fbpx

décembre 2

6 commentaires

Comment passer de blogueur amateur à blogueur pro ?

By Nassim

décembre 2, 2019


En tant que blogueur, vous vous demandez sans doute par quels chemins il faut passer pour rentabiliser votre blog amateur en le transformant en source de revenus.

La vérité, c’est qu’au début du phénomène du blogging, il était extrêmement facile d’y parvenir tout seul, comme un grand, sans passer par aucun tutoriel.

Pourquoi ?

Pour une raison toute simple, qui tient en une expression : « premiers arrivés, premiers servis. »

Oui, mais voilà, vous ne faites pas partie de ces premiers élus du blogging professionnel, allez-vous abandonner vos projets sur le web pour autant ?

La réponse est non, bien entendu !

Seulement, il vous faudra fournir un peu plus d’efforts pour obtenir exactement les mêmes résultats.

Ne vous laissez pas décourager, car la vie d’un blogueur professionnel peut rapporter gros, en plus de vous offrir l’occasion de vivre de quelque chose que vous aimez vraiment.

Maintenant, sans plus tarder, jetons un coup d’œil analytique à la situation pour transformer votre blog amateur en blog pro !

Quelle est la véritable fonction économique du blog pro ?

Avant d’aller plus loin dans l’article, il me semble judicieux de redéfinir quel est le rôle du blog professionnel et la façon de le rentabiliser.

Vous souhaitez donc réussir en Blogging ? 

Faire de l'affiliation ou vendre vos infoproduits?

Inscrivez-vous, et vous recevrez des informations de qualité pour vous aider à réussir votre projet

Car au fil de mes observations, j’ai remarqué que beaucoup de blogueurs amateurs ne saisissaient pas réellement la fonction économique de leur blog.

Il ne suffit pas de créer un blog sur une thématique quelconque pour ensuite espérer gagner de l’argent avec. Cela relève davantage du fantasme – et si quelqu’un vous dit le contraire, il s’agit sans doute d’un escroc !

Un blog professionnel ne repose pas sur une idée originale de blog – mais alors là pas du tout – mais sur une idée originale de business model !

Chez Sartre, l’existence précède l’essence. Ici, c’est la même chose, votre business model doit exister en amont de votre blog. Autrement dit, c’est votre modèle économique qui définit les modalités de votre blog.

Par conséquent, votre blog professionnel s’articulera sur trois axes bien définis pour pouvoir être rentabilisé :

1 – Un besoin :

Vous devez identifier quelque chose dont les gens ont réellement besoin au moment où votre blog sera publié. Cela peut être tout et n’importe quoi : des cours de piano, des produits déstockés à des prix compétitifs, ou même des e-books traitant de sujets variés.

2 – Une solution :

Votre solution doit s’imposer d’elle-même, avec tous les arguments qui lui sont favorables. Votre blog sera donc utilisé à des fins marketings pour promouvoir votre solution et lui donner un maximum de visibilité.
Ainsi, vous vanterez sur votre blog la qualité de vos cours de piano ou le prix ultra-compétitif des produits proposés à la vente.

3 – Le prix :

Un blog professionnel doit être en mesure d’identifier le prix que les gens sont prêts à payer pour « X » produits. Une fois que c’est le cas, la « solution » peut se vendre en toute quiétude, ouvrant ainsi la voie à d’autres business model dans le temps.

La voilà la véritable fonction économique du blog professionnel.
Vous devez donc vous poser cette question « ai-je vraiment un business model à la hauteur ? »

Pour y répondre correctement, il vous faut un « besoin » identifié,
une « solution » à proposer et un « prix » auquel proposer votre solution. De là, les choses se feront naturellement, au fur et à mesure que votre blog gagnera en audience.

Enfin, certains thèmes de blog sont plus marketables que d’autres, mais ce n’est pas une raison pour choisir un thème à haut rendu, mais qui ne vous parle pas du tout.
Votre blog pro a besoin de votre ingéniosité, mais il a aussi besoin de votre amour pour grandir.

Tâchez donc de trouver l’équilibre nécessaire entre vos thèmes de prédilection et les secteurs où il est possible d’avoir un bon business model.

Avant tout, faire l’audit de son blog amateur

Il existe différentes situations conduisant un blog amateur à stagner. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de faire un audit total de votre blog amateur pour repérer ses points forts, mais surtout, ses points faibles.

Dans un premier temps, concentrons-nous sur votre trafic journalier. Dans le cas où vous ayez déjà au moins 500 visiteurs par jour qui viennent parcourir votre blog amateur, cela veut dire que vous êtes déjà sur la bonne voie et que vous disposez d’une base solide sur laquelle compter.

Votre trafic définit votre marché. Plus il est important, plus votre marché sera conséquent.


Pour mieux comprendre, imaginez que vous commencez votre carrière au marché aux puces, en proposant de bons produits sur vos étals. Qu’importe alors à quel point vos produits seront bons, ils ne seront vus et achetés que par les personnes passant à côté de vous.

Maintenant, imaginez qu’à chaque semaine, vous disposerez d’un nouvel étal, quelque part, dans un autre marché aux puces du pays, en proposant exactement les mêmes produits.

Le nombre d’acheteurs potentiels augmentera en même temps que votre visibilité. Cela définira l’étendue de votre marché. Pour un blog, c’est la même chose.

Donc, si votre blog dispose d’au moins 500 visiteurs par jour, il jouit déjà d’un marché assez intéressant pour tenter de le développer davantage.

Cependant, si votre blog existe depuis un moment et qu’il n’a pas autant de visiteurs par jour, il faut dès lors le considérer comme un échec professionnel.

Libre à vous de le garder en tant que blog amateur, mais si votre but est d’aller vers du blogging professionnel à terme, alors je vous conseille de l’abandonner ou de le supprimer pour repartir sur de meilleures bases.

Je sais que c’est difficile à lire, mais c’est aussi le rôle de votre audit de vous aider à fixer de nouveaux caps à suivre pour atteindre vos objectifs.

Les différents éléments qui définissent un blog pro


Vous connaissez ce sentiment qui vous vient spontanément lorsque vous entrez dans un bon magasin, en ayant la conviction d’y trouver de bons produits ?

Avec un blog, c’est la même chose : certains éléments sautent aux yeux dès les premiers clics, et viennent par la suite rassurer vos visiteurs sur la qualité de vos services.

Voici donc la liste des choses qu’il ne faut absolument pas négliger en opérant une refonte de votre blog amateur actuel (où en en créant un à partir de zéro) :

1 – La mise en page :

La qualité visuelle de votre blog pro relève de plusieurs paramètres qu’il faut apprendre à prendre en compte lors de la création d’un blog.

Ce que vos visiteurs verront en tout premier lieu, ce sera le thème graphique de votre blog. Celui-ci définira à son tour la charte graphique de votre univers. Il est donc normal que ce paramètre soit étudié au préalable, puisque plus tard, il deviendra votre marque de fabrique.

En second lieu, vient la police d’écriture. Elle doit toujours offrir un confort de lecture optimal. C’est pour cette raison qu’elle est généralement noire, avec une taille comprise entre 14 et 22px.
À sa façon, votre police d’écriture définira aussi l’identité visuelle de votre blog dans l’inconscient de vos visiteurs.

N’hésitez donc pas à comparer entre plusieurs blogs pros pour faire en sorte que le vôtre ait une véritable identité graphique à part entière.

2 – La page à propos :

On a tendance à beaucoup sous-estimer cette page, alors qu’elle est l’une des plus visitées sur un blog d’habitude.

Dès qu’ils se mettent à apprécier un blog en particulier, les visiteurs veulent en apprendre plus à son propos et à propos des gens qui sont derrière tout ce contenu.

L’erreur la plus commune des blogueurs amateurs est d’utiliser cette page d’à propos pour ne parler que d’eux, de la façon la plus ennuyeuse qui soit d’ailleurs.

Cette page doit avant tout être un levier marketing à votre disposition, et non pas seulement une page de présentation quelconque.

Elle doit annoncer la couleur en mettant en avant l’intérêt du visiteur à rester sur votre blog. Elle doit aussi mettre en valeur votre thématique principale, ainsi que votre « solution ».

J’ai rédigé un article plutôt détaillé sur comment obtenir une page à propos à la hauteur d’un blog pro. Vous pouvez le consulter ici.

3 – Les réseaux sociaux :

Si votre blog pro est le cœur de votre projet, les différents réseaux sociaux en sont les veines !

Avec Google, c’est par là que transite le trafic le plus important sur Internet et il serait dommage de s’en priver.

Il faut que vous soyez présent sur un maximum de plateformes comme Facebook, LinkedIn ou Twitter.

Bien sûr, vous devez vous y inscrire avec le même nom que celui de votre blog, afin que les gens puissent faire le lien entre votre site et vos différents comptes sur les réseaux sociaux.

Un bon blogueur pro doit aussi savoir se transformer provisoirement en community manager pour créer ou fédérer sa propre communauté.

4 – La qualité des articles :

Votre blog professionnel reposera sur une grande quantité de contenu culturel, notamment le contenu rédactionnel qui sera le plus mis en avant.

Il ne suffit pas seulement de remplir un blog d’articles divers et variés pour le rendre intéressant. Il faut être en mesure de rajouter une plus-value pour vous démarquer, d’alimenter régulièrement votre blog en articles de qualité pour en assurer le trafic.

Parfois, quand vous n’aurez pas le temps de rédiger votre propre contenu, si votre blog est rentable, vous pourrez faire appel à des rédacteurs professionnels pour vous aider dans votre démarche.

Enfin, n’oubliez pas qu’un article de qualité est souvent accompagné de bonnes photos et d’illustrations en rapport. Cela aiguise l’intérêt du lecteur, tout en donnant un peu plus de relief à vos textes.

Les erreurs à éviter à tout prix en tant que blogueur pro

Lorsqu’on se lance dans l’aventure du blogging, on est loin de se douter qu’il s’agit d’un chemin jonché de petits pièges.

Les premiers blogueurs pros ont vite fait d’identifier certaines erreurs assez communes que commettaient presque systématiquement les blogueurs amateurs.

Pour éviter de perdre votre temps en détours stériles, voici la liste des choses dont il vous faudra vous méfier en tant que futur blogueur pro :

1 – Opter pour un hébergement gratuit :

Concrètement, si vous voulez limiter les dépenses au début, mais néanmoins avoir votre propre blog avec tous les paramètres cités au-dessus, l’option des hébergeurs gratuits s’impose d’elle-même.

Mais il s’agit-là d’une très mauvaise idée, qui liera l’avenir de votre blog à l’avenir de ces plateformes, comme Wix, BlogSpot ou même Weebly.

Un hébergement payant vous permettra d’avoir un contrôle total sur vos contenus tout en vous rendant indépendant des serveurs de ces plateformes.

De plus, vous devrez aussi payer pour le nom de domaine de votre blog pro afin d’avoir une adresse web qui inspire vraiment confiance.

Croyez-moi, une adresse comme BosseChezToi.blogspot.com ne donne vraiment pas envie de s’y attarder.

2 – Choisir un nom de blog trop compliqué :

Acheter un nom de domaine, c’est bien facile, mais encore faudrait-il être en mesure de trouver le nom idéal pour votre blog avant.

Pour cela, il faut nécessairement choisir un nom que les gens n’auront aucun mal à retenir et qui annonce d’emblée la fonction du blog.

N’essayez pas d’être original au point de perdre tous vos visiteurs potentiels.

D’ailleurs, à ce propos, j’ai récemment publié un article assez complet sur le meilleur moyen d’obtenir un nom de blog en adéquation avec votre projet. Vous pouvez le consulter ici.

3 – Proposer un contenu banal :

On se dit – à tort – qu’il suffit d’un peu de passion et d’un peu de temps libre pour se lancer en tant que blogueur indépendant.

C’est une erreur commune qui conduit à pas mal de désillusion, il faut bien le dire.

Un blog pro requiert bien plus que de la passion de votre part : c’est un travail à part entière. Il nécessitera de la documentation pour vos futurs articles, mais aussi un apprentissage constant de votre part.

Si vous écrivez un énième article sur un sujet qui a été traité dix mille fois avant vous, sans rien proposer de nouveau, attendez-vous alors à ce que votre blog soit renvoyé aux oubliettes.

Tenez-vous-le pour dit : quand on se lance, le blogging professionnel n’a rien d’une sinécure !

4 – Dépenser inutilement :

On serait tenté de croire qu’un bon projet requiert nécessairement différents investissements à tous les niveaux. Ce n’est pas forcément vrai, surtout au début de votre blog.

J’ai remarqué que beaucoup de blogueurs amateurs raffolaient des mises en page payantes. Elles peuvent être agréables à l’œil, mais elles peinent à convaincre plus que les offres gratuites à ce niveau-là.

Ce n’est pas parce que votre mise en page est payante qu’elle attirera plus de lecteurs sur votre blog.

Au début, n’investissez que dans ce qui est essentiel au bon fonctionnement de votre blog : l’hébergement, le nom de domaine et éventuellement des rédacteurs pour le référencement SEO.

Au-delà de ça, vous ferez fausse piste !

5 – Se perdre dans les réseaux sociaux :

Un peu plus haut, j’ai cité l’importance de votre présence sur certains réseaux sociaux, en créant des comptes éponymes à votre blog.

Ce procédé n’a qu’une seule fonction : ramener les gens sur votre blog pour en augmenter le trafic. Par conséquent, vous n’utiliserez les réseaux sociaux que pour gagner en visibilité.

Il ne faut pas que votre business model se transpose sur les réseaux sociaux, en vous mettant à y travailler plus que sur votre blog professionnel lui-même !

C’est une erreur plutôt commune, que l’on doit à la nature même des réseaux sociaux, qui absorbent les utilisateurs sans même qu’ils ne puissent s’en rendre compte.

Et maintenant ?

Peut-être que certains aspects de cet article vont en décourager quelques-uns, mais sachez qu’il n’y a rien d’insurmontable, bien au contraire !

Si je détaille autant les nombreuses problématiques auxquelles peut s’exposer le blogueur professionnel, c’est pour que vous partiez avec la meilleure arme en main : l’information.

Sur Internet, partout où l’on vous parlera de facilité ou même d’argent facile, il y aura presque à chaque fois une arnaque derrière. Il ne faut pas être dupe !

Maintenant, vous savez qu’en tant que futur blogueur pro, vous devez entamer la rédaction d’une quantité importante d’articles pour bien garnir votre blog, tout en en améliorant le référencement SEO.

Au début, vous devrez bosser dur pour lancer votre blog amateur, mais par la suite, les choses se feront de plus en plus naturellement, et surtout, avec de moins en moins d’investissement humain de votre part.

En suivant les bonnes recommandations, vous pourrez très vite rentabiliser votre blog pro, en réalisant vos premières ventes et en fidélisant vos premiers visiteurs.

De là, il ne vous restera plus qu’à rôder votre recette du succès et à la peaufiner en fonction de votre secteur d’activité.

Quant à moi, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance dans cette magnifique aventure.

Laissez-moi un commentaire si vous avez encore des questions auxquelles l’article ne répond pas.

Concernant votre serviteur :)

Vous souhaitez travailler de chez vous ? Avoir un complément de revenu ou avoir votre affaire ? Ce site est la pour vous aider à y arriver. Comment ? Avec des informations pratiques et de qualité.  Je suis Nassim, 36 ans, marié, deux enfants et ... je travaille de chez moi à temps plein sur différents sites web (plus de détails me concernant ici). Si vous avez envie de discuter de votre projet, n'hésitez pas à me contacter.

Vous devriez jette un coup d'oeil ...

Votre avis m'intéresse. Pour commentez l'article c'est par ici...

Your email address will not be published. Required fields are marked

  1. bonsoir merci pour cette super article , je retrouve toujours de l’énergie et le force après chaque passage sur votre blog, vu la semaine fou je viens de passe je voulais faire par de ce petit astuce que j’ai pu acquérir se weekend voila : http://bit.ly/job-argent

    Reply

  2. Bonjour Nassim,

    Merci pour cet excellent article.
    Le blogging est une belle aventure, au sein de laquelle je viens de me lancer.
    En réussite dans mon secteur, je souhaite désormais partager ceci avec beaucoup plus de personnes afin de les aider, via mon blog.

    Quels seraient tes 2 meilleurs conseils pour quelqu’un qui se lance ?
    Merci.
    Dalibor

    Reply

      1. 🙂

        Je vois que tu as réussi à trouver 8 secondes :

        – 4 pour valider mon commentaire
        – 4 autres pour smiley

        À bientôt Nassim.

        Reply

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous souhaitez lancer votre projet et travailler de chez vous ?

>
fr_FRFrench
fr_FRFrench