juillet 14

Comment devenir assistant virtuel ?

A la une, Devenir Freelance

0  comments

Travailler à partir de chez soi n’est plus un fantasme réservé à une minorité de chanceux.

Avec la diversification des métiers virtuels, il est devenu possible pour presque tout le monde de décrocher un emploi sans même avoir à bouger de chez soi.

Contrairement à la secrétaire de direction traditionnelle, l’assistant virtuel jouit d’horaires modulables tout en ayant une rémunération fixe.

Le tout avec des missions moins ennuyantes et un cadre de travail que vous définissez vous-même au fur et à mesure de votre accomplissement.

Et si c’était exactement le métier qu’il vous fallait ?

Présentation du métier d’assistant virtuel

Il s’agit de l’un des métiers les plus prisés en ce moment dans le monde de l’entreprenariat.

Un assistant virtuel est un travailleur indépendant en mesure de fournir une assistance digitale sous différentes formes.

L’apport de l’assistant virtuel peut aussi bien être administratif/organisationnel que technique, en fonction de ses compétences et de son contrat.

Comme il s’agit d’un métier qui s’inscrit dans la dynamique de dématérialisation du travail, il est possible de le pratiquer de n’importe où, à condition de disposer d’un accès à Internet.

Ce qui en fait un excellent travail à domicile pour toutes celles et ceux qui veulent travailler à partir de chez eux, tout en gagnant confortablement bien leur vie.

Un entrepreneur fait généralement appel à un assistant virtuel pour pouvoir se consacrer sur ses tâches principales, tout en lui déléguant les questions d’organisation.

C’est un mode de travail qui séduit de plus en plus d’entrepreneurs, notamment les entrepreneurs nomades qui ne trouvent aucun intérêt à employer un assistant à plein temps sur leur lieu de travail.

Quelles sont les différentes missions de l’assistant virtuel ?

Bien que le métier soit accessible sans aucune formation particulière au préalable, il faut néanmoins faire preuve de certaines qualités organisationnelles.

L’assistant virtuel sera amené à réaliser de nombreuses missions pour son employeur, allant de simples tâches administratives à de complexes opérations.

Pour avoir une idée de ce qui vous attend en tant qu’assistant virtuel, voici une liste de quelques missions classiques :

  1. Faire de la documentation :

Votre employeur peut exceller dans son domaine, mais s’il réussit professionnellement, il n’aura plus le temps de tout lire pour se maintenir à niveau.

Votre rôle sera donc de lui préparer des fiches de lecture et de vous occuper de toute la documentation nécessaire à ses futures missions à lui.

La documentation se résume généralement en une suite de recherches sur Internet qu’il faut mener à bien.

  1. Gérer les appels téléphoniques :

Comme le métier d’assistant virtuel est l’héritier révolutionnaire du métier de secrétaire, il est normal qu’il en hérite de certaines missions.

Gérer les appels entrants et sortants de son employeur fait partie des tâches de l’assistant virtuel.

L’idée est de s’organiser de façon à ce que l’employeur ne parle au téléphone que lorsque c’est nécessaire, afin de sauvegarder son emploi du temps.

  1. Gérer un agenda :

Toujours dans le même registre de la gestion du temps de l’employeur, l’assistant virtuel sera amené à gérer un agenda.

Il s’agit d’une tâche assez simple qui consiste à consigner chaque rendez-vous et chaque événement de façon à le rappeler à son employeur.

La gestion d’agenda se fait sur la base d’une réunion hebdomadaire avec l’employeur afin de faire le point.

  1. Gérer le courrier électronique :

Avec la multiplication des spams et des courriels inutiles, il est devenu chronophage de consulter ses mails pour un entrepreneur.

L’assistant virtuel a pour mission de s’assurer que les mails les plus importants parviennent à son employeur.

Ici aussi, il s’agit d’une tâche facile qui consiste à parcourir plusieurs fois par jour la boîte mail de son employeur pour y dénicher les mails importants.

  1. Être sa doublure sur les réseaux sociaux :

On le sait tous, les réseaux sociaux peuvent être de véritables gouffres où perdre son temps.

C’est pour cette raison que l’assistant virtuel s’occupe des réseaux sociaux professionnels de son employeur, à la façon d’un mini-community manager.

Le but est de repérer et de classer les requêtes importantes qui s’y manifestent pour les transférer ensuite à l’employeur.

  1. Organiser des événements :

Ici pas question de faire dans l’événementiel, mais plutôt de s’occuper et de planifier les déplacements professionnels de son employeur.

Cela consiste en plusieurs micro-tâches, comme par exemple le fait de réserver un hôtel ou bien un restaurant pour son employeur.

L’organisation de ces événements se fait naturellement sur Internet ou par téléphone, comme pour tout le reste des missions.

Quelles sont les qualités requises pour devenir assistant virtuel ?

Comme mentionné un peu plus en haut, il n’est pas nécessaire de passer par une formation particulière pour devenir assistant virtuel.

Cependant, même si une formation en secrétariat peut vous aider à trouver du travail en tant qu’assistant virtuel, vos futurs employeurs s’attarderont surtout sur d’autres qualités.

En effet, pour réussir en tant qu’assistant virtuel, il faut compter sur des qualités et des compétences bien précises :

  1. Être rigoureux :

La principale qualité que l’on recherche chez un assistant virtuel, c’est sa précision.

Lorsqu’on gère toutes ces données importantes pour son employeur, il est important de faire preuve de rigueur.

Pour ça, il faut avoir une approche méthodique de ce travail et veiller à ne rien laisser au hasard.

  1. Être positif :

Plus que jamais, un assistant virtuel se doit d’être positif pour éponger le potentiel stress lié au travail de son employeur.

L’idée est d’avoir le recul nécessaire pour relativiser l’importance de chaque mission, tout en les menant à bien.

Un assistant virtuel débordé est par définition un mauvais assistant virtuel, s’il se met à son tour à avoir besoin d’un assistant virtuel pour mieux s’organiser.

  1. Être fiable :

Lorsqu’un entrepreneur vous embauche, c’est essentiellement pour pouvoir compter sur vous lors des missions délicates.

Sa confiance en vous dépend donc principalement de votre fiabilité tout au long des missions que vous accomplissez pour lui.

Plus vous serez fiable, plus votre client dépendra de vous, ce qui aura pour effet de pérenniser votre poste, tout en lui permettant d’évoluer dans le temps.

  1. Être à l’initiative :

Comme il s’agit d’un métier récent, tout reste à faire en tant qu’assistant virtuel pour améliorer le rendement général.

Un bon assistant virtuel doit donc déborder d’idées et pouvoir en faire part à son client le cas échéant.

C’est une qualité importante, car au même titre que la fiabilité, elle vous permettra de gravir les échelons pour donner plus de responsabilités à votre poste.

  1. Être polyvalent :

Dans le monde de l’entreprise, l’assistant virtuel est un peu l’homme de confiance de l’entrepreneur.

C’est pour cela qu’il se doit d’être très polyvalent pour pouvoir s’adapter aux différentes requêtes qu’il reçoit quotidiennement.

Un bon assistant virtuel doit aussi pouvoir s’occuper de plusieurs tâches à la fois sans se laisser distraire.

Où trouver ses premières offres d’emploi en tant qu’assistant virtuel ?

Comme à chaque fois avec les métiers d’indépendants, le plus difficile est de se lancer.

Trouver sa première mission et se mettre dans le bain n’est pas une mince affaire.

Heureusement, il existe de nombreuses plateformes qui centralisent les offres des clients en quête d’assistants virtuels.

Dans un premier temps, il vous sera donc conseillé de vous inscrire sur une ou deux de ces plateformes pour entamer votre première mission.

L’idée est de vous forger une réputation positive sur l’une de ces plateformes en recevant un maximum de feedbacks positifs.

De là, votre popularité ne pourra que s’accroître si vous parvenez à cerner les attentes de chacun de vos clients.

Voici quelques plateformes vers lesquelles vous devriez vous tourner pour chercher des missions d’assistant virtuel :

  1. Upwork:

Leader mondial du travail en freelance, Upwork est une plateforme américaine qui centralise une quantité impressionnante de missions susceptibles de vous intéresser.

La plateforme assure votre visibilité et tout le support commercial de votre tâche, tout en prélevant une commission sur vos contrats en échange de ces services.

  1. Malt:

Bien qu’Upwork arrive en tête des plateformes les plus intéressantes de ces dernières années, elle n’est malheureusement disponible qu’en anglais.

Pour les anglophobes, ça peut être un frein important. Heureusement, il existe une plateforme française similaire : Malt.

  1. Codeur:

Tout comme Malt, la plateforme Codeur est une plateforme française. La première plateforme de France en ce qui concerne le travail à distance.

Si l’inscription y est gratuite, il vous faudra en revanche souscrire à un abonnement mensuel pour répondre aux projets qui y sont publiés.

Et maintenant ?

Dès maintenant, faites le bilan de vos aspirations et de vos compétences pour voir si le métier d’assistant virtuel répond vraiment à vos attentes.

Si c’est le cas et que vous aspirez à développer une activité professionnelle à partir de chez vous, ne perdez plus de temps et inscrivez-vous sur l’une des trois plateformes citées.

Pour maximiser vos chances de trouver de bonnes missions, n’hésitez pas à vous inscrire sur 2, voire même 3 plateformes en même temps.


Tags


You may also like

Comment devenir client mystère ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Et si jamais c'est pas encore le cas, cette newsletter devrait grandement t'aider dans ton projet ;)

>