COMMENT DEVENIR MARECHAL-FERRANT

0

I – Définition du métier

Le maréchal-ferrant est un artisan qui s’occupe du ferrage des sabots des équidés et des bovins (et bovins de trait), ainsi qu’au parage de ces derniers.

Équipé de tout son matériel de travail constitué généralement de fers, de pinces à  parer, de licols, de tabliers ou encore d’un four à  gaz…, le maréchal-ferrant peut exercer en tant que travailleur indépendant et se déplacer jusqu’aux écuries pour exercer son métier.

II – Principales tâches d’un maréchal-ferrant

Les principales tâches d’un maréchal-ferrant sont les suivantes :

  • Conçoit les ferrures et effectue la pose des fers : ces ferrures peuvent être de routine ou orthopédiques ou thérapeutiques, selon certaines prescriptions de vétérinaires.
  • Ne forge pas les fers à  cheval par lui-même.
  • Savoir détecter parfois certaines pathologies de l’animal et avertir le propriétaire.
  • Enlever l’ancien fer.
  • Retirer l’excédent de corne et parer le pied du cheval.
  • Le fer, une fois chaud, est ajusté au sabot puis collé ou cloué à  celui-ci.


III – Qualités et compétences requises

Les principales qualités d’un maréchal-ferrant sont:

  • Avoir une connaissance générale de l’anatomie du cheval.
  • Aimer les chevaux.
  • Savoir être communicatif et tendre avec les chevaux.
  • Disposer d’une affinité sans pareille avec les chevaux.
  • Connaitre les anomalies liées à la démarche de l’équidé : causes de boiteries, défauts d’aplomb… Cette composante lui est indispensable afin de parer le sabot.
  • Disposer d’un certain savoir-faire dans le domaine de la forge.
  • Doit savoir ajuster les fers à la forme et à la mesure du pied du cheval.
  • Avoir une telle habileté
  • Être capable d’effectuer de larges déplacements pour se procurer un fer adapté à une pathologie particulière dans un commerce spécialisé.
  • Savoir user d’un charisme et d’une autorité naturelle lui permettant de se faire respecter des chevaux.
  • Une bonne constitution physique : il doit utiliser sa force humaine et sa maîtrise lorsque le cheval est réfractaire
  • Endurant car il travaille souvent les genoux fléchis et le dos courbé.
  • Faire preuve de disponibilité et d’adaptabilité : leurs horaires sont relativement étendus et ils peuvent être sollicités à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit pour effectuer des interventions d’urgence (fourbures, abcès…).

IV – Formation

Pour bien exécuter le métier de maréchal-ferrant, il est utile de préparer un des diplômes suivants :

CAP agricole et le brevet technique des métiers « maréchal-ferrant ».

BTM qui fournit plus de bases dans le domaine du ferrage et de médecine orthopédique.

N.B : Intéressant de se spécialiser dans l’orthopédie équine de façon à valoriser son profil.

V – Liens utiles

www.cidj.com › INFOS › Métiers

www.onisep.fr › Secteurs › Fiches métier

https://www.l4m.fr › Accueil › Emag › Fiches métiers › Artisanat

VI – Que faire à présent

Pour lancer son activité en indépendant, il faut :

  • Distribution de cartes de visite et autres flyers d’identification chez les vendeurs de matériels, produits, engins agricoles, forges, cabinets de vétérinaires, magasins animaliers…
  • Faire du porte-à-porte  auprès des exploitations agricoles, écuries, clubs équestres de la région…
  • Avantager le “bouche-à-oreille”.
  • Affichages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here