fbpx

Comment réussir en affiliation – 15 experts répondent!

Si vous êtes en train de lire cet article, c'est pour une raison toute simple.

Vous vous intéressez de près ou de loin au fabuleux monde de l'affiliation.

Vous n'avez pas tort. 

C'est un super moyen pour se lancer en ligne et réussir à gagner de l'argent (un peu ou beaucoup, ça dépend).

Il y a un hic cependant.

Vous avez du mal à vous lancer ou pire encore.

Vous vous êtes lancé, mais vous n'arrivez pas à obtenir les résultats que vous souhaitez.

Que dalle. Nada. Les résultats ne sont pas la.

J'ai vu juste ?

Si c'est bien le cas, ce qui va suivre va (énormément) vous plaire.

Vous souhaitez donc réussir en Blogging ? 

Faire de l'affiliation ou vendre vos infoproduits?

Inscrivez-vous, et vous recevrez des informations de qualité pour vous aider à réussir votre projet

J'ai demandé à 15 experts en Marketing sur Internet de répondre à deux questions : 

  1. Que font ceux qui réussissent en affiliation de plus que ceux qui ne réussissent pas » 
  2. Peux-tu partager une stratégie ou une astuce que tu as personnellement mises en place et qui a donné de très bons résultats ? 

Et vous savez quoi ? 

Ils ont accepté 🙂

(cette introduction n'aurait aucun sens si ce n'était pas le cas 🙂 )

Fin du suspense. Je vous laisse découvrir leurs réponses. 

Nina, Frédéric, Sylvain (M), Sylvain (L), Greg, André, Thierry, David, Ling-en, Kevin, Nicolas, Rémy, Frank, Bertrand, Rudy ...

C'est à vous !

1. Rémy Bigot de Monter son business

Rémy Bigot , 30 ans, est webmarketer indépendant depuis 2003. Il accompagne les entreprises dans leur réussite sur internet. Il les aide notamment à améliorer leur site en vu d’augmenter leur efficacité et de transformer plus de visiteurs en clients. Il les accompagne également dans leur stratégie d’acquisition de trafic et de clients.
Son objectif : leur permettre de vendre plus et mieux leurs produits et services grâce à internet.
Accessoirement, il sévit aussi sur le blog 
Monter son business.


2. André Dubois de TraficMania.com

André Dubois vis à 100% de ses blogs 2013.

Sur son blog, traficmaniail s'est fixé une mission : apprendre à ceux qui le souhaitent de blogeur si bien qu'il puisse en vivre. 


Question 1 : Selon toi, que font ceux qui réussissent en Affiliation de plus que ceux qui ne réussissent pas ? 

Ceux qui réussisse en affiliation construise une audience qui a confiance en eux. C'est pour cela que les gens achètent ce qu'ils recommande. L'affiliation génère des grosses sommes dans la durée, ce n'est pas un sprint.

Question 2 : Peux-tu partager une stratégie ou une astuce que tu as personnellement mises en place et qui a donné de très bons résultats ? 

Faites des tests, en vidéo ou en articles de blog. Une etude de cas complète, orientée sur les résultats du produits cartonne littéralement, comme ce genre d'articles: https://traficmania.com/plus-inscrits-mailing-liste qui m'a rapporté plus de 9000 euros de vente de produit affilié.

3. Frank Houbre de businessdynamite.xyz

Passionné de guitare et de marketing, Frank a mis en place en 2014 MyMusicTeacher (double médaille d’or au concours Lépine).
L’enseignement est régalement une passion pour lui. Passion qu’il a étendue à d’autres branches comme l’e-commerce et le dropshipping grâce à ses études en Marketing digital.
Business Dynamite est donc né lorsque Frank a voulu associer deux de ses meilleures compétences à savoir Marketing et Enseignement.


4. Nina Habault de mademoiselle-webmarketing.fr

Hello, je suis Nina Habault, connue sous le Pseudonyme "Melle Webmarketing".

Je suis spécialisée dans l'affiliation Marketing. Cela signifie que je vous aide à gagner de l'argent en restant de votre maison, magique non ?


Question 1 : Selon toi, que font ceux qui réussissent en Affiliation de plus que ceux qui ne réussissent pas ?

Avant tout, ceux qui réussissent  pensent que c'est possible, j'ai beaucoup trop de personnes remplies de doutes même avec des preuves qui pensent que l'affiliation ne fonctionnent pas. Je ne leur en veux pas, ils ont été "éduqué" comme cela et en France on a cette notion du travail dur alors que le travail facile c'est forcément de l'arnaque. J'espère que les mentalités changeront à ce sujet. Oui au début beaucoup de travail mais ensuite les revenus sont en automatiques. Déjà, sans avoir la mentalité de penser d'avance que c'est possible, 90% échouent. 

Ensuite, tout le monde ne va pas regarder jusqu'au bout la formation, ensuite ceux qui l'auront fait ne vont pas appliquer et ceux qui vont le faire quand même ne vont appliquer que 2 petits conseils et crier au scandale au bout de 24H qu'ils ne sont pas encore riches (véridique) 

Pour réussir en tant qu'entrepreneur, il faut se conditionner pas mal à vouloir changer la mentalité, mais beaucoup refusent de changer cela. En conséquent, je pense que c'est la différence d'état d'esprit qui joue. 

Question 2 : Peux-tu partager une stratégie ou une astuce que tu as personnellement mises en place et qui a donné de très bons résultats ?

Une astuce simple que je mets toujours en place désormais c'est de créer une séquence d'email avec un email par jour pour dire en quoi le produit en affiliation a été une très bonne expérience pour moi. Je raconte ainsi pourquoi je l'ai acheté dans le premier email, les objections et les réponses dans le second email, mes résultats dans le troisième email...etc avec ainsi entre 7 et 10 emails chaque jour suite à leur inscription. En racontant mon expérience par rapport aux produit, mes clients qui passent par mon lien affilié n'ont plus peur d'acheter et n'ont plus aucun frein pour passer à l'achat car je les rassure. 

5. Bertrand Kervella de marketingdereseausolution.com

Bertrand a démarré son aventure MLM en novembre 2011.
Passionné de voyages, il s'est vite spécialisés dans le marketing d’attraction, c-à-d attirer les bonnes personnes via Internet plutôt que démarcher tout le monde.
La mission de son blog est d’aider les réseauteurs à développer leurs compétences en Personal Branding et marketing sur Internet.


6. Sylvain Lembert de Webmarketing & co’m

Consultant en communication digitale depuis 2004, Sylvain a pu intervenir aussi bien en agence de communication que chez l’annonceur. En 2006, il lance Webmarketing & co’m. Aujourd’hui, il accompagne les professionnels de la communication à monter en compétence et développer leur carrière via un parcours de formations certifiant « Développer son activité avec le webmarketing ». Il accompagne également les consultants et coachs à développer leur activité de formation via un parcours de formations pour les formateurs.


Question 1 : Selon toi, que font ceux qui réussissent en Affiliation de plus que ceux qui ne réussissent pas ?

Pour moi le plus important pour réussir en marketing d’affiliation est le choix du programme d’affiliation en lui-même.

Je pense que 90% de la réussite réside dans ce choix. Déjà, avant de commencer, tu dois parfaitement connaitre ton audience. Si ce n’est pas encore le cas, travaille ton persona, fais des études afin de mieux appréhender les besoins de ta cible.

Ensuite, les programmes dont tu vas faire la promotion doivent absolument matcher avec les vrais besoins de ton audience. Lorsqu’on est rémunéré à la performance, on ne peut pas s’attarder sur des programmes dont on n’est pas sûr à 100% qu’ils vont répondre à un vrai besoin de notre cible.

Une fois ce premier prérequis passé, il faut également être sûr à 100% de la qualité du produit ou du service mis en avant par le programme d’affiliation. Tu dois avoir autant confiance envers ces produits qu’envers tes propres produits. Si en plus, l’entreprise est reconnue, c’est encore mieux.

Dernier point, le produit ne doit pas demander un gros engagement de la part de ton audience. S’il faut mettre en avant un produit à 1500€ avec paiement en 10 fois ou autre, certes la commission du programme d’affiliation sera intéressante mais le taux de transformation sera tellement faible que cela demandera un gros effort de promotion pour payer.

Les 10% restant pour réussir vont être déterminés par :

  • La façon dont tu vas intégrer le programme à ton audience. Un conseil fais comme si c’était ton produit. Il faut que cela soit aussi bien intégré à ton site ou ton audience que tes propres produits.
  • Les leviers digitaux que tu vas activer : mailing, articles de blog, communication sur les réseaux sociaux, ciblages publicitaires si tu as recours à de l’audience payante…

Question 2 : Peux-tu partager une stratégie ou une astuce que tu as personnellement mises en place et qui a donné de très bons résultats ?

Chaque année, je participe au programme d’affiliation pour faire la promotion du salon E-marketing. Déjà c’est un produit qui répond aux critères de réussite qu’on vient de voir :

  • Il matche avec mon audience de professionnels du marketing.
  • C’est un événement de qualité et reconnu par mon audience.
  • L’inscription est gratuite et ne demande pas d’engagement financier.

Pour promouvoir ce produit, je fais un vrai plan de communication les 2 mois précédents le salon. Il y-a bien sûr des bannières sur le site, mais j’active tous mes leviers : des articles éditoriaux, des mailings, des relais sur les réseaux sociaux, j’intègre également le salon dans ma série d’email automation qui engage les nouveaux abonnés à la newsletter.

Et les résultats sont au rendez-vous 🙂

7. Greg Lagrange de lifestylers.fr

Grégory Lagrange est consultant en web marketing, copywriting et techniques de ventes. Il est également le fondateur du blog LifeStylers.fr dans lequel il partage conseils et astuces sur le marketing pour aider ses à lecteurs à avoir plus de business, de lifestyle et de vie. 


8. Thierry Dubois de Marketing Bienveillant

Thierry Dubois - 50 ans - consultant en marketing digital.
Mon blog Marketing Bienveillant est spécialement conçu pour tout freelance, formateur, coach ou consultant qui souhaite trouver des clients et vendre ses offres sur le Web.


Question 1 : Selon toi, que font ceux qui réussissent en Affiliation de plus que ceux qui ne réussissent pas ?

Ceux qui réussissent vraiment en affiliation ont un point en commun : ils ont mis en place leur propre modèle d'affaires

1.  L'affilié qui réussit a une présence en ligne sur une thématique précise

Il y a environ 10 ans où il était encore possible de s'enrichir avec l'affiliation avec une squeeze-page, un cadeau, une séquence mails. Et en faire la promotion avec Adwords.

Ce temps est révolu. Avoir un blog est devenu indispensable afin d'apporter dans un premier temps à ses lecteurs des conseils, des informations de qualité sur une thématique.

2. L'affilié qui réussit commence par vendre son propre produit.

Le prospect ou le lecteur d'un blog est là pour trouver une solution à ses problèmes. Son premier souhait n'est pas de trouver des produits d'affiliation, les produits des autres. Non, il recherche un produit et/ou service du blogueur, de la personne qui l'a aidé, de la personne qu'il a envie de récompenser.

Autrement dit, les meilleurs affiliés fournissent un effort considérable pour leur business pour obtenir la confiance de leurs lecteurs, pierre angulaire de toute relation.

3. L'affilié qui réussit ne vend pas, mais conseille.

Au lieu d'essayer de vendre d'innombrables produits d'affiliation sur son blog ou sur les réseaux sociaux, un bon affilié :

  • sélectionne des produits d'affiliation susceptibles d'intéresser son audience ;
  • commence par acheter et tester le produit d'affiliation qu'il s'apprête à présenter à son audience.

Son objectif est d'être un bon conseillé et non un vendeur qui veut se faire uniquement de l'argent.

C'est tout simplement une question d'honnêteté. Le bon affilié est donc :

  • convaincu par le produit d'affiliation qu'il conseille.
  • objectif et présente aussi les inconvénients du produit
  • pointilleux sur la qualité du produit (la valeur de la commission reste un critère secondaire)

4. L'affilié qui réussit apporte sa valeur ajoutée

Pour être choisi plutôt qu'un autre, le bon affilié offre un contenu unique à ses lecteurs afin de se différencier de la concurrence.

Les lecteurs attendent de l'affilié qu'il raconte son expérience sur le produit. Donc au lieu de "vendre" en direct le produit d'affiliation, il apporte en complément un cadeau, un complément de valeur.

5. L'affilié qui réussit a une stratégie de promotion

Au lieu de mettre de nombreux liens d'affiliation en direct sur son blog, le bon affilié préfère la qualité à la quantité. Sa stratégie est donc pour la grande majorité des produits d'affiliation qu'il conseille de :

  • rédiger un article qui renvoie vers une squeeze-page
  • offrir un cadeau en relation directe avec le produit d'affiliation conseillé
  • créer une mailing-list spécifique
  • créer sa propre séquence de mail

De cette manière, l'affilié a la possibilité de capturer les adresses email de ses lecteurs pour les sensibiliser au produit ou pour leur proposer à l'avenir d’autres produits sur la même thématique.

En règle générale

Les personnes qui échouent en marketing d'affiliation sont souvent "effrayées" par la technologie. L'affilié qui réussit est avant tout un entrepreneur du web qui a pris la peine de se former sur de nombreux domaines :

  • mise en ligne d'un blog
  • construction d'une mailing-list
  • mise en ligne  d'une page de vente
  • rédaction web
  • etc., tous les aspects pratiques d'un business sur Internet...

Question 2 : Peux-tu partager une stratégie ou une astuce que tu as personnellement mises en place et qui a donné de très bons résultats ?

Au regard des 5 points que j'ai évoqués, la meilleure stratégie que je puisse vous donner est d'agir exactement de la même façon que ceux ou celles qui réussissent.

Même si vous entendez à droite et à gauche que faire de l'affiliation c'est facile... Il n'en est rien. C'est un business qui a ses propres exigences.
Ne mettez pas la charrue avant les bœufs, pensez dès le départ à mettre en place un réel business sur internet.

  • Pour chaque produit que vous recommandez, proposez votre valeur ajoutée afin d'apporter à vos lecteurs intéressés des informations de qualité, d'une haute valeur perçue.
  • Si vous ne démarrez pas avec votre propre produit, vous allez laisser beaucoup d'argent sur la table. Ce qui est logique. Par exemple, On gagne toujours bien plus en étant affilieur qu'affilié.
  • Pensez qu'avant de faire de l'affiliation, il est indispensable d'obtenir la confiance de ses lecteurs : savoir donner avant de recevoir.

Moi-même au départ, je faisais l'erreur de mettre uniquement des liens d'affiliation sur mon site. Les ventes se faisaient aux compte-gouttes. Jusqu'au jour où j'ai procédé d'une tout autre manière, diamétralement opposée.

L'astuce utilisée était de proposer principalement mes produits d'affiliation (appréciés et testés) :

  • dans l'espace-membres réservé à mes prospects (newsletter)
  • dans l'espace-membres réservé à mes clients (achat d'une formation)

Les résultats obtenus étaient eux aussi diamétralement opposés !

Pourquoi ? 

La loi de réciprocité a opéré ! Plus vous offrirez, plus vos prospects se sentiront redevables et auront envie de vous faire plaisir à leur tour...

La confiance établie avec vos prospects vaut tout l'or du monde et pas uniquement parce que vous vous ferez plus d'argent...Tout votre business et votre satisfaction personnelle en dépend !

Pour aller plus loin, je vous conseille de lire : Les « secrets » du Marketing d’affiliation

9. Nicolas Daudin de ABCargent.com

Bonjour, je m’appelle Nicolas Daudin, je suis le blogueur d’ABC Argent, le blog de finances personnelles aux 7 millions de visites depuis 2014 qui t’explique également comment gagner ta vie en ligne et te reconvertir professionnellement.


​Question 1 : Selon toi, que font ceux qui réussissent en Affiliation de plus que ceux qui ne réussissent pas ?

Ceux qui réussissent n’ont pas peur de tester et d’échouer, mais persévèrent malgré tout. Mes premiers sites ont été de véritables échecs, notamment le premier site qui n’a jamais dépassé 100 visites par jour. Mais cela m’a permis d’apprendre, de tirer des leçons très intéressantes et de ne plus reproduire la même erreur.

Alors oui, ce conseil est régulièrement partagé sur Internet, et peut sembler un peu bateau à force, mais il est pourtant vrai. Ceux qui veulent réussir doivent se préparer à un marathon.

Le blogging et l’affiliation ne sont pas des sprints, ni même des 10000 mètres, mais plutôt de bons gros Iron Man bien difficiles où seuls les mieux préparés sauront tirer leur épingle du jeu.

Question 2 : Peux-tu partager une stratégie ou une astuce que tu as personnellement mises en place et qui a donné de très bons résultats ? 

J’ai quelques amis blogueurs qui ont un certain succès avec leur blog, dans la même thématique que la mienne, mais lorsque je leur révèle mes revenus, ils sont toujours surpris. Je gagne 2 à 3 fois plus qu’eux, à nombre de visiteurs égal.

Ma recette ? C’est l’optimisation à outrance de la monétisation.

Dès qu’une nouvelle campagne d’affiliation arrive, je la teste – après avoir vérifié dans un premier temps que le produit ou le service est intéressant pour mon lecteur, cela va de soi. Tester, cela veut dire pour moi voir si elle convertit bien. Pour cela, je rajoute des liens dans deux de mes articles les plus lus, et je vois après quelques jours s’il y a beaucoup de clics et combien cela me rapporte. Je compare ensuite à mes autres campagnes « habituelles » et j’arbitre. Si la campagne est encore meilleure, je la laisse et je la rajoute dans plein d’autres articles, sinon je la retire.

Par ailleurs, je fais toujours attention de mentionner mes meilleurs liens affiliés le plus haut possible dans les articles – quand cela a du sens pour le lecteur, évidemment. J’ai pas mal d’articles de type « liste » et il y a une grande différence entre mentionner un produit en 1ère position de la liste ou en 10ème position : les gains peuvent varier du simple au double ou au triple.

Ces deux « petites » astuces, que je suis depuis 2 ans maintenant, ont vraiment permis de donner un bon coup de boost à mes revenus, et m’aident à exploiter au mieux les campagnes que j’ai à disposition.

Mon objectif, au final, est de maximiser à la fois l’aide à mon lecteur (le but premier du blog reste d’aider mon lecteur à trouver des solutions) et mes revenus, et en optimisant de la sorte, j’y arrive vraiment bien.

Pour terminer, je dois quand même préciser que je déconseille de procéder à cette optimisation dès le début. Tout d’abord votre objectif devra être de recevoir un trafic conséquent qui vous permet déjà de gagner plusieurs centaines d’euros. Et ensuite, une fois cette jolie somme atteinte, vous pourrez commencer à optimiser – vous aurez déjà des données importantes puisque vous recommanderez probablement plusieurs produits, depuis plusieurs pages, et vous pourrez donc les comparer.

10. Sylvain Milon de 1TPE.com

Comment parler d'affiliation sans Sylvain Milon ?

Sylvain est le fondateur d'une plateforme majeure dans le web francophone, 1TPE.com !


11. David Lefèvre de Alfange.com

David vit de l'affiliation depuis 2012. Il a créé plusieurs formations sur la liberté financière et a développé sa marketplace de formations en ligne : AlfangeAcademy.


​Question 1 : Selon toi, que font ceux qui réussissent en Affiliation de plus que ceux qui ne réussissent pas ?

Les personnes qui réussissent dans l’affiliation ont un point commun : ils connaissent vraiment le produit, le service ou la formation dont ils font la promotion.

Je vais te donner un exemple. Sur AlfangeAcademy (ma place de marché de formations en ligne) les meilleurs affiliés sont aussi des clients.

Par exemple, j’ai un client qui a acheté l’une de mes formations, qui l’a appliqué, qui a eu des résultats avec. Et maintenant il en fait la promotion. Non seulement il connaît très bien le produit, mais en plus il est légitime à en parler puisqu’il a eu des résultats avec.

Quand je vois des gens faire de l’affiliation, bien souvent ils n’ont jamais essayé le produit, et parfois même ils le connaissent à peine.

Il vaut mieux faire la promotion de peu de produits, mais bien les connaître. Plutôt que de faire de l’affiliation d’un grand nombre de produits, et d’être très vague parce qu’on ne le connaît pas bien.

Quand tu connais un produit, un service, une formation ou même une société de MLM. Quand tu l’as testé, tu peux en parler précisément et donner des informations importantes pour tes visiteurs. Et en plus ta parole vaut plus que celle d’autres personnes, puisque toi tu sais de quoi tu parles !

Question 2 : Peux-tu partager une stratégie ou une astuce que tu as personnellement mises en place et qui a donné de très bons résultats ? 

Je ne vais pas être très original, mais je vais conseiller de capturer des adresses e-mails. Lorsque j’ai commencé l’affiliation en 2012, au début je ne proposais pas aux visiteurs de s’inscrire à ma liste d’e-mails.

Du coup qu’est-ce qu’il se passait : les visiteurs arrivaient sur le site, puis repartaient. Parfois en étant passé par mon lien affilié, parfois non.

Et pendant 6 mois j’ai gardé cette “stratégie” de créer du contenu sans chercher à créer un contact durable avec mes visiteurs. Au bout de 6 mois, j’ai compris que ça ne menait à rien. J’ai revu ma stratégie, et 1 mois plus tard je dépassais les 1000€ par mois sur Internet.

Ce qui fonctionne le mieux, c’est de créer une relation avec les visiteurs.

Si tu crées seulement du contenu avec ton lien affilié, les gens vont venir, puis repartir aussitôt. Avec un peu de chance ils auront cliqué sur ton lien affilié.

Alors que si tu leur proposes un cadeau (ce qu’on appelle en affiliation lead magnet ou aimant à prospects). Dans ce cas les gens vont s’inscrirent. Et ensuite tu pourras chaque jour leur envoyer du contenu de qualité.

Comme ça, ils seront reconnaissant de la valeur que tu leur as apporté (ce que Robert Cialdini appelle le principe de réciprocité) et ils verront que tu es quelqu’un de confiance.

Au fil du temps tu auras réchauffé la relation.

Et en plus, s’ils restent inscrit pendant ne serait-ce que 6 mois, tu auras le temps de leur présenter plusieurs offres susceptible de les intéresser. Peut-être qu’ils ne seront pas intéressé par la première, ni par la deuxième. Mais en 6 mois tu auras de multiples chances de leur proposer une offre qui pourraient répondre à leur besoin.

Garde toujours en tête de penser à ton visiteur. Mets-toi à sa place pour chercher ce dont il pourrait avoir besoin.

12. Rudy Viard de webmarketing-conseil.fr

Consultant, formateur et auteur sur Webmarketing Conseil, Rudy Viard accompagne les entreprises sur Internet pour générer des leads en B2B et trouver des clients.


L'affiliation n'est qu'une petite partie des revenus de Webmarketing Conseil (l'essentiel étant la vente d'accompagnements et de formations en ligne) mais cette forme de monétisation à certaines vertus :
  • L'affiliation est une source de revenus récurrents : notamment si vous faites la promotion d'abonnements à des outils ou des formations, vous obtiendrez généralement une commission aussi longtemps que le prospect qui est passé à l'action grâce à vous restera client.
  • L'affiliation ne signifie pas forcément vendre des produits bas-de-gamme. Il aussi possible de vendre à des prestataires tiers les prospects que vous avez travaillé en amont (cela se fait dans le domaine des agences de communication, des agences web ou encore dans la vente d'assurances, de voitures...).
  • Cependant, l'affiliation a aussi les défauts de ses qualités : être affilié signifie abattre le travail que vos partenaires sont incapables de faire pour eux-même (ramener des clients) et donc d'être meilleur qu'eux pour ne pas dépenser plus à prospecter que la marge qui vous revient.

Donc à mon sens, quelques sont les clés pour réussir :

  1. Intégrer l'affiliation dans un modèle plus global de monétisation (intégrant d'autres sources de revenus)
  2. Se focaliser sur les produits à forte valeur (soit des abonnements récurrents soit des prestations ou produits générant une commission importante à chaque vente)
  3. Ne pas promouvoir des produits / outils / formations / outils dans lesquels vous ne croyez pas et/ou n'utilisez pas vous-même.

Rien de pire que ces affiliés qui essayent de refourguer leur camelote.

Si j'avais une astuce à donner : travailler suffisamment votre tunnel de conversions (donc le processus, les pages, les emails qui génèrent une commission pour vous), tester avec des petits budgets si vous achetez du trafic et enfin "scaler" (donc grandissez par étape une fois que votre tunnel est rentable).

Pour approfondir les différents modèles permettant de générer des revenus en ligne, consultez mon guide sur les 9 moyens de réussir sur Internet.

13. Kevin Jourdan de kjourdan.com

Kevin est nomade digital depuis 2014. 
Grâce à ses différents sites de niche, Kevin travaille en voyageant ( Ou l'inverse :-)).
Sur son blog, il partage tout ce qu'il met en place et teste au quotidien pour faire tourner son activité, mais également ses pensées sur le nomadisme & entrepreneuriat.


Question 1 : Selon toi, que font ceux qui réussissent en Affiliation de plus que ceux qui ne réussissent pas ?

J'ai beau avoir envie de te parler de réussite "concrète", je sais que si je m'aventure là dessus je ne vais pas répondre avec le coeur à ta question Nassim. Et comme je suis certains que les réponses seront nombreuses sur les aspects techniques de la réussite en affiliation, permets-moi de répondre ce qui me vient réellement en tête, en m'attardant sur l'expression "réussir". 

Je crois que la plupart de ceux qui ne "réussissent pas" sont dans cette situation car ils ne savent pas à quel stade l'idée de réussite est acceptable et acceptée. Je m'exprime là dessus car je suis un bon exemple d'éditeur de site ayant bien du mal à reconnaître la différence entre la réussite aux yeux des personnes externes à mon activité et vis à vis de mes aspirations / envies sans limites et donc difficiles à "mesurer".

Ceux qui réussissent à mes yeux sont ceux qui se fixent des objectifs précis, atteignables, qui ont du sens. Et qui savent ensuite reconnaître l'atteinte de ceux-ci pour profiter du plaisir du chemin parcouru. Ceux qui ne réussissent pas sont ceux qui ne savent jamais où ils en sont de leur objectif "global" et continuent donc de chasser la croissance, sans jamais voir la fin...

Donc pour réussir (en affiliation, ou ailleurs) : il faut certainement commencer par être capable de définir pour soi-même quel sera le niveau permettant de qualifier son entreprise comme une réussite. Si tu ne sais pas quel est ton objectif, et / ou que cet objectif n'a pas un vrai sens pour toi, il y a fort à parier que tu n'aies jamais réellement la sensation d'avoir réussi, même si autour de toi des gens exprimeront leur admiration des résultats que tu auras obtenu !

Question 2 : Peux-tu partager une stratégie ou une astuce que tu as personnellement mises en place et qui a donné de très bons résultats ? 

M'étant embarqué dans une réponse philosophie à ta première question, difficile de faire le grand saut vers des astuces techniques ici ! Mais essayons 🙂 Une fois la notion de réussite éclaircie, et l'objectif défini, il est certain qu'il y a des chemins plus ou moins fastidieux pour y parvenir.

Mon approche en affiliation a longtemps été de privilégier la création de sites de niches focalisés sur des requêtes à forte intention commerciale, afin d'attirer un trafic le plus qualifié possible et donc le plus susceptible de se transformer en acheteur par la suite. La qualité de l'audience prenant largement le dessus sur la quantité.

Mais avoir une audience extrêmement qualifiée ne suffit pas si le produit ou service proposé n'a pas une valeur suffisante. La notion de panier moyen et de niveau de commission attribué entrent donc en compte afin que chaque vente contribue plus fortement à l'atteinte de l'objectif fixé.

Sauf que tout cela reste très aléatoire. Les hauts et les bas de Google ne permettront jamais de garantir un revenu, et donc une réussite mensuelle fixe. L'ajout de canaux d'acquisition supplémentaires au référencement peut aider, mais dans mon cas, je n'en utilise pas, par flemme et manque de compétences hors SEO pur. 

Ma dernière approche a donc été d'aller chercher un élément supplémentaire aux bases "intention commerciale forte" et "panier moyen + niveau de commission élevé". Cet élément supplémentaire, c'est la récurrence des revenus. Peu de programmes offrent ce type de modèle économique en France, mais c'est désormais ce vers quoi je me dirige en priorité : des domaines où les annonceurs sont capables 1) de me payer bien à chaque vente et 2) de me payer tout au long de la durée de vie des clients que je leur envoie !

Si on en revient à la notion de réussite, l'association d'un objectif précis, de sites attirant une audience très qualifiée, vendant des produits ou services bien rémunérés et permettant de faire grossir chaque mois le pourcentage de revenus récurrents généré par les clients envoyés les mois précédents (ie : qui rachètent un produit, renouvellement un abonnement, etc...), me permet d'atteindre l'objectif déterminé plus rapidement et de garantir le maintien de celui-ci sur la durée avec moins de travail, de charge mentale et donc plus de temps pour réfléchir à qu'est ce que le succès pour moi pour la suite :-)).

14. Ling-en de solopreneur.fr

Ling-en est passionné par le web et par les opportunités qu'il apporte. 
En 2010, il s'est lui-même lancé dans l'entrepreneuriat grâce au blogging.
Ling-en encourage chaque mois une communauté de plus de 10 000 personnes à travers son blog, son podcast, sa chaîne YouTube, son Meetup et du coaching individuel.
Son dernier ouvrage 
Le Guide du Blogueur est une synthèse de tout ce qu'il a appris lui-même à travers la pratique et son auto-formation.


15. Frédéric Canevet de ConseilsMarketing

Frédéric Canevet est blogueur de 2006, il gère un réseau de blogs sur différentes thématiques qui attirent plus de 2 millions de personnes chaque année, avec des thématiques qui vont du Marketing au High Tech, en passant par l'Emploi et le Coaching.
Son blog majeur reste 
ConseilsMarketing.com qui rassemble tous les jours 10 000 visiteurs.


Question 1 : Selon toi, que font ceux qui réussissent en Affiliation de plus que ceux qui ne réussissent pas ?

Pour moi il n'y a pas qu'une seule action, mais plusieurs éléments à mettre en place pour qu'un programme d'affiliation fonctionne.

Voici quelques piliers de la réussite.

1 - Nouer des relations personnelles avec les Top affiliés

Devant la pléthore de produits, de services, de formations... à mettre en avant, les bons affiliés et influenceurs sont très difficiles à convaincre de faire la promo d'un produit.

Il est crucial de comprendre que ce sont les "gros" affiliés qui vont te ramener un max de prospects et de clients. Il vaut mieux se concentrer sur 5 à 10 affiliés, que d'aller chercher à mettre en place un programme pour essayer d'en séduire des dizaines en "automatique".

Le plus efficace reste la rencontre en face à face, en particulier lors d'événements. Le relationnel peut se faire aussi via un déj le midi,  un café... voire même des discussions via Messenger ou un appel au téléphone... bref le but est de faire du relationnel (et pas un simple email !).

Une technique simple peut être aussi de proposer une interview à un influenceur (si possible en vidéo afin d'échanger en direct) ou de proposer un guest posting  de qualité, puis ensuite après quelques échanges (pas juste après !) proposer de parler de son système d'affiliation une fois la relation de confiance nouée.

Par exemple Marco Bernard de marcobernard.ca a mis en place un dispositif de ce type, avec plusieurs dizaines d'interviews d'influenceurs en podcast, et ensuite il a fait une promo de sa formation via un document envoyé par la poste (une vidéo personnalisée pour chaque affilié), accompagné d'un autre rendez vous physique pour caler la promo & faire une autre interview.

2 - Avoir un partenariat Gagnant - Gagnant et engager l'affilié à faire un minimum de promotion

L'affiliation est un échec, quand l'affilié ne s'engage à rien par écrit, et qu'on le laisse faire ce qu'il veut.

Par exemple, j'ai participé à un sommet virtuel en vidéo il y a quelques mois avec une personne que je connaissais très bien.

Il a réunit tout un panel d'experts (dont souvent des personnes avec de belles listes), mais il n'a rien imposé en termes de promotion, il n'a même pas évoqué le sujet dans le "partenariat". Il a fait confiance dans la bonne volonté de chacun...

Résultat, les participants ont fait "le service minimum", c'est à dire relayer sur Twitter, écrire un article de blog... mais pas d'emailing, de push notification, de notifications chatbot...

Bien entendu, il ne s'agit pas d'imposer à envoyer un email promo sur toute sa liste, mais c'est au minimum demander un email sur une partie de la liste, ou un relais sur un espace où il y a de l'audience (ex: un groupe Facebook, une chaine Youtube à fort trafic...).

La bonne question à se poser pour réussir à ce que l'affilié fasse la promo, c'est "pourquoi mon invité ferait ma promo, et parlerait-il de mon produit ?". Qu'est ce qu'il y gagne, car s'il fait votre promo, il va d'une part vous donner ses contacts les plus chauds, et en plus il ne sait pas ensuite ce que vous allez faire de cette liste.

Un bon exemple c'est SEMrush qui invite des influenceurs qui sont utilisateurs de ses produits à parler d'un sujet, en bénéficiant de l'audience de la base clients et prospects SEMrush.

L'influenceur doit donc y gagner quelque chose de concret pour lui, qui a de la valeur, qui va lui apporter un vrai business.

Par exemple c'est lui dire qu'il va y avoir un emailing sur ta liste (et celle assemblée par tous les partenaires), avoir une dépense pub en Facebook ads pour recruter du prospect...

Il faut donc demander à l'affilié ce qu'il compte faire (le fait de juste demander cela permet d'avoir une certitude que le mettre dans la boucle ca être utile), et à quelle date afin d'avoir un engagement écrit de sa part.

Pour les gros affiliés, ce n'est pas évident de demander cela... Dans ce contexte, on peut accepter de ne pas avoir de relais, car ils serviront plutôt de "garantie" pour convaincre des affiliés moins importants de faire la promo (ex: j'ai déjà dans mon sommet virtuel, dans ma liste d'affilié Frédéric Canevet...).

J'ai remarqué que ce sont souvent les affiliés "challengers" qui font ma meilleure promo.

4 - Faire un suivi du partenariat

Cela ne veut pas dire mettre de la pression, mais cela peut être simplement demander si l'article, l'email... a bien été fait.

Cela peut se faire via par exemple l'envoi d'emails sur l'avancement du projet, sur les outils promotionnels à disposition, via des lives et mentions sur les réseaux sociaux...

En effet, il faut savoir que les bon affiliés sont souvent très occupés, et ne pensent pas toujours à vous (ou que d'autres impondérables arrivent).

Par exemple, lors du dernier sommet virtuel de Ling En de Solonpreneur.fr je m'étais engagé à faire un emailing sur une partie de ma liste "blogueurs". Or j'ai eu un gros coup de rush cette semaine là, et j'avais totalement oublié la date... Heureusement Ling En a fait plusieurs posts sur Facebook, Twitter... en me mentionnant, ce qui m' a remis l'opération en tête.

5 - Exploiter son vivier de prospects

Ce n'est pas tout d'avoir récupéré des prospects, mais il faut que le tunnel de vente soit opérationnel et efficace.

La page de vente est souvent trop négligée lors d'un lancement produit (tout est fait sur le produit, alors que c'est la page de vente qui est plus importante !).

Il faut donc prévoir une bonne page de vente soit pour la vente directe, soit pour une vente en plusieurs temps avec les séquences web séminaires, vidéos gratuites... avec toute la série d'up-sell, cross-sell, order bump, down-sell...

Cela veut dire aussi exploiter sa base de contacts, le minimum c'est de mettre en place une séquence de marketing automation.

Mais ce n'est pas tout, il faut désormais créer du lien et une connexion avec ses contacts.

Par exemple Ling En de Solopreneur.fr a créé un groupe privé Facebook (SVS 2019 participants) pour les participants au sommet virtuel avec des animations avant - pendant - après la série de web conférences avec des Facebook Live, des questions posées aux participants...

Question 2 : Peux-tu partager une stratégie ou une astuce que tu as personnellement mises en place et qui a donné de très bons résultats ? 

Je dirait que mon astuce la meilleure a été de produire un livre papier (Le Growth Hacking) et de proposer de l'envoyer à tous mes contacts. En effet le papier a encore énormément de valeur aux yeux de nombreuses personnes, et cela m' a permis de mettre en avant ma formation vidéo sur le Growth Hacking.

Cependant écrire un livre n'est pas facile, donc voici 3 autre conseils simples pour cartonner en affiliation :

  • Offrir un cadeau pour les petits affiliés (les clients) qui font une promo plutôt que de mettre en place un programme d'affiliation basé sur les gains financiers. En effet, c'est souvent plus simple pour de nombreuses personnes de faire un commentaire, un tweet, un partage sur Linkedin... que de s'inscrire au programme d'affiliation, de faire la promo... Et c'est aussi plus puissant en termes de bouche à oreille. Par exemple pour mon livre "Le Growth Hacking", j'offrais un accès à 4h de vidéo depuis le livre, et ensuite les personnes qui faisaient une recommandation sur les Media Sociaux avaient 1 mois d'abonnement à la Star Marketing Academy. Le but était d'avoir de la preuve sociale et des dizaines de témoignages. Vous pouvez aussi le faire en proposant par exemple un petit produit à 1 € ou 7 €, et proposer gratuitement un produit similaire en cas de recommandation.
  • Créer un "kit affilié" avec des bannières de pubs, des textes d'emailings, des vidéos à reprendre, des articles de blog... Le but est de faciliter la vie à l'affilié, afin que son effort suite réduire à un "copier / coller". La première fois que je l'ai fait c'est pour ma formation "bloguez comme un pro" en 2009, et cela nous a permis d'avoir immédiatement un effet booster sur les ventes.
  • Mettre en place une séquence en auto répondeur pour les clients avec une enquête de satisfaction. Dans cet email (qui est précédé d'emails incitant à utiliser la formation, à mettre en place des trucs et astuces...), je propose au client de dire en 1 clic sur un bouton s'il est content ou pas. Et suite à son choix, soit il remplit un questionnaire pour donner son avis (et une autorisation de diffusion sur internet), ou au contraire il peut exprimer son mécontentement pour que je puisse corriger le tir. Cela se fait en quelques clics avec Get Response, Aweber, Mailchimp... et Google Forms.

Hein qu'ils méritent un grand merci ?

Nina, Frédéric, Sylvain (M), Sylvain (L), Greg, André, Thierry, David, Ling-en, Kevin, Nicolas, Rémy, Frank, Bertrand, Rudy ...

Du fond du cœur merci d'avoir accepté de participer. Merci surtout d'avoir pris le temps de préparer vos réponses et vos partages 😉

A vous de jouer !

J’espère que les réponses que vous lu vous seront utliles. C'est le but. 

L'affiliation m'a permis de transformer de ma vie (j'en parle dans cet article : Gagner de l’argent avec l’affiliation : mode d’emploi).

C'est tout le mal que je vous souhaite.

Encore un truc...

Lire des conseils, c'est bien. La pratique c'est mieux.

Dernière question pour vous à présent :  

Qu'allez vous faire différemment après lu cet article ?

Bonne chance 😉 

Nassim

Moi, c'est Nassim

Vous souhaitez travailler de chez vous ? Avoir un complément de revenu ou avoir votre affaire ? Ce site est la pour vous aider à y arriver. Comment ? Avec des informations pratiques et de qualité.  Je suis Nassim, 36 ans, marié, deux enfants et ... je travaille de chez moi à temps plein sur différents sites web (plus de détails me concernant ici). Si vous avez envie de discuter de votre projet, n'hésitez pas à me contacter.

Un avis ? Une question ? Un commentaire ?

12 comments
Thierry de Marketing Bienveillant says 23/04/2019

Merci Nassim de m’avoir convié à offrir mon point de vue sur l’affiliation…

Reply
    Nassim says 23/04/2019

    Ton point de vue est toujours intéressant à lire. Tout l’honneur est pour moi 🙂

    Reply
Frederic CANEVET says 23/04/2019

Merci pour l’interview, c’était un plaisir d’y répondre (sachant que je me suis plus placé en tant qu’affilieur qu’affilié !).

En tant qu’affilié, je donnerai comme conseil :
– Faites un article super long sur le pb résolu par le produit (mini 3000 mots)
– Mettez à l’intérieur des liens vers le produit ou le service à vendre, avec des explications de comment cela fonctionne, les résultats…
– Mentionnez des influenceurs dans l’article, que cela soit via des citations, des mini interviews… comme dans cet article, et mentionnez les sur les réseaux sociaux afin d’avoir leurs relais
– Relayez cet article sur votre newsletter afin d’avoir un trafic “naturel” sur cette page (et donc “montrer” à google qu’il y a du contenu pertinent”)
– Dans un second message, montrez par exemple les coulisses, un cas pratique supplémentaire… que vous allez relayer sur Linkedin ou facebook ou instagram via un post ou un statut. Ensuite envoyez un email à votre liste pour leur demander de liker et commenter le post pour augmenter sa viralité (le post comprenant un lien vers l’article)

Reply
    Nassim says 24/04/2019

    Merci également pour cette (2eme) super contribution Frédéric !!

    Reply
Julie says 23/04/2019

C’est un super article. TOP

Reply
    Nassim says 24/04/2019

    Merci beaucoup Julie !

    Reply
Tychic Obanda says 27/04/2019

Un article costaud et plein d’idées surtout pour moi qui démarre en affiliation.

Les 15 experts dans l’article sont des personnes que je suis de près avec leurs blogs et j’apprends beaucoup d’eux.

Ce que je dois faire à présent, c’est d’analyser intelligemment leurs avis afin de m’améliorer en affiliation.

Merci Nassim pour l’article et je dois avouer que je reviens pour la première fois sur Bosse Chez Toi depuis le jeu concours?. Je me suis inscrit à la newsletter pour ne plus rater tes articles.

À très bientôt !

Reply
    Nassim says 28/04/2019

    Un grand merci pour ce commentaire 😉

    Reply
Ilunga maweja says 14/05/2019

J’aime ça je besoin de maide

Reply
James says 30/05/2019

Salut, super article, merci. Ce que je vois c’est que ceux qui ne réussissent pas en affiliation n’ont même pas commencé à faire de l’affiliation, car ils n’ont pas d’autorépondeur email. Or l’autorépondeur email est le coeur de l’affiliation. A+

Reply
    Nassim says 04/06/2019

    Salut James. Effectivement il y a des outils indispensables à avoir. Sans auto-répondeur on arrive pas à grand chose. A+ 🙂

    Reply
Comment réussir en affiliation ? Les conseils de 15 experts ! - ConseilsMarketing.com says 06/07/2019

[…] J’ai eu le plaisir de répondre à cette question avec 14 autres Pros du Marketing sur le Blog BosseChezToi.com. […]

Reply
Add Your Reply

>