fbpx
Dropshipping : définition, avantages, et comment bien se lancer.

Dropshipping : définition, avantages, et comment bien se lancer.

Plusieurs choses peuvent vous avoir amené ici.

Vous souhaitez travailler de chez vous et vous évaluez les différentes opportunités qui s’offrent à vous.

Ou peut-être que vous êtes toujours salarié(e) et que vous cherchez un complément de revenu.

Ou peut-être encore, vous avez une certaine somme à investir et vous êtes en quête d’une opportunité e-commerce.

Quelle que soit la raison, cet article est fait pour vous !

Il y a une activité en particulier dont on entend de plus en plus parler : le dropshipping.

Cette méthode de faire du commerce, bien que n’étant pas nouvelle, fait le buzz depuis quelques années.

Et pour cause !

De nos jours, ça devient extrêmement facile d’ouvrir une boutique en ligne, en investissant peu d’argent, sans avoir de stocks est très tentant.

Mais réellement, est-ce aussi accessible que cela ?

Vous vous méfiez et… à vrai dire il y a souvent de quoi.

Certaines vidéos ou certains formateurs et influenceurs prétendent travailler deux heures par jour au bord de la plage et gagner des sommes astronomiques, ne sont pas forcément rassurantes !

Difficile de discerner l’info de l’intox ?

Heureusement, nous allons décrypter ensemble tout ce que vous avez pu entendre sur le dropshipping, et en bonus, vous guider dans vos premiers pas dans ce domaine.

Dropshipping : C’est quoi le principe ?

Faire du dropshipping c’est tout bêtement le terme utilisé pour désigner le fait de vendre des produits physiques sur internet sans avoir de stock.

Le mécanisme est assez simple : il vous suffit de créer un site internet, à l’aide de certains outils que l’on va exposer, en ayant sélectionné quelques produits à vendre chez un fournisseur (souvent choisi sur un site chinois).

C’est tout… ou presque😊

Vous devrez ensuite attirer du monde vers votre boutique, grâce à la publicité, et convaincre les prospects d’y faire un achat, en suivant différentes techniques de vente et de marketing en ligne.

Évidemment, vous dégagerez un bénéfice vendant le produit plus cher que ce qu’il vous aura coûté.

Encore une chose.

C’est seulement une fois que vous aurez décroché une vente que vous ferez votre commande auprès de votre fournisseur. Ensuite, ce dernier s’occupe de la livraison du produit au client… en votre nom.

Ainsi, le produit ne passe pas par vous, vous n’avez aucun stock à gérer. Sympa, non ?

Cependant, vis-à-vis du client, mais aussi juridiquement, vous êtes le seul responsable de la vente : c’est donc à vous de vous occuper du service client.

Petit schéma explicatif.

Définition du dropshipping

Bien que le dropshipping fasse beaucoup parler de lui ces dernières années, notamment grâce à l’évolution des outils techniques et la démocratisation d’internet, c’est une méthode de vente qui n’est pas si récente que cela.

Le terme « système de flux tiré » ou « juste à temps » (beaucoup moins glamour, je vous l’accorde !) désigne le système à trois parties qui consiste à se fournir selon le nombre exact de commandes.

Il faut savoir que cette structure de vente est presque aussi vieille que le commerce lui-même.

Le dropshipping n’est donc qu’un système de flux tiré post-internet !

Les mythes (détruits) autour du dropshipping

Faisons un petit tour d’horizon des clichés en rapport avec le dropshipping :

Mythe n° 1 : On peut devenir millionnaire du jour au lendemain

J’aimerais beaucoup vous dire que si vous commencez à faire du dropshipping, vous vous retrouverez dans une semaine sur une plage de sable fin. Vous quitterez votre job pour faire le tour du monde, et vous n’aurez besoin que de votre ordinateur portable.

Hélas ! Malgré tout ce que véhiculent certains (heureusement, pas tous) formateurs et autres instragrammeurs autour des gains potentiels à faire du dropshipping : non, vous n’allez pas faire fortune d’un seul coup.

Je dirai même que le contraire est possible !

Comme pour beaucoup d’activités commerciales, le dropshipping requiert un investissement. Et même si ce dernier est relativement minime, il se peut que vous perdiez de l’argent si vous vous y prenez de la mauvaise manière.

En revanche, vous pouvez également devenir rentable rapidement. Aussi, il n’y a aucune limite aux gains que vous pouvez réaliser.

En bref, cela dépendra de votre dextérité.

Le dropshipping est un métier à part entière. Et comme tout métier, vous allez devoir passer par une phase d’apprentissage.

Et heureusement d’ailleurs ! Ça sentirait un peu l’arnaque si je vous disais le contraire, non ?

D’ailleurs, parlons d’arnaques.

Mythe n° 2 : Le dropshipping est une arnaque. Cela devrait être illégal.

Seulement deux types de personnes pourraient vous dire cela :

·Ceux qui ne se sont jamais lancés dans le dropshipping, ont vaguement entendu parler du business modèle et n’y connaissent rien dans la pratique.

·Ceux qui pensent tout y connaitre, ont rapidement essayé sans se donner à fond et n’ont eu aucun résultat.

Le seul argument que ces personnes ont à vous avancer est qu’il est illégal de vendre quelque chose à un prix plus élevé que vous ne l’avez acheté.

Je vous rassure : il n’y a absolument rien d’illégal au dropshipping. S’il était interdit de faire un bénéfice sur vente, tout commerce serait concerné n’est-ce pas ?

Bien au contraire, le dropshipping comme toute activité commerciale, et comme l’e-commerce en particulier, est bien réglementé.

Encore une légende qui part en fumée.

Et pour cause ! Vous devrez déclarer vos activités et payer un certain nombre de taxes. Chose que les détracteurs du dropshipping omettront bien de vous dire…

Mythe n° 3 : C’est simple comme bonjour. C’est du revenu passif.

Encore une croyance erronée que beaucoup de gens ont, notamment les dropshippeurs débutants.

Mythes autour du dropshipping : C'est du revenu passif

Non, il ne suffit pas de monter une boutique en ligne et de lancer une campagne de publicité Facebook pour être rentable.

Non, l’argent ne va pas « venir tout seul ». Et c’est normal. Tout travail mérite salaire.

D’abord, même si le principe du dropshipping est simple à saisir, il est beaucoup moins facile à maîtriser et à mettre en place. C’est un domaine où l’on a constamment besoin d’apprendre et de se renouveler.

Ensuite, le dropshipping n’est pas « une solution simple pour se faire de l’argent rapidement », mais une méthode à part entière pour faire du commerce en ligne.

Si vous vous lancez, vous aurez toujours des choses à faire : votre campagne publicitaire à affiner, vos offres marketing à perfectionner, des clients à relancer…

Il est vrai que c’est une opportunité de gagner de l’argent en ligne, mais il faudra quand même investir de son temps, et faire les bons efforts.

Maintenant que nous avons mis un petit peu d’eau dans notre vin, analysons ensemble les avantages et inconvénients du dropshipping pour voir si cela peut vous intéresser.

Les avantages à faire du dropshipping

Les avantages du dropshipping

Voici les principaux atouts du dropshipping :

Vous n’avez pas de stock

C’est un énorme avantage.

Dropshipping : pas de stock nécessaire

Vous n’aurez pas besoin d’investir énormément d’argent dans une marchandise que vous aurez, peut-être, du mal à revendre.

En inversant le processus, et en n’achetant qu’une fois que vous que vous la commande de votre client, vous réduisez considérablement le risque de perte.

L’investissement de base n’est pas énorme

Bien que vous n’ayez pas forcément besoin d’acheter les produits que vous proposez à la vente en amont, il y aura quand même quelques dépenses à faire. Il faudra compter le budget nécessaire pour monter votre boutique en ligne, et un autre budget pour la publicité.

C’est aussi intéressant de consacrer une somme pour vous former, mais cela reste optionnel. Globalement, on parle de quelques centaines d’euros pour un début sans encombre. On est très loin des centaines de milliers d’euros qu’il vous faudrait pour investir « dans le dur », pour monter une entreprise par exemple.

D’ailleurs, vous pouvez consulter notre comparatif des formations en dropshipping.

Pas besoin de compétences techniques

Fut un temps où il fallait savoir coder ou être un développeur web pour pouvoir mettre en place sa boutique e-commerce.

Et bien, je vous rassure : cette époque est bien révolue !

Grâce à la multitude d’outils qui sont maintenant à la disposition de tous, c’est aujourd’hui très facile de créer et même de personnaliser sa boutique en ligne.

Entre Shopify, Woocommerce, ou encore Dropizi, l’e-commerce vous est accessible en quelques clics.

La facilité du ciblage

Les outils publicitaires sur internet offrent un avantage considérable sur la publicité dite « classique » : un ciblage extrêmement fin et customisable.

Autre fois, lorsqu’on voulait se faire connaitre, il fallait acheter son emplacement publicitaire dans les abribus, à la télévision ou la radio, sur les aires d’autoroute, etc. Tout ceci coûte évidemment très cher, mais en plus, n’offre pas la garantie de toucher les bonnes personnes, même si (ou surtout parce que !) c’est à la vue de tous.

Avec Facebook Ads, Google Ads, mais aussi le marketing d’influence, vous pouvez choisir le type de personnes que vous voulez atteindre. En filtrant les clients potentiels devant lesquels vous mettez votre produit, vous augmentez ainsi votre chance de vendre, et donc la rentabilité de votre budget pub.

Voici un bon article au sujet des différentes stratégies de publicité en ligne pour un site en dropshipping.

La flexibilité…

Il faut avouer que si vous voulez faire du commerce en ligne, le dropshipping n’est pas votre seule option. Il y a aussi d’autres méthodes comme Amazon FBA.

Mais ce qui fait gagner le match au dropshipping, c’est votre liberté à prendre des décisions sur une multitude de facteurs importants pour la vente : vos arguments marketing, la façon de mettre en avant le produit, les modalités de livraison et de remboursement… Si vous choisissez de travailler avec Amazon, le géant du web ne vous laissera pas la mise sur autant de choses.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article : Dropshipping Vs Amazon FBA.

Le large choix de produits

En faisant du dropshipping, vous pouvez choisir votre fournisseur aux quatre coins de la planète si cela vous chante.

Entre les Chinois Aliexpress, fils d’Alibaba, l’européen BigBuy, ou encore les Américains eBay et Etsy, vous avez l’embarras du choix !

Et avec le choix du fournisseur, vient évidemment le choix du produit.

Ce sera à vous de voir si vous voulez vous placer sur un marché de niche, ou au contraire vous ouvrir à tout le monde.

Il y a autant d’avantages à vendre des cages de perroquet, que des porte-clés lambda. Cela dépendra de votre vision du business.

Quoi qu’il en soit, vous aurez toujours un catalogue énorme de produits à mettre en vente.

Vous n’avez pas besoin de créer le produit

Vous avez déjà entendu parler de l’infopreunariat ?

Être infopreneur c’est le métier qui consiste à vendre son savoir (sur internet, entre autres). Pour cela, vous devrez créer des formations, des ebooks, ou mettre en place des séances de coaching par exemple. En gros, il faudra créer un produit informatif qui apporte de la valeur au client.

Cette contrainte n’est pas insurmontable, mais elle n’existe pas en dropshipping.

En devenant dropshippeur, vous n’aurez qu’à choisir un produit physique qui est déjà disponible à la vente chez d’autres personnes, et le revendre à votre tour.

Pas besoin d’un savoir extraordinaire ni d’une dose magique de créativité.

Les gains potentiels sont importants et… rapides dans certains cas

Imaginons que vous souhaitez ouvrir un restaurant. Vous ne pouvez servir qu’un certain nombre de couverts par service. Votre retour sur investissement est donc limité par la capacité de votre business.

Vous voyez où je veux en venir ? Exactement !

Parce qu’internet n’a pas de limites, votre bénéfice peut être tout aussi infini. Votre seule limite sera le temps et l’argent que vous voudrez investir.

Aussi, vous pourrez gagner de l’argent très rapidement. Potentiellement, dès que vous ouvrirez votre boutique.

À noter que pour cela, il faudra s’y prendre de la bonne façon. Il y a tout autant de personnes qui perdent de l’argent en dropshipping, que ceux qui en gagnent.

Les inconvénients du dropshipping

Comme toute activité, le business modèle du dropshipping présente certains désavantages.

Voici une liste de quelques problèmes que vous pourriez rencontrer, mais aussi comment les solutionner ou les contourner :

Difficulté à trouver un bon fournisseur

Fournisseur dropshipping

Certains fournisseurs pourraient manquer de sérieux quant aux délais de livraison.

Bien que la protection des sites d’achats en ligne, comme Aliexpress, couvre très bien ce genre de situations, le risque ici (en plus de vous énerver) est de décevoir le client et remettre en cause l’image de votre boutique.

Pour éviter cela n’achetez jamais chez un fournisseur qui n’a pas, ou peu d’avis clients. Si vous le pouvez, testez-le vous-même en commandant votre produit chez vous.

Risque de tomber sur des produits de mauvaise qualité

Ce problème est très commun lorsqu’on se lance dans des produits textiles ou cosmétiques.

Il peut y avoir un souci par rapport à la conformité du produit aux photos qui sont affichées, un problème de taille, de qualité des composants, ou (pire encore !) vous pourrez livrer un produit endommagé ou défectueux.

Pour remédier à cela si votre client, vous réclame un remboursement, avec preuves à l’appui, accordez-le-lui. Et pareillement, assurez-vous de la qualité du produit en l’achetant vous-même avant de le proposer à la vente.

Justifier les délais de livraison

Vous aurez sûrement besoin d’expliquer pourquoi la livraison de vos produits dure aussi longtemps, plus d’une fois…

Pour faire face à cela, choisissez la modalité de livraison la plus rapide qui rentre dans votre marge. Créez une page FAQ sur votre boutique. Vous y expliquerez en toute honnêteté que vous vous fournissez de par le monde, et qu’il est normal que la livraison prenne un certain temps.

Devoir se démarquer de la concurrence

Vu que le dropshipping se démocratise de plus en plus, et que la majorité des personnes qui sautent le pas utilisent les mêmes outils, les boutiques qui font du dropshipping se ressemblent énormément.

Le danger ici est qu’un client qui a vécu une mauvaise expérience avec une autre boutique précédemment associe cela à son look, et évite de commander chez vous.

Pour solutionner cela, essayez de personnaliser au maximum votre boutique. Si vous vous lancez dans un produit où il y a beaucoup de concurrence, tâchez de trouver des arguments de vente qui vous différencieront des autres.

Gérer les garanties et les retours clients

Votre travail en dropshipping consiste principalement à proposer un service client meilleur que celui de votre fournisseur.

Pour cela vous devrez gérer les garanties et les retours clients. Si la livraison est trop longue pour le client, ou s’il reçoit un produit cassé ou défectueux, vous avez l’obligation de le rembourser.

Inutile de contourner cet inconvénient, au risque de vous exposer à des problèmes juridiques, en y laissant au passage votre réputation.

Gérer les problèmes de douanes

Si votre produit enfreint les lois relatives à la contrefaçon et au copyright, il sera retenu aux services de douane et très probablement détruit.

Mais vis-à-vis de votre client, ce sera à vous de couvrir cette vente, même si vous disposez de certaines garanties auprès de votre fournisseur.

Pour éviter ce souci,il vous suffit tout simplement de ne pas vous hasarder à commander des produits qui peuvent paraître de marque à un prix trop bas.

Si vous trouvez une paire de Nike à 2 dollars sur Aliexpress, c’est forcément de la contrefaçon.

Au lieu de ça, tournez-vous plutôt vers des produits « blancs », sans logo ni marque. Cette alternative pourra vous épargner non seulement des tracas de douane, mais elle vous donnera aussi la liberté, dans un second temps, de créer votre propre marque si vous le souhaitez.

Eh oui ! Le dropshipping peut être une opportunité de créer une vraie marque, la vôtre !

Ne vous inquiétez pas, nous traiterons de ce sujet bientôt.

Taxes, frais de douane, impôts et TVA à prendre en compte

Comme pour tous les autres, il s’appliquera un certain nombre de taxes et autres frais supplémentaires à vos produits dropshippés.

C’est encore un désavantage qu’il est inutile d’essayer de contourner. Introduisez ces dépenses dans votre comptabilité, calculez votre marge en fonction de cela, et payez-les à temps.

Bien calculer ses marges

C’est une erreur que beaucoup de débutants dans le domaine font.

Si vous vous rendez compte de la quantité de travail que demande le dropshipping, vous trouverez inintéressant de vous dégager une marge avec laquelle vous serez à peine rentable.

Pour résoudre ce problème, vous devez veiller tout bêtement à bien faire votre comptabilité et à évaluer le potentiel du produit avant de le mettre en vente sur votre boutique. Cependant, faites attention à trouver le juste milieu entre une marge avantageuse, et des prix compétitifs.

Savoir se renouveler

Ce n’est pas un inconvénient majeur du dropshipping. Mais si vous souhaitez durer dans ce business modèle, il faudra apprendre à faire peau neuve de temps en temps.

Et cela passe par affiner votre image de marque, proposer de nouvelles offres marketing intéressantes, etc.

Ayant exposé ce à quoi vous pouvez vous attendre en vous lançant dans le dropshipping, voyons à présent si vous avez les prérequis pour vous débuter dans cette activité.

Les prérequis pour réussir en Dropshhoping

1.De la motivation

La base !

Il y aura forcément des jours où vos résultats ne vous satisferont pas, et vous vous demanderez si cela vaut le coup de continuer, des jours où vous n’aurez pas le moral à travailler.

Sachez que tout ceci est normal, et cela arrive à tout le monde, dans n’importe quelle discipline.

Mais pour faire face à cela, il faudra avoir un but précis en vous lançant.

Peut-être que vous voulez faire juste assez de bénéfice pour offrir des vacances de rêve à vos enfants, ou peut-être que vous souhaitez carrément changer de style de vie.

Quel que soit votre objectif, gardez-le bien en tête et faites en sorte qu’il vous procure assez de motivation pour continuer durant les moments difficiles.

2.De la lucidité

Idem.

Se lancer dans le dropshipping en pensant devenir millionnaire d’un coup, c’est pas très futé !

Être conscient(e) des sacrifices à faire pour percer dans ce secteur, et être prêt(e) à se mettre au travail autant que nécessaire, en évaluant le potentiel risque/bénéfice : ça c’est plus malin !

3.Connaitre le mécanisme

Cela peut paraître évident.

Mais s’il vous faut un rappel : on ne fait pas du dropshipping sans comprendre les rouages du système. Informez-vous autant qu’il faudra pour vraiment saisir la structure de ce type d’e-commerce, et surtout pour intégrer l’envers du décor.

4.Une connaissance de base en informatique

C’est vrai que les outils à notre disposition pour la création d’une boutique e-commerce, sont impressionnants par leur facilité d’utilisation. Ils permettent de sauter les étapes très techniques et rendent accessible la mise en place d’un site fiable pour le dropshipping.

Mais ne vous méprenez pas. Si vous maîtrisez à peine votre ordinateur, ce sera compliqué de personnaliser votre magasin virtuel, ou encore de lancer des campagnes de pub.

Essayez d’abord de vous familiariser avec vos nouveaux outils de travail avant d’investir concrètement en dropshipping.

5.Avoir la fibre commerciale

Savoir vendre pour faire du dropshipping

Pour savoir vendre quelque chose, il vous faudra un minimum d’attirance pour le commerce et le marketing.

Si ce que vous faites ne vous plait pas le moins du monde et que vous êtes seulement motivé par l’argent, cela se ressentira dans le rendu de votre travail, et repoussera les clients potentiels.

En créant votre boutique, ce sera à vous de proposer le bon argument au bon client, et mettre en place des offres alléchantes.

Rassurez-vous : c’est déjà un domaine assez séduisant en soi, mais vous vous y attacherez de plus en plus en affinant votre savoir dans ce cercle.

6.Le budget nécessaire

Afin de pouvoir couvrir les dépenses nécessaires au lancement de votre boutique, comme les abonnements aux outils de création, le budget publicitaire, et une cagnotte de secours, il faudra prévoir une certaine somme.

Comptez entre 300 et 500 euros pour un début sans difficulté.

Ne vous inquiétez pas, nous traiterons de ce sujet plus en profondeur dans un prochain article.

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer en dropshipping

1.Ne négligez pas l’aspect mental

Aussi appelé mindset.

Soyez prêt(e) à perdre un peu (ou beaucoup) de temps et/ou d’argent, mais gardez à l’esprit que c’est le prix de l’apprentissage.

Comme on dit, l’action est la source la plus dense d’informations. Si vous n’essayez pas, vous ne pourrez pas savoir ce qui marche du toner, ou ce qui est un flop total.

Restez déterminé(e) à réussir : comprenez que la méthode a fait ses preuves, et réalisez que ça n’arrive pas qu’aux autres.

Cela peut vous demander un certain travail sur vous-même, mais ce changement mental est le même pour quelqu’un qui désire se lancer dans toute activité en dehors des « normes » sociales.

2.Formez-vous un maximum.

Il existe une infinité de sources d’informations sur le net.

Vous pouvez apprendre de façon gratuite via les blogs, par exemple votre blog préféré 😉 et YouTube entre autres, qui regorge aussi de contenu très utile autour du dropshipping.

Vous pouvez également choisir de prendre une formation payante, qui sont de plus en plus nombreuses et qualitatives dans ce domaine.

3.Mettez en place une stratégie et une technique de vente.

N’y allez pas en tâtonnant. Le commerce est une science, pas un jeu de hasard.

4.Calculez finement votre budget.

Ne faites pas de dépenses inutiles, vous aurez tout le temps d’investir dans des plug-ins sophistiqués une fois que vous serez rentable.

5.Trouvez une thématique et des produits intéressants.

Pour cela voici quelques pistes :

Préférez des produits de passion afin de palier les délais de livraison et de pouvoir jouer sur les émotions dans la stratégie marketing.

Sinon, identifiez une souffrance ou un besoin et solutionnez-les.

Ne choisissez pas des produits de première nécessité au risque de concurrencer les hypermarchés, ce qui est évidemment, perdu d’avance.

Ne vous positionnez pas sur des marchés trop larges, ni trop étroits.

6.Trouvez un fournisseur fiable.

7.Vérifiez la qualité du produit.

8.Donnez l’allure la plus professionnelle possible à votre boutique.

Une fois que la boutique aura commencé à tourner, voici quelques clés pour réussir :

9.Faites attention avec les moyens de publicité payants.

Soyez particulièrement attentif avant de dépenser de l’argent sur Facebook ads et les influenceurs instagram. Étudiez votre campagne publicitaire, et maximisez vos probabilités de conversion avant d’investir.

10.Ne négligez pas les sources de trafic gratuit, notamment l’optimisation SEO et le mailing.

11.Fidélisez votre clientèle.

Relancez régulièrement les personnes ayant déjà acheté chez vous. Sachez qu’il est plus facile de vendre à un client qui a déjà une expérience (positive, j’espère !) avec votre boutique.

12.Mettez en place des offres alléchantes pour les paniers abandonnés.

Cela peut être des codes promo, des upsells, etc. Essayez de cerner les soucis qui auraient pu motiver votre prospect à se rétracter de la vente, et réglez-les.

Nous en parlerons en détail sur ce blog bientôt.

13.Animez une communauté autour de votre thématique.

Apportez de la valeur gratuitement au prospect et au client.

Pour cela, vous pouvez utiliser les réseaux sociaux, mais vous avez également la possibilité de créer un blog en parallèle. D’ailleurs, voici un article qui peut vous intéresser : combien coûte un site internet.

14.Gérez les retours de produits/problèmes de douanes…

15.Déléguez certaines tâches en cas de besoin.

16.Déclarez vos revenus à l’état.

Le dropshipping est une activité commerciale tout à fait légale. Gardez bien à l’esprit que ce n’est pas en faisant du e-commerce que vous pouvez vous attirer des ennuis, mais en essayant de trafiquer votre fiscalité et d’échapper à l’état.

Ne vous inquiétez pas, les gains potentiels sont assez conséquents pour vous permettre ceci, et même certaines autres folies ;) !

Pour en savoir plus

Si vous souhaitez en apprendre davantage, voici quelques liens qui peuvent vous être utiles :

·L’excellent article de Frank HoubreL’article d’introduction au dropshipping d’info-ecommerce.

·Quelques playlist YouTube très complètes : Celle de BusinessDynamite, Lucas Bivert, mais aussi Yomi Denzel peuvent être intéressantes.

Conclusion

Avant de lire cet article, vous ne connaissiez peut-être pas ce qu’est le dropshipping, ou si c’était le cas, vous aviez quelques doutes.

Pour faire simple, le Dropshiping est clairement une opportunité fabuleuse d’investir dans l’e-commerce sans avoir des sommes faramineuses.

Cependant, le Dropshiping est un métier à part entière. Vous allez devoir apprendre les bases du marketing et de la vente en ligne. Cela peut prendre du temps et de l’argent.

Cela vaut quand même le coup, car les revenus peuvent être plus rapides et importants si vous vous y prenez de la bonne manière. Mais vous pourrez aussi avoir du mal à dégager vos marges au début.

C’est normal. C’est un processus d’apprentissage comme un autre.

Dropshipping : la "nouvelle" façon de faire du e-commerce.

Une fois que vous savez cela, vous n’avez pas plus d’excuses pour réussir votre aventure dropshipping 😉

About the Author Sabrina

Leave a Comment:

>
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook