fbpx

Complément de salaire : 23 idées qui marchent vraiment

Avec un coût de la vie en constante augmentation, jamais il n’a été aussi difficile de boucler les fins de mois.

Si vous êtes sur cet article, c’est que cette problématique vous parle à vous aussi.

Vous n’aurez pas pu mieux tomber si votre souhait est de multiplier les sources de vos revenus pour compléter votre salaire.

Car il faut bien l’avouer : en ces temps de crise, on se retrouve à serrer la ceinture plus qu’on ne le devrait.

Pourtant, il existe une multitude de façons d’obtenir un complément de salaire en y mettant un peu du sien.

Comment se fait-il que vous n’en ayez jamais entendu parler ?

La réponse est simple : vous n’avez jamais pris au sérieux ces pistes ou bien vous n’avez jamais pris le temps d’en prendre connaissance.

Cette fois-ci, je vous ai concocté un article regroupant pas moins de 23 idées ayant déjà fait leurs preuves et qui vous permettront de gagner de l’argent facilement – ou presque – pour compléter votre salaire.

Je vous invite à aller jusqu’au bout de l’article, car parmi toutes ces idées, il y en a sûrement au moins une qui vous parlera.

Bonne lecture !

I – La vente sur Internet :

Beaucoup de personnes ont la fibre commerciale, mais l’ignorent encore. C’est peut-être votre cas à vous ici.

Dans cette première section, nous allons explorer les idées en rapport avec la vente sur Internet.

1. Le Bon Coin & eBay :

Chaque jour qui passe voit augmenter le nombre d’annonces publiées sur Leboncoin et eBay. À première vue, cette information n’est pas du tout décisive et pourtant !

Parmi les personnes qui publient des annonces sur ces sites, il y a celles qui ne veulent que se débarrasser de leurs objets trop encombrants ou encore défectueux.

Ici l’idée est simple : repérer les bonnes affaires, les acheter, attendre le bon moment et les revendre. Si vous vous en sortez en bricolage, il vous sera même possible d’acheter et de réparer des produits défectueux pour ensuite les remettre en vente.

Pour réussir ce plan, vous devez rester à l’affût des bonnes affaires et n’acheter que des objets dont vous connaissez bien le fonctionnement, pour pouvoir gérer au mieux la phase de la vente.

J’ai d’ailleurs déjà écrit un article à ce sujet que vous pouvez consulter ici.

2. Amazon FBA :

Géant incontournable de la vente en ligne, Amazon est devenu en l’espace de deux décennies seulement un formidable tremplin pour les vendeurs du monde entier.

Et si l’offre FBA (Fulfillment By Amazon) pouvait parfaitement vous convenir, mais que vous n’y avez jamais fait attention auparavant ?

En gros, grâce à l’offre FBA, Amazon se chargera pour vous de stocker les marchandises que vous souhaitez vendre, mais ce n’est pas tout, puisque Amazon mettra à votre disposition tout son marketplace pour promouvoir vos produits.

Dit comme ça, ça peut avoir l’air compliqué, mais c’est tout à fait le contraire, puisque Amazon s’occupera de tout l’aspect logistique lié à vos ventes, en allant même jusqu’à livrer vos clients.

À vous, il ne restera plus qu’à trouver une bonne idée de produit à vendre – que vous le produisiez vous-même ou que vous l’achetiez ailleurs.

Pour en savoir plus à ce propos, je vous conseille ce lien :
https://yannick-chastin.com/amazon-fba/

3. Le MLM (ou marketing de réseau en français) :

Aussi appelé « vente multiniveau », ce procédé fait parfois polémique à cause d’entreprises peu scrupuleuses qui y ont recours, mais je vous l’assure, il ne s’agit pas du tout d’une arnaque.

Je vous explique : l’idée est de rejoindre une entreprise pour ensuite promouvoir avec vos propres supports leurs produits.

Chaque vente réalisée grâce à vous vous donnera accès à une commission.

Par la suite, vous pourrez vous aussi recruter des vendeurs pour le compte de cette entreprise. Chacune de leurs ventes vous rapportera à vous aussi une petite commission, de même que pour les vendeurs qu’ils recruteront à leur tour.

Le concept est simple et efficace. Mais il faut choisir la bonne entreprise avant de se lancer. Cela tombe bien, j’ai déjà rédigé un article à ce propos que vous pouvez lire ici.

4. Le dropshipping :

La chose qui dissuade le plus souvent les vendeurs en herbe de se lancer, c’est la gestion de stock. Et pour cause, pour un novice, cela peut être un exercice périlleux.

C’est pour cette raison que le dropshipping a été inventé. Le concept est simple : vous parcourez en ligne le catalogue d’un fournisseur, vous choisissez ensuite les produits que vous souhaitez vendre (sans avoir à les acheter au préalable).

Là, vous créez votre propre site (une boutique en ligne) pour récolter des commandes. Une fois les commandes obtenues, elles sont transmises à votre fournisseur qui s’en occupera.

Dans tout ce processus, vous recevrez vos bénéfices pour chaque vente effectuée grâce à vous.

Votre rôle principal en tant que dropshipper, ce sera de gérer l’aspect publicitaire des produits que vous voulez vendre.

À ce propos, il y a l’excellent article de codeur qui vous éclairera sur cette question :
https://www.codeur.com/blog/comment-faire-dropshipping/

II – Blog & rentabilité :

Si vous n’avez jamais créé de blog, ce serait peut-être le temps de vous y mettre.

En effet, en plus d’alimenter votre blog avec des sujets qui vous passionnent, il vous est possible de le rentabiliser en gagnant de l’argent grâce au trafic que vous générez, mais pas seulement.

5. Google Adsense :

Il existe plusieurs recettes pour être derrière un blog populaire qui génère un trafic respectable. Parmi ces recettes, on retrouve la qualité des billets qui y sont publiés.

Pour les lecteurs, un blog se doit d’être incontournable, et pour l’être, il doit être quotidiennement mis à jour, en proposant un contenu de qualité, des conseils ou encore de bons plans.

Si votre blog atteint un certain seuil de popularité, il vous sera possible de recourir à Google Adsense pour y diffuser quelques annonces publicitaires.

Cela vous permettra de générer des gains passifs, en comptant uniquement sur la visibilité de votre blog.

Pour en savoir un peu plus :

Google Adsense : Combien D’argent peut-on gagner

6. YouTube :

Aujourd’hui, avec l’explosion du contenu sur YouTube, on y observe différentes chaînes qui marchent très bien.

Cette plateforme attire tous les types de public. Du contenu en rapport avec le jardinage jusqu’aux tutoriaux en tout genre, YouTube a de la place pour tous les sujets, y compris les plus improbables.

Pour gagner de l’argent grâce à YouTube, il existe plusieurs moyens différents, même si les gens ont tendance à croire qu’il faut nécessairement monétiser ses vidéos pour y parvenir.

Si vous trouvez un sujet original à traiter sur votre chaîne YouTube, il vous sera possible de gagner de l’argent en vous faisant sponsoriser ou encore en procédant à des placements de produits.

Si cette piste vous intéresse, je la développe davantage ici.

7. Le coaching en ligne :

Pour générer un complément de salaire grâce à son blog, rien ne vaut de vendre son expertise directement grâce à la visibilité offerte par votre blog.

Pour cela, rien de bien difficile. Il vous suffit de proposer à la vente des séances directes (sur Skype par exemple) en indiquant ce que vous êtes en mesure d’apprendre à vos futurs clients.

Vous seriez surpris de constater que la plupart des gens sont toujours ouverts à de nouvelles formations capables de leur ouvrir de nouvelles perspectives. À condition que lesdites formations soient de qualité.

Moi-même, le coaching en ligne me permet de mettre du beurre dans les épinards comme vous pouvez le voir ici.

8. L’affiliation sur Internet :

Il s’agit là d’un concept simple et efficace. L’affiliation est accessible à tout le monde, à condition de savoir « vendre » un produit.

Le but est de faire la promotion d’un produit donné, mais qui n’est pas le vôtre. Si une vente est réalisée à travers votre promotion (via votre blog), alors vous toucherez une commission allant de 20 à 50%.

C’est un concept qui fonctionne très bien en ce moment sur Internet et il ne nécessite aucun investissement financier de votre part. Le tout étant de propulser votre blog pour qu’il puisse attirer de nouveaux clients sans que vous n’ayez à fournir d’efforts publicitaires.

Beaucoup de gens commencent par-là lorsqu’ils débutent sur leur blog. Ça a été mon parcours à moi aussi lors de mes débuts sur Internet.

J’en parle davantage sur un article dédié. C’est par ici que ça se passe si ça vous intéresse.

III – Des services, encore des services :

Sur Internet comme dans la vraie vie, on ne vend pas que des objets physiques. L’économie des services concerne même encore plus le monde virtuel, grâce à la numérisation des produits vendus.

Ainsi, sur Internet, pour peu que vous ayez un minimum de talent et de savoir-faire, vous serez en mesure de vendre différents produits pour générer un complément de salaire sans avoir à vous épuiser.

9. Devenir freelance :

Ces dernières années, nous avons assisté à la multiplication des plateformes de freelance sur Internet, même si aucune d’entre elles ne semble en mesure de détrôner le mastodonte Upwork, anciennement connu sous le nom d’Odesk.

En tant que freelance inscrit sur ces plateformes, votre rôle sera de soumissionner pour des missions dans différents domaines. (Rédaction web, création de contenu graphique, montage vidéo, etc.)

Votre rémunération sur ces plateformes dépendra de plusieurs facteurs, mais cela peut rapporter gros si vous êtes bon dans ce que vous faites.

Le mieux reste de vous y inscrire et d’y remplir votre profil pour essayer. C’est totalement gratuit et comme c’est en freelance, vous ne vous engagez à rien.

Notez que si vous n’êtes pas anglophone, Upwork ne vous conviendra pas pour commencer. Je vous oriente donc naturellement vers la plateforme francophone Malt.

10. Les micro-services :

Parmi les concepts franchement novateurs, on retrouve celui de la vente de micro-services sur Internet.

Le principe est on ne peut plus simple : vendre différents types de services pour 5 €, histoire d’attirer de nouveaux clients.

Le but ici est de pouvoir se vendre, y compris auprès des clients les plus réticents à acheter des services sur Internet.

Qu’importe votre domaine d’expertise, vous trouverez des clients prêts à payer pour vos prestations sur des plateformes comme 5euros ou encore son versant anglophone, Fiverr.

Une fois que vous aurez fait la promotion de votre savoir-faire à travers un échantillon à 5 €, libre à vous d’entamer des missions qui vous rapporteront nettement plus sur ces plateformes (à travers un système ingénieux d’options payantes pour vos projets).

L’idée est de convaincre vos futurs clients que vous leur êtes indispensable.

J’ai fait un article à ce sujet et je vous invite à le consulter si jamais cette piste vous intéresse. C’est par ici que ça se passe.

11. Devenir chauffeur :

Si vous n’êtes pas du genre casanier et que vous êtes prêt à vous retrousser les manches pour proposer des services directement sur le terrain, sachez qu’il y a bien la piste des VTC.

Aujourd’hui, impossible d’être passé à côté du phénomène Uber, à moins d’avoir été dans le coma durant ces dix dernières années.

Au-delà des polémiques à ce sujet, devenir chauffeur Uber, ça peut rapporter pas mal, à condition de disposer d’un véhicule, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

D’autres plateformes comme Blablacar vous offrent la possibilité de diviser vos frais lors de vos déplacements. En covoiturage, vous ne gagnez pas d’argent à proprement parler, mais vous limitez considérablement vos dépenses lors de vos déplacements.

12. Parcourir les petites annonces :

Ne sous-estimez jamais l’utilité des petites annonces et du nombre impressionnant de petits emplois que l’on peut y retrouver.

Bien sûr, en parcourant les petites annonces de votre région, vous ne trouverez pas l’emploi de vos rêves, mais il y a de quoi faire si vous êtes du genre volontaire.

Du baby-sitting jusqu’aux travaux d’intérieur, vous ne manquerez pas de trouver des offres d’emploi qui ne vous prendront qu’un jour ou bien une soirée.

Si vous êtes prêt à vous déplacer, n’hésitez pas à aller sur des sites comme YoupiJob. Très vite, cela vous permettra de compléter votre salaire de façon remarquable.

IV – Être auteur sur Internet :

Pour les personnes les plus adroites avec les mots et la langue, il est possible de gagner pas mal d’argent sur Internet, à condition de savoir s’y prendre.

Il existe même des plateformes dédiées aux rédacteurs en herbe qui voudraient vendre leurs rédactions sur Internet.

13. Devenir rédacteur :

Comme je le soulignais, de plus en plus de plateformes vous proposent de vous inscrire pour devenir rédacteur et enchaîner les articles.

La rémunération varie d’une plateforme à une autre et vos gains dépendront aussi de vos propres aptitudes.

Dans la plupart des cas, vous utiliserez ces plateformes comme tremplin pour vous constituer votre propre base de clients.

Pour commencer, je vous conseille d’aller sur Redacteur.com ou bien Greatcontent.

L’avantage de ces plateformes est que vous pourrez y travailler à votre rythme, en y consacrant une heure ou deux par jour seulement si vous le souhaitez.

J’ai rédigé un article à ce sujet si cela vous intéresse. Vous pouvez le consulter ici.

14. Devenir correcteur :

Derrière les rédacteurs, il y a souvent une trainée de fautes d’orthographe, mais aussi de syntaxe. Pour y remédier, on embauche des correcteurs.

Si vous avez la capacité de vous concentrer sur un texte pour en débusquer toutes les coquilles, cela pourrait vous intéresser.

Tout comme pour le métier de rédacteur en ligne, je vous conseille de débuter sur une plateforme dédiée pour rencontrer vos premiers clients.

Par la suite, libre à vous de les rediriger vers votre blog pour continuer à leur proposer vos services.

Si vous êtes doué avec la langue française, mais que vous n’avez pas de temps à allouer à la création de contenu original, jetez un coup d’œil à cet article que j’ai rédigé ici.

15. Devenir traducteur :

Tout le monde n’a pas la chance d’être bilingue ou même polyglotte. Ceux qui le sont et qui disposent d’une solide maîtrise d’au moins deux langues différentes peuvent devenir traducteurs sur Internet.

Encore plus facile que le métier de rédacteur, celui de traducteur consiste à traduire des textes qui existent déjà. Attention, cela nécessite tout de même une certaine rigueur, surtout pour certaines missions où une traduction irréprochable est exigée.

Parmi les plateformes françaises qui proposent des missions de traduction, on retrouve TextMaster. L’inscription y est gratuite, mais il vous faudra passer un petit test avant que votre compte ne soit validé.

16. Écrire et publier sur Kindle :

Avec la mise en place du service Kindle, Amazon a complètement chamboulé notre rapport au livre de façon générale et dans le bon sens.

Grâce à Kindle, il est désormais possible pour chaque auteur de s’autoéditer à peu de frais, en bénéficiant d’une visibilité incroyable grâce au support d’Amazon.

Si vous avez toujours rêvé d’écrire un roman, un essai ou bien une formation, peut-être que le moment est venu pour vous de vous donner une chance via Kindle.

Si vous souhaitez vous lancer en tant qu’auteur sur Kindle, je vous invite à consulter l’article que j’ai écrit à ce propos ici.

V – Monnayer son savoir :

À travers votre parcours, vous avez sans doute accumulé beaucoup plus de connaissances que vous ne le croyez.

Sur Internet, tout peut se vendre, y compris votre savoir. À condition d’être en mesure de le transmettre.

Cette section concerne donc surtout les personnes ayant un minimum de pédagogie.

17. Créer et vendre des formations :

Cette piste est encore fraiche, mais elle a déjà fait ses preuves jusqu’ici.

De nouvelles plateformes apparaissent sur Internet et vous proposent d’y vendre des formations que vous aurez préalablement créées.

Au moment de la rédaction de cet article, la plateforme qui me semble la plus intéressante du moment, c’est Udemy.

Avec ses 27 000 formateurs et ses 17 millions de clients potentiels, vous n’aurez aucun mal à vous y faire une place.

Une fois vos formations en ligne, Udemy s’occupera de les vendre pour vous, mais rien ne vous empêchera d’en faire la promotion sur vos propres supports (blog, site web, etc.).

Les formations ainsi publiées vous permettront de générer des gains passifs pour compléter votre salaire.

Je détaille tout ça sur un article que vous retrouverez ici.

18. Enseigner en ligne :

Si vous aimez enseigner des choses aux gens, sachez qu’il vous est possible de le faire directement à partir de chez vous.

Non seulement vous pouvez le faire sans avoir à bouger de chez vous, mais c’est aussi une activité très rentable financièrement.

Cette piste concerne aussi bien les profs à la retraite que les étudiants qui sont en mesure de fournir des cours de différents niveaux.

De plus en plus de plateformes vous offrent la possibilité d’enseigner en ligne, à l’instar de Superprof ou encore MyMentor.

Là aussi, j’ai déjà rédigé un article très complet sur la question. Cliquez ici pour le parcourir.

19. Devenir consultant :

Les grandes entreprises comme les petites sont toujours à la recherche de nouveaux consultants.

Certains domaines sont complexes et il est difficile pour ces entreprises de naviguer à vue.

C’est là où vous pourriez intervenir avec votre expertise en offrant vos services en consulting pour arrondir vos fins de mois.

Il s’agit d’un travail facile, mais qui nécessite au préalable des connaissances abouties dans votre domaine d’intervention.

Une fois votre première mission achevée, votre réputation parlera pour vous si c’est quelque chose pour laquelle vous êtes fait.

Si cela vous intéresse comme moyen de compléter votre salaire, je vous conseille d’aller sur cet article de Legalstart :
https://www.legalstart.fr/fiches-pratiques/devenir-travailleur-independant/comment-devenir-consultant/

20. Donner des cours à domicile :

Si c’est au contact des autres que vous vous épanouissez le plus, alors il vous est possible de donner des cours d’appoint à domicile.

Vous pouvez aussi bien vous déplacer chez votre élève que l’inviter chez vous pour dispenser votre cours.

Donner des cours à domicile est à la portée de tout le monde, pour peu que vous ayez quelque chose à apprendre aux autres. Cela peut très bien être des cours de guitare, de mathématiques, de français ou même de self-defense.

En fonction des formules que vous proposerez et de la nature de vos cours, vous pourrez aussi bien donner un cours à un élève seul ou bien décider d’en regrouper plusieurs à la fois.

Il s’agit d’une activité particulièrement rentable, d’autant plus que vous pourrez y consacrer n’importe quelle quantité de temps par semaine, sans aucun engagement particulier.

Komal a publié un petit article assez intéressant sur ce sujet :

Donner des cours à domicile : mode d’emploi

VI – La location :

Avez-vous des objets et des biens dont vous ne vous servez que rarement ? Sans doute, comme tout le monde.

Il n’est pas impossible que vous ayez déjà tout ce qu’il vous faut chez vous pour gagner de l’argent facilement, sans même vous en rendre compte.

Louer certaines choses dont vous disposez pourrait vous rapporter gros, sans aucun investissement de votre part.

21. Louer son appartement :

L’essor de la plateforme de location Airbnb a complètement bousculé notre rapport à l’immobilier et au secteur de l’hôtellerie.

Il est désormais devenu possible pour tous les particuliers de louer leurs appartements avec assez de garanties pour ne rien avoir à craindre en cas d’incident.

Mais ce que les gens ignorent encore avec Airbnb, c’est qu’il leur est aussi possible de louer une seule chambre sur cette plateforme.

C’est une information précieuse, surtout si vous disposez actuellement d’une chambre inoccupée que vous utilisez comme débarras seulement.

Vous retrouverez ici un article que j’ai publié à propos d’Airbnb et de ses avantages pour vous.

22. Louer sa voiture :

Cette piste est très intéressante pour les personnes qui possèdent une voiture, mais qui ne l’utilisent pas tous les jours.

Si c’est votre cas, sachez qu’il existe des plateformes qui vous permettent de la louer pour la durée que vous souhaitez.

En fonction de la ville où vous vivez, la demande pourrait très bien être importante.

Allez directement sur des sites comme Ouicar ou Drivy pour voir les modalités de cette location.

Je vous laisse ce lien vers un article de Unsousestunsous qui compare 3 plateformes différentes :
https://unsouestunsou.com/louer-sa-voiture

23. Louer des objets :

Tout ce qui traine chez vous et que vous n’utilisez pas quotidiennement est susceptible d’être loué à travers certains sites.

L’appareil photo, la boîte à outils, la tondeuse à gazon… tous ces objets pourraient vous rapporter des dizaines d’euros en location.

La plupart du temps, il s’agit d’une location au jour, ce qui veut dire que votre objet sera toujours à votre disposition le lendemain dans le cas où vous en ayez besoin à nouveau.

Sharinplace et Zilok sont deux plateformes qui pourraient vous intéresser si vous avez des objets à louer chez vous.

Le site Comment-economiser.fr a d’ailleurs publié un article très complet à ce propos :
https://www.comment-economiser.fr/meilleures-objets-location-entre-particuliers.html

Conclusion :

Après avoir moi-même testé beaucoup de ces idées, je suis en mesure aujourd’hui de vous assurer qu’elles marchent, à condition de savoir s’y prendre et d’être persévérant.

Beaucoup de personnes en quête de complément de salaire finissent par abandonner après les premiers échecs ou bien face à l’absence de résultats rapides.

Mais je vous le dis clairement : ces pistes nécessitent un minimum d’investissement humain de votre part. Certaines porteront leurs fruits assez rapidement, tandis que d’autres requerront un peu plus de patience.

Avant de vous lancer dans une des idées proposées ou plusieurs, évaluez vos moyens de départ, ajustez un plan et tentez de vous y tenir jusqu’à ce que l’opération vous soit profitable financièrement.

Enfin, si vous aussi vous avez vos propres idées sur comment obtenir un complément de salaire sans trop forcer, je serais curieux d’en apprendre davantage en commentaire.

Moi, c'est Nassim

Vous souhaitez travailler de chez vous ? Avoir un complément de revenu ou avoir votre affaire ? Ce site est la pour vous aider à y arriver. Comment ? Avec des informations pratiques et de qualité.  Je suis Nassim, 36 ans, marié, deux enfants et ... je travaille de chez moi à temps plein sur différents sites web (plus de détails me concernant ici). Si vous avez envie de discuter de votre projet, n'hésitez pas à me contacter.

Un avis ? Une question ? Un commentaire ?

>