fbpx

Bilan, objectifs et conseils d’un type qui a réussi à transformer sa vie

Je souris.

Fin du compte à rebours. L’année 2018 se termine. À l’heure des traditionnelles embrassades de minuit, tout le monde autour de moi a le sourire.

Mon sourire est différent pourtant.

Je souris, car je ne peux m’empêcher de me dire une chose…

Mon Dieu qu’elle me semble loin ?

Elle ?

Mon ancienne vie.

Et pourtant.

À bien regarder, elle n’est pas si loin.

Vous avez 5 minutes ?

Vous souhaitez donc réussir en Blogging ? 

Faire de l'affiliation ou vendre vos infoproduits?

Inscrivez-vous, et vous recevrez des informations de qualité pour vous aider à réussir votre projet

Je vais tout vous raconter.

Je vais vous expliquer comment j’ai réussi à me débarrasser d’une vie ultra frustrante pour la remplacer par une autre.

Ma nouvelle vie de web entrepreneur/blogueur est nettement plus épanouissante.

Vous allez le découvrir, mon « épanouissement » ne passe pas par des voyages à l’autre bout du monde.

C’est tout à fait autre chose et je vais même vous le prouver en photos ?

Précision importante…

Le but de cet article n’est pas de déballer ma vie.

Pas que.

L’idée surtout que je souhaite vous communiquer tout au long de cet article est simple.

C’est possible.

C’est possible, même si tout semble compliqué aujourd’hui.

Est-ce que le programme vous convient ?

Pour mieux comprendre pourquoi je suis satisfait de mon année 2018, je dois vous expliquer comment j’ai terminé l’année 2016.

Installez-vous, c’est parti.

Flashback : Retour sur l’année 2016

Épuisé.

L’année 2016 a été rude, très rude.

Professionnellement parlant du moins.

J’avais été promu en début d’année. Grosse promotion. Grosse équipe. Gros salaire et surtout grosses responsabilités.

Après tout, j’étais à 32 ans responsables des ventes d’une multinationale pharmaceutique qui réalise près de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires !

Forcément, j’avais hâte de prouver à la terre entière que j’étais digne de mes nouvelles missions.

Je ne savais pas que j’allais hériter des pires problèmes de l’histoire de la compagnie. Je n’exagère rien. Des histoires causées par mes prédécesseurs et qui impliquaient des enquêteurs en France et aux États unis et qui pouvaient mettre toute la boite en péril !

Ça ne me faisait pas peur.

Ma carrière a toujours été depuis 2005 en pente ascendante, pas de raison que ça change.

Par contre, quand on veut se montrer à la hauteur d’un gros challenge, ce n’est pas sans conséquence.

J’arrivais à 7 h le matin et je partais tard le soir à 20 h. Je travaillais encore le soir en rentrant. Je n’avais plus de weekend ou presque.

Ça a été comme ça pendant de longs mois.

Je termine donc l’année sur les rotules. Totalement épuisé, mais avec le sentiment d’avoir réalisé ma meilleure année professionnellement.

Je ne pouvais pas me douter de ce qui m’attendait.

Le monde des multinationales est souvent injuste. J’allais en avoir la démonstration.

On a réussi à sauver l’année et c’était un exploit. En haut de la hiérarchie, un nouveau grand patron fraichement débarqué n’était pas satisfait de la manière dont nous avions géré, je le répète, les pires problèmes de l’histoire de la boite.

Il voulait surtout prouver qu’il voulait faire mieux que son prédécesseur et tout changer.

Mon patron directe, le PDG de filiale, a été dégommé injustement après 23 ans de boite.

J’étais son bras droit.

Sa remplaçante ? Elle ne me connait pas, mais ne m’aime pas beaucoup.

Mes heures sont comptées. Je le sais.

Pire qu’un licenciement, j’ai eu droit à une mise au placard en bonne et due forme.

Un gros coup de poing dans le ventre.

C’est l’effet que ça fait quand on est victime d’une injustice et que l’on voit sa carrière s’effondrer.

J’étais la star de la boite ou je bossais. J’étais devenu personne.

On a beau être la personne la plus positive et objective du monde, je peux vous assurer que ce genre d’histoire, ça secoue !

Forcément on se pose de questions.

Celle qui revenait sans cesse dans mon esprit était celle-ci :

« Qu’est-ce qui je suis en train de faire de ma vie » ?

Jugez plutôt.

J’avais passé peu de temps avec ma femme et mon fils. J’ai à peine réalisé que mon épouse allait bientôt accoucher. Je devenais odieux quand je rentrais à la maison.

Famille ? Amis ? C’est encore pire. Plus de temps pour eux.

Loisirs et divertissements ? Vous êtes fou !

Ma santé ? Elle avait pris un sacré coup. Moins de sport, des kilos en trop et des problèmes de dos à répétition.

Est-ce que ça vaut le coup de sacrifier les meilleurs années et moments de la vie pour une entreprise qui peut se montrer du jour au lendemain d’une injustice et d’une ingratitude totale ?

Du positif, dans le négatif et la décision qui allait changer ma vie…

Ridicule tout ça n’est-ce pas ?

Vous devez probablement vous dire une chose.

Dans l’absolu l’histoire que je raconte n’est pas une tragédie. Est-ce que je n’en fais pas un peu trop ?

Vous avez probablement raison ?

On a beau savoir cela, mais quand on vit les choses de l’intérieur, ce n’est plus aussi simple d’avoir du recul.

En tout cas, pas sur le coup.

À force de se poser des questions, forcément… on finit par trouver des réponses !

Je ne le réalisais pas encore, mais cet échec professionnel était l’opportunité que j’attendais.

Je ne voulais plus de cette vie en entreprise. Ça n’avait plus de sens.

J’avais 13 ans de carrière. J’étais plutôt doué. Mon salaire était confortable, je voyageais pas mal et j’avais de bonnes perspectives.

La vie que je menais me dégoûtait à présent.

Il y avait par contre quelque chose que j’aimais faire.

Lancer et monétiser des sites web.

Je suis actif sur le web depuis 2011. J’ai lancé beaucoup de sites web, et j’ai connu pas mal de petits succès (et des échecs évidemment).

Ma carrière en entreprise, mon mariage et l’arrivée de mon fils m’avaient empêché de me concentrer à 100 % sur la partie web.

Ça allait changer.

Désormais, lancer et monétiser des sites web n’allait plus être un hobby mais mon job !

J’avais à présent une motivation d’enfer et surtout… j’avais à présent ce qui m’avait toujours manqué… du temps !

C’est l’avantage d’avoir moins de responsabilités en entreprise.

Comme quoi, on peut toujours trouver des opportunités à saisir dans les moments difficiles.

J’ai continué à me lever tôt et à me coucher tard, mais cette fois ce n’était plus pour ma boite, c’était pour mon projet.

Est-ce que c’était difficile et pénible ? Oui.

Est-ce que ça en valait la peine ? Oh oui !

Les résultats ? Jugez plutôt.

  • J’ai lancé la Caverne DLP à la mi 2016. Gros succès dès le départ.
  • J’ai lancé une formation sur le marketing d’affiliation. Le succès était moyen, car mon blog était encore relativement petit, mais mes revenus web augmentaient.
  • J’ai lancé dans la foulée 2 blogs de niches. Ça a demandé environ 9-12 mois, mais les résultats ont commencé à venir.
  • J’ai commencé à mettre en place mes premières séances de coaching. J’adorais faire du coaching en entreprise, je le fais désormais avec des personnes qui s’intéressent au web entrepreneuriat.

Mes revenus du web qui étaient aléatoires étaient devenus récurrents et… satisfaisants.

Et forcément ce qui devait arriver arriva…

Retour vers le futur : Mon bilan 2018

Je vous livre à présent en vrac, ce dont je suis le plus fière.

1. Démission et nouvelle carrière :

Le plus grand moment de l’année fut incontestablement le moment où j’ai déposé ma démission sur le bureau de mon nouveau chef.

Mon nouveau chef, une personne tout à fait respectable, était au courant de mes projets 6 mois auparavant. Pour l’anecdote, l’  « autre » a été remerciée depuis.

La raison ? Des résultats désastreux mais ça on s’en fiche.

Démissionner pour faire ce que l’on aime c’est le pied.

Le pied total.

Adieu les bouchons le matin, a dieu le costume cravate, adieu les réunions interminables…

Ça faisait des années que j’en rêvais. Je suis désormais mon propre patron et je fais quelque chose que j’aime.

Là aussi, cette décision n’était pas sans conséquence…

2. Du temps… pour mes enfants.

Au lieu d’être sur les routes avant le levé du soleil, je prépare des tartines pour mes enfants. J’essaye d’inventer des formes de tartines pour que mon dernier accepte de les manger. Le grand (5 ans) demande des tartines avec beaucoup de beurre et un peu de confiture.

Ça peut paraître banal, mais ça ne l’est pas.

Parfois on regarde des dessins animés, mais souvent on écoute de la musique. Grosse période Michael Jackson et Queen. Pour le heavy métal, je vais attendre un peu ?

Prendre mes enfants dans mes bras au réveil et préparer le petit déjeuner est sans doute le meilleur moment de ma journée.

Après l’école, je peux jouer avec eux et me rouler dans l’herbe.

Et dire que je passais à coté de ce genre de moments !

Ce me fait toujours sourire quand je vois des personnes sur le web exhiber leurs voitures ou leurs derniers voyages.

À chacun sa définition du bonheur après tout.

3. Pouvoir faire plus… pour les autres.

Je me suis toujours dit que tout être humain doit avoir pour devoir d’aider les autres

Je n’arrivais pas à trouver le temps nécessaire pour aider une association.

La lecture du livre : L’altruisme efficace de Peter Singer m’a permis de voir les choses d’une autre façon.

Ce livre m’a permis de comprendre que ce qui était important c’est l’efficacité des actions. Ce n’est pas forcément le temps ou l’argent que l’on investit.

Certains sites web permettent de choisir plus facilement les associations efficaces. GiveWell.org est la référence mondiale. Côté francophone on trouve à qui donner qui joue à peu près le même rôle.

J’ai décidé pour ma part de consacrer une partie de mes revenus web pour aider une association (Charity Water) à apporter de l’eau potable en Afrique. Je vous invite d’ailleurs à regarder cette vidéo préparée par Olivier Clémence :


La vidéo commence après 1 min 45 s. Vous me direz ce que ce vous en pensez.

Rien d’exceptionnel dans l’absolu, mais ça reste important pour moi.

Retour vers le futur II : Objectifs 2019

Distinguons deux choses. Mes objectifs personnels et mes objectifs pros.

Objectifs professionnels :

1. Doubler mon chiffre d’affaires par rapport à la fin 2018.

C’est un objectif assez classique, mais il est capital.

L’idée est d’arriver aux tours de 6000 € net par mois.

Ce chiffre n’est pas tombé du ciel.

Voici le détail de mon plan :

  • Différents blogs de niches : 1000 €

L’avantage de ce type de sites est qu’ils demandent peu de travail s’ils sont mis en place correctement.

  • La Caverne DLP — 1000 € (le site fonctionne assez bien et demande peu de temps aujourd’hui)

C’est certainement un objectif minimum.

Il est vrai que ça prend du temps, mais j’aime l’interaction directe pour pouvoir mettre ça de côté !

Le site est encore assez nouveau, mais c’est certainement un objectif minimum une fois qu’il aura atteint sa vitesse de croisière.

Un dernier commentaire.

Les sites web existent déjà et sont monétisés pour la plupart. Certains sites tournent en automatique quasiment. BosseChezToi.com va demander beaucoup de travail, mais c’est le projet qui m’apporte le plus de satisfaction.

2. Réduire mes heures de travail.

16 : 45.

C’est l’heure à laquelle je dois aller chercher mes fistons.

Ça devrait être aussi l’heure à laquelle je termine le travail. Voir plus tôt si je veux faire un tour à la salle de sport.

Je n’ai rien contre les heures supplémentaires nocturnes, mais il y a souvent mieux à faire de ses soirées.

Le but ?

Retrouver du temps pour ma vie personnelle.

J’adore ce que je fais, mais je ne veux pas d’une vie ou le travail occupe la plus grande place. Cela va passer par beaucoup plus de discipline et d’organisation dans le travail.

La transition est toute trouvée.

Objectifs personnels :

1. Plus de temps avec ma famille, amis et proches

Est-ce qu’on passe suffisamment de temps avec nos proches ?

Si j’arrive à consacrer du temps à mes enfants, ce n’est pas encore le cas pour mes « proches ».

Du coup cette année 2019 devrait être celle des retrouvailles en quelque sorte.

Ce genre de moments sont plus que précieux, et j’ai un gros déficit à rattraper.

2. À moi les folles nuits !

J’ai en tête 4 choses pour m’éclater la nuit :

  • Plus de lecture : un impératif pour muscler son cerveau.
  • Plus de sport : un impératif pour muscler ses pectoraux ? (pas forcément la nuit d’ailleurs).
  • Plus de musique : le challenge « apprendre à jouer de la batterie » est toujours d’actualité.
  • Plus d’écriture : Je songe sérieusement à écrire un livre ou… soyons fou, une série télé !

Les fêtes c’est derrière moi. Je n’ai hélas plus 20 ans, et je dois surtout préparer des tartines les matins !

Et vous dans l’histoire ? Pourquoi ces histoires vous concerner ?

Vous en savez beaucoup sur ma vie à présent, mais ce n’est pas pour cela que j’ai écrit cet article.

En fait, il permet surtout de vous dire 3 choses :

1. Changer totalement de vie est possible…

… si vous vous retroussez les manches.

Voilà c’est dit.

C’est même pire que ça… vous allez devoir surtout vous retrousser les manches sur une longue période pour avoir vraiment des résultats.

Rien n’est jamais gratuit dans la vie. Je ne vous apprends rien.

C’est le prix à payer si vous voulez trouver le projet qui vous permettra de transformer votre vie).

Si ce n’est déjà fait, je vous invite à lire en urgence le best seller de Hal Elrod : The Miracle Morning.

La bonne nouvelle, maintenant.

Sa lancer (et réussir!) sur Internet est nettement moins difficile qu’on ne le pense.

Le web est fait aujourd’hui de success-story (et parfois d’arnaques!).

Il y a 10 ans, les meilleures techniques étaient réservées à quelques initiées. Aujourd’hui, on trouve gratuitement des tonnes de choses.

Ce blog est justement là pour vous aider/

Je vous invite à lire à où relire ces deux articles qui vous aideront probablement :

Si vous n’êtes pas abonné, c’est le moment ?

2. Oui, un site web est le meilleur moyen pour transformer votre vie

Oui, c’est (toujours) le cas.

Ce n’est pas la seule possibilité bien sure. Par contre lancer un site web et certainement l’option :

  • Le plus accessible : Lancer un site web ou un blog ne demande aucune connaissance technique
  • La moins risquée financièrement parlant : un site web ne coute presque rien.
  • Avec le plus de gains potentiels : Cela peut aller du complément de revenu à des salaires très confortables.

Du coup, je me permets de vous poser une question…

Qu’attendez-vous ?

3. Surtout, ne flanchez pas mentalement…

Vous avez décidé de vous lancer, sur le web ou ailleurs ?

C’est bien.

Votre plus gros challenge sera de garder votre motivation sur la durée.

La plupart abandonnent quand ça devient lassant, difficile et que les résultats tardent à venir.

La motivation n’est pas innée. Ça se travaille.

Je commence à compiler ici des vidéos motivantes et inspirantes :

(autres articles et vidéos ? – en fait un article ?)

Oui je sais.

Votre vie n’est peut-être pas simple. Les vents seront contraires parfois.

Je vous en conjure. N’abandonnez pas. N’abandonnez jamais.

Encore le temps pour une dernière histoire ?

J’ai pris un retard énorme sur mes projets web parce qu’à un moment, les choses devenaient difficiles.

Trop de boulot, des bugs à répétition sur un site, un bébé qui pleure tout le temps, de la fatigue qui s’accumule… je n’arrivais plus à avancer.

J’ai tout claqué et… j’en pleure chaque jour.J ‘ai pris probablement 3 ans de retard à cause de cet abandon. Ceux qui étaient au même niveau que moi ont atteint des sommets !

Trêve de pleurnicherie, tout ça c’est du passé 🙂

Rappelez-vous une chose.

C’est dans la difficulté que se trouvent les plus belles opportunités.

Consacrez chaque jour un moment pour réfléchir et mettre en route votre projet. Ce n’est pas tant la durée qui compte mais la régularité.

Devenez obsédé. Ne lâchez rien. Réfléchir quotidiennement à votre projet va vous permettre d’enclencher une dynamique.

Je peux vous assurer que ça en vaut la peine. Si vous n’êtes pas convaincu, je me permets de vous suggérer un peu de lecture :

Ce n’est pas fini…

Je sais ce que vous vous dites.

Tout ça, c’est bien beau, mais c’est un peu trop… abstrait !

J’ai vu juste ?

Je vous l’accorde.

Du coup, on va passer dans les prochains jours à la pratique.

Comme vous avez pu le voir, créer un blog (des blogs en l’occurrence) m’a permis de transformer ma vie.

Du coup…

Dans les prochains jours, je vais vous expliquer dans le détail :

Comment faire pour gagner de l’argent avec des sites web en 2019

Ce n’est que le début.

Je continuerai à publier tout au long de l’année des articles pratiques sur d’autres sujets pour vous aider à faire de l’année 2019 l’année qui transformera votre vie.

Le programme vous convient ?

Restez à l’écoute.

Nassim

Ps : Si vous souhaitez que l’on discute de votre projet, envoyez moi un petit mail 😉

About the Author Nassim

Vous souhaitez travailler de chez vous ? Avoir un complément de revenu ou avoir votre affaire ? Ce site est la pour vous aider à y arriver. Comment ? Avec des informations pratiques et de qualité.  Je suis Nassim, 36 ans, marié, deux enfants et ... je travaille de chez moi à temps plein sur différents sites web (plus de détails me concernant ici). Si vous avez envie de discuter de votre projet, n'hésitez pas à me contacter.

Leave a Comment:

>
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook