que ça te permet de décider un peu où tu vas écrire. Donc, tu cherches des blogs qui acceptent des articles invités, tu cherches ceux qui sont dans ta thématique, tu cherches surtout ceux qui sont de qualité. Donc qualité souvent c’est directement une métrique, un indicateur que tu peux mesurer sur certains sites dédiés à ça. Et c’est ce qui a bien marché pour moi en tout cas. Après il y a d’autres manières, il peut y avoir des liens payés, il peut y avoir des communiqués de presse, les réseaux sociaux aussi. Mais au final, tout ça, ça me parait beaucoup plus compliqué, ça peut demander parfois de l’argent aussi. Et du coup les articles invités, c’est ce qui est plus naturel. Évidemment il faut faire de la qualité, il ne faut pas faire des articles invités de 300 mots dans un article. Je reçois souvent des emails où on me propose un article invité pour mon blog de 300 ou 500 mots et non. Ça, ça ne marche pas, Google il sait aussi détecter ça donc euh…

Nassim : Oui, il faut être un minimum sérieux dans la vie.

Nicolas : Voilà exactement, il n’y a que le sérieux qui paye, surtout avec Google ces derniers temps.

Nassim : OK. Bah en tout cas moi de mon côté, vu que j’ai un blog sur le travail à domicile, des fois sur certaines thématiques on peut se croiser, je n’hésite pas à faire des références vers ce que tu fais parce que, je le disais au début, mais je le dis à la fin, la manière dont tu abordes les sujets, dont tu les traites, c’est top. Des fois même je me dis tien, je vais rédiger un article sur ce sujet et je me dis ah oui, ah quand même Nicolas a mis la barre super haut, on va plutôt faire un lien vers ce qu’il propose.

Nicolas : C’est gentil, mais après il y a toujours moyen de… Tout est perfectible, il y a toujours moyen de faire mieux. Et puis la concurrence c’est bien, puisque ça améliore la qualité pour les lecteurs aussi, donc tu peux reprendre mes thématiques il n’y a pas de souci.

Nassim : Ça marche.

Nicolas : D’autant plus si tu fais un lien, c’est d’autant plus le bienvenu.

Nassim : OK. Ça je le ferai avec grand plaisir. En tout cas personnellement encore une fois je tiens vraiment à te remercier d’avoir libéré un peu de temps. Du coup ça doit te faire au lieu de 2 h de travail aujourd’hui, on est dans du 2.5 h ou du 2.45 h donc euh…

Nicolas : Non, non. J’essaye d’être flexible et j’inclus ça dans le travail.

Nassim : OK, ok.

Nicolas : Mon objectif c’est d’essayer de réduire à 1 h par jour, mais ça c’est vraiment compliqué.

Nassim : D’accord. On attend le… Tu devrais penser à un bestseller : « la semaine de 10 h ». C’est un peu moins sexy que la semaine de 4 h, mais en tout cas ça peut parler à plus de monde à mon avis.

Nicolas : Oui voilà, je pense aussi. J’y penserai.

Nassim : Je tiens vraiment à te remercier encore une fois. J’ai la chance maintenant de faire un job où j’ai la possibilité de discuter, d’échanger avec des personnes que j’avais repérées, que j’admirais il y a quelques mois ou quelques années donc c’est… franchement je m’éclate en faisant ce job de blogueur aujourd’hui. Merci beaucoup pour tout ce que tu as partagé aujourd’hui en mon nom et au nom des millions de personnes qui écouteront cette interview.

Nicolas : Bah écoute merci à toi de m’avoir aidé à partager mon expérience et content surtout que le blogging te passionne autant, ça c’est vraiment chouette.

Nassim : Merci à toi.

Nicolas : Merci bien.

Moi, c'est Nassim

Vous souhaitez travailler de chez vous ? Avoir un complément de revenu ou avoir votre affaire ? Ce site est la pour vous aider à y arriver. Comment ? Avec des informations pratiques et de qualité.  Je suis Nassim, 36 ans, marié, deux enfants et ... je travaille de chez moi à temps plein sur différents sites web (plus de détails me concernant ici). Si vous avez envie de discuter de votre projet, n'hésitez pas à me contacter.

Un avis ? Une question ? Un commentaire ?

4 comments
Ilunga says 03/07/2019

J’aime

Reply
Nadhir says 05/07/2019

J’aime bien ce genre d’étude de cas, c’est très enrichissant.
J’ai découvert le site abc argent en 2015 ou 2016, je me rappelle plus. À l’époque je faisais les sites rémunérés. Aujourd’hui je me rends compte de l’importance de ce genre de sites même s’il y a pas des programmes à vendre. L’affiliation de divers sites permettent d’avoir un revenus important.

Reply
    Nassim says 06/07/2019

    Salut Nadhir 🙂
    A partir du moment ou tu es vraiment utile aux autres, les possibilités de monétisation viennent facilement.
    Bon courage 😉

    Reply
Nicolas Daudin says 09/07/2019

Je confirme les dires de Nassim: plus tu es utile, plus tes revenus augmentent. Le “plus tu es utile” ça veut dire plus tu proposes de la qualité, mais aussi plus tu touches du monde 😉

Reply
Add Your Reply

>
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
fr_FRFrench
fr_FRFrench